Emmanuel Macron offre des médailles à des soignants, ils se filment en train de jeter à la poubelle

Une vidéo tourne sur les réseaux sociaux dans laquelle des dizaines de soignants décident de jeter à la poubelle la médaille qu'ils ont reçu pour récompenser leur travail pendant l'épidémie de COVID-19.

Emmanuel Macron dit vouloir aider les familles modestes à partir en France
Source : capture Twitter

Cette année 2020 aura été marquée par une crise sanitaire sans précédent. Une situation extraordinaire qui touche le monde entier, celle de l’épidémie de COVID-19. 

D’abord peu prise au sérieux par les membres politiques français (et les citoyens) alors qu’elle commençait à se répandre hors des frontières chinoises, l’ampleur du virus a finalement poussé le Gouvernement a mettre en place des mesures exceptionnelles de confinement. 

Emmanuel Macron
Source : Closer

COVID-19 : la colère des soignants

Cela fait bien longtemps que les membres du personnel hospitaliers demandent plus d’argent et de moyens. Les gouvernements successifs qui ont dirigé la France ont coupé bien des vivres au système hospitalier et les nombreuses grèves ne les ont pas (assez) aidé à se faire entendre. 

Pourtant, une crise sanitaire aussi majeure que cette épidémie démontre – si besoin était – toute l’importance de notre système de santé fragile, et pourtant envié.

Moins de lit de réanimation, pas de masque, des conditions de travail déplorable : les soignants en ont marre et se sont retrouvés chaque jour au front, risquant de leur vie pour sauver les nôtres.

Masques de protection
Source : Wikimedia

Les français félicitent les soignants

Durant ces longues semaines de confinement, une tradition est née des réseaux sociaux et s’est tout naturellement installée. Chaque soir à 20h, les français se rendaient à leur fenêtre ou sur leur balcon et applaudissaient, le temps d’une minute, les soignants du pays tout entier.

Une manière de féliciter leur travail et de reconnaître toutes les difficultés qu’ils rencontrent et ces temps anxiogènes où la peur et l’anxiété peuvent devenir reines.

Le Gouvernement critiqué par les français pour sa gestion du virus

et son gouvernement n’ont pas été épargnés par les critiques pendant le confinement. Si aucun pays n’a su réellement gérer au mieux la crise sanitaire – comment l’auraient-ils pu, elle qui est sans précédent et inédite ? – les français se sont montrés intransigeants.

On a reproché au Gouvernement des prises de parole contradictoires (un jour le masque est inutile, le lendemain il est obligatoire) et un manque d’investissement malgré tous les moyens qu’il a mis en place pour palier cette crise, et aider les entreprises comme les plus démunies.

Plus de deux semaines après la fin du confinement, les citoyens français font le bilan et ils sont plus de la moitié à ne pas soutenir le Président.

Emmanuel Macron
Source : AFP

Les soignants veulent des aides, pas des médailles

Alors qu’ils ont été transformés en héros – à juste titre – par Emmanuel Macron et son gouvernement, les soignants vont devoir attendre avant de voir leur salaire revalorisé. Pour rappel, c’est l’un des plus bas d’Europe.

En attendant, Emmanuel Macron a décidé de leur accorder une récompense symbolique sous la forme d’une médaille. Il s’agit d’une médaille d’honneur des épidémies qui avait été créée en 1885 suite à l’épidémie de choléra et réhabilitée pour l’occasion aujourd’hui.

Emmanuel Macron a ensuite confirmé le versement d’une prime, allant de 500 à 1500 euros pour les soignants, en fonction du département dans lequel ils ont travaillé et donc de la somme de travail.

Une médaille, une prime, et après ?

Mais cela ne suffit pas pour les soignants qui demandent plus. Plus de moyens. Plus de salaire. De meilleures conditions de travail. 

Une crise pareille montre réellement l’importance des hôpitaux et ceux-ci doivent se tenir préparer si un cas d’épidémie similaire devait réapparaître.

Certains hôpitaux se sont trop vite retrouvés surchargés et des patients ont du être déplacés par train vers des hôpitaux moins occupés. Pareille chose paraît inadmissible pour un pays si développé.

Pour autant, Emmanuel Macron et son gouvernement se félicitent de voir que les hôpitaux ont tenu le coup et ont su faire reculer l’épidémie, en guérissant toujours plus de patients malades chaque jour. 

Des médailles brûlées en signe de contestation

Les félicitations, les soignants n’en veulent pas. Et pour montrer leur colère, ils ont décidé pour certains de brûler la médaille qu’ils ont reçu. 

Dans une vidéo qui circule sur Twitter, on les voit demander plus de moyens, tandis qu’ils font la queue pour brûler chacun leur tour cette récompense symbolique.

La vidéo a déjà été vue par plusieurs dizaines de milliers de personnes et risque de remonter jusqu’aux yeux des politiques. Reste à savoir si, dans les semaines à venir, les revendications des soignants seront enfin entendues et débattues. Car sans eux, le pays ne tiendrait plus aujourd’hui. 

Ils en attendent beaucoup plus du gouvernement d’Emmanuel Macron.


Pierre Costero

Pierre Costero

Passionné d'écriture, je suis rédacteur web depuis sept ans. Je m'intéresse à l'actualité médiatique et la vie des célébrités en partageant avec justesse les dernières nouveautés brûlantes.