Emmanuel Macron : il n’y aura pas assez de masques pour tout le monde le 11 mai !

Depuis le début de la crise du coronavirus, le personnel soignant tente comme il le peut de soigner la population avec les moyens du bord. Aujourd'hui, c'est l’urgentiste Gérald Kierzek qui pointe du doigt la responsabilité du gouvernement.

Emmanuel Macron
Source : Europe 1

Souvent invité sur le plateau de TF1 ou de LCI, Gérald Kierzek a longtemps cru que l’épidémie de coronavirus était exagérée, comme bon nombre de ses collègues.

Malheureusement, depuis que cette dernière fait des ravages en France, celui-ci a dû faire son mea culpa, et reconnaît dorénavant que le virus a été sous-estimé par tout le monde. Néanmoins, selon lui, des mesures auraient pu être prises bien plus tôt par le gouvernement, notamment en matière de masques, qui poseraient toujours de nombreux problèmes.

Emmanuel Macron
Source : France 24

Gérald Kierzek s’agace du manque de masques sur le plateau de LCI

Alors que les masques font toujours débat dans le pays, notamment parce qu’ils sont censés être disponibles en masse pour le jour du déconfinement, le 11 mai prochain, le médecin Gérald Kierzek a une fois de plus tapé du poing sur la table, lors d’une intervention récente en plein direct sur LCI. En effet, pour celui-ci, le gouvernement est entièrement responsable de la pénurie, et les conflits actuels entre la grande distribution et les pharmaciens ne devraient même pas avoir lieu.

« C’est quand même assez dingue, parce qu’au départ, c’est l’État qui a failli dans la fourniture de masques. Le débat se dirige progressivement vers une guéguerre entre pharmaciens et grande distribution. Mais enfin, à l’origine, c’est quand même l’État qui a posé problème. C’est l’État, au départ, qui n’a pas fait son boulot », rappelle-t-il justement.

Gérald Kierzek
Source : TF1

De la même façon, l’homme ne s’arrête pas là, et condamne également le fait que les professionnels de santé doivent toujours se rationner en ce qui concerne leurs masques, alors que nous sommes à quelques jours de voir la population reprendre possession des rues et des commerces.

« Le syndicat Jeunes médecins a saisi le conseil d’État en reprochant justement à l’État ne pas avoir fait son boulot. On retrouve des masques dans la grande distribution alors que les professionnels sont encore rationnés en termes de masques. Et ça, c’est quand même assez scandaleux ! », tonne l’urgentiste.

Des masques qui viennent à manquer pour le déconfinement

Lors de ses annonces devant l’Assemblée nationale le 28 avril dernier, le Premier ministre, Édouard Philippe, s’était notamment engagé à ce qu’il y ait assez de masques pour tout le monde à partir du 11 mai. Si cet objectif était louable et nécessaire, il semblerait pourtant qu’il ne sera pas atteint.

Masques coronavirus
Source : La Voix du Nord
  • D’après le président des supermarchés Intermarché, Thierry Cotillard, les stocks ne sont toujours pas arrivés, ce qui pose de vrais problèmes.
  • Également, les professionnels du libéral, qu’il s’agisse de médecins généralistes ou d’infirmiers, n’arrivent même pas à avoir ce qu’il faut pour soigner leurs patients.

Si les hôpitaux semblent être fournis de manière plus importante qu’au début de l’épidémie, il reste de nombreuses zones d’ombre, qui laisse à penser que le pays ne sera pas du tout prêt pour le 11 mai. Une nouvelle polémique en vue pour Emmanuel Macron ?


Avatar

Ludivine Rivali

Rédactrice web et pigiste pour plusieurs magazines, je suis montée sur roulettes et je roule sur la vie. Autrice à mes heures perdues, je suis passionnée de ciné, séries et littérature.