Donald Tump à nouveau accusé d’agression sexuelle : découvrez le récit choquant de sa victime présumée

A quelques petites semaines de l’élection présidentielle américaine, l’actuel président se serait bien passé de cette accusation, qui vient se rajouter à une liste qui commence à se faire longue.

Donald Trump
Source : JDD

S’il y a bien une chose que nous pouvons retenir, c’est que peu importe les polémiques dans lesquelles se trouve , l’actuel président américain parvient toujours à s’en sortir. Accusé de racisme et de sexisme en pleine campagne, il y a déjà plus de quatre ans, l’homme d’affaire a pourtant été élu, quand bien même aucun sondage ne l’annonçait gagnant. Et pourtant, le comportement du mari de , notamment envers les femmes, a été pointé du doigt à de nombreuses reprises.

Des écoutes téléphoniques comme nouvelle preuve de la misogynie de Donald Trump

L’affaire remonte à l’année 2005, mais a explosé à la figure de Donald Trump en 2016, lorsqu’il était alors en pleine campagne présidentielle. De vieilles écoutes téléphoniques ont fuité dans la presse et sur les réseaux sociaux (avec, très certainement, un coup de pousse du parti adverse) dans lequel celui qui deviendra président des États-Unis tient un discours abject au sujet des femmes, disant d’elles qui les attrape par les parties génitales.

Même sa femme, Melania, refuse d’apporter son soutien à son époux. Il faut dire que l’ancienne mannequin n’a pas envie de voir son mari devenir président, elle qui n’est pas prête à voir sa vie changer du tout au tout. On raconte qu’elle a pleuré (de tristesse) en apprenant l’élection de Donald Trump. Les équipes du candidat lui ont en tout cas demandé de faire une déclaration publique pour redorer l’image de son mari, mais elle refusera et leur expliquera qu’elle prendra ultérieurement une décision. Et finalement, elle ne fera rien.

Une mannequin accuse Trump d’agression sexuelle

The Guardian a frappé très fort avec l’entretien d’Amy Dorris. Cette ancienne mannequin est revenue sur l’année 1997, lorsqu’elle avait tout juste 24 ans, et que sa route a croisé celle de l’homme d’affaire. L’agression se serait déroulée lors de l’US Open. Suite à sa rencontre avec Donald Trump, Amy Dorris raconte comment elle a été fermement maintenue contre le futur président des États-Unis et décrit par la suite le terrible comportement de ce dernier.

« Il a enfoncé sa langue dans ma gorge, moi je le repoussaisexplique-t-elle. Et c’est à ce moment-là qu’il m’a serrée et que ses mains ont commencé à toucher mes fesses, ma poitrine, mon dos, tout. J’étais prise au piège, je ne pouvais pas me dégager« . Amy Dorris se rappelle très bien de son état au moment des faits. « J’étais sous le choc. Je me suis sentie violée. Mais je n’ai rien ressenti sur le moment et je voulais simplement retourner discuter avec tout le monde, je ressentais une certaine pression de passer« .

Si Amy Dorris a décidé de prendre la parole aujourd’hui, bien des années après les faits, c’est pour ses filles : « Je veux désormais que mes filles sachent qu’il ne faut jamais laisser personne leur faire quelque chose qu’elles ne souhaitent pas, je ne veux pas rester silencieuse« . 

Donald Trump nie les accusations de l’ancien mannequin

Suite aux déclarations d’Amy Dorris, les journalistes de The Guardian ont contacté les avocats de Donald Trump. Ces derniers ont nié avec fermeté ces accusations. Pourtant, l’ancienne mannequin a appuyé son histoire avec des photos d’elle aux côtés de Donald Trump. Et ce n’est pas tout puisque des témoins oculaires de la scène ont confirmé les faits, comme le révèle le média anglais. De plus, ce témoignage vient se rajouter aux autres, puisque c’est loin d’être la première fois que l’homme d’affaire est accusé de faits similaires. Des femmes comme Karen Johson et E. Jean Carroll ont déjà parlé par le passé, dans l’espoir de voir Donald Trump être puni pour ses agissements inqualifiables. 

Cela ne semble en tout cas guère inquiéter celui qui espère être réélu lors des élections présidentielle. Les sondages sont cependant contre lui – sa gestion jugée calamiteuse de la crise du coronavirus ne l’a pas aidé mais avant que les démocrates ne se réjouissent, il est utile de leur rappeler que lors de ses premières élections, aucun sondage n’annonçait Donald Trump gagnant. Tout est encore possible, mais s’il y en a bien un dont ni Donald Trump ni Joe Biden n’ont à se méfier, c’est Kanye West, qui avait annoncé il y a quelques semaines sa candidature.

 


Pierre Costero

Pierre Costero

Passionné d'écriture, je suis rédacteur web depuis sept ans. Je m'intéresse à l'actualité médiatique et la vie des célébrités en partageant avec justesse les dernières nouveautés brûlantes.