Donald Trump : une interview surréaliste moquée par les internautes ! C’est ahurissant !

Face à un journaliste, le Président Américain a tenté de démontrer que les chiffres de l’épidémie de la covid-19 aux USA faisaient partis des meilleurs au monde.

Donald Trump
Source : JDD

La crise du tombe au pire moment pour , seulement quelques mois avant les élections présidentielles. Pourquoi au pire moment ? Car la gestion de la crise par le président est énormément décriée par les internautes, conscient que leur président n’a, pendant des semaines, pas pris en compte la gravité du virus et continuait les bains de foule, sans masque, et en serrant les mains à tout va.

Alors qu’il faisait un volte-face récemment pour demander aux citoyens de porter le masque (après l’avoir lui-même refusé), une interview faite fin juillet a été dévoilée le 4 août. On y voit le Président Américaine niait les réelles conséquences du virus et s’embrouiller dans les graphiques qu’il montre pour argumenter, face à un journaliste stupéfait par les propos de son Président.

Donald Trump
Source : capture Instagram @realdonaldtrump

Une épidémie sous contrôle ?

Il y a quelques jours, le Président Américaine reconnaissait que les mauvais jours continueraient d’arriver. Les États-Unis est en effet le pays le plus touché au monde en terme de décès, avec plus de 156 000 morts.

Le Président ne semblait pas prendre au sérieux ce virus et n’encourageait pas les citoyens à porter des masques. Pire, il plaisantait sur le fait d’avaler du gel hydroalcoolique pour se préserver du coronavirus. Une blague sortie en pleine conférence qui n’est pas tombée dans l’oreille d’un sourd puisque les centres anti-poison ont été submergés d’appels de personnes en détresse après avoir ingurgité ces produits.

Finalement, le Président, lucide, expliquait que l’épidémie était loin d’être finie puisque le pays connait une hausse de cas au niveau national toujours aussi significative. Pourtant, face au journaliste, il assure que l’épidémie est sous contrôle.

Le journaliste contredit et contrarie le Président

Face au Président, le journaliste d’Axios ne se laisse pas faire et souhaite mettre en avant les contradictions du chef d’État. Donald Trump expliquait en effet que les chiffres ne sont pas alarmants : « Nous sommes inférieurs au reste du monde. Inférieurs à l’Europe » explique le président, face à un journaliste médusé qui ne tarde pas à répondre. Il laisse d’abord son président expliquer que le nombre de mort est « bien inférieur à ceux qu’il était avant » avec notamment une baisse en Arizona ou en Floride.

Le journaliste intervient alors : « Vous prenez en compte la mort en proportion des cas. Je parle de morts en proportion de la population. C’est là que les États-Unis sont vraiment mauvais. Bien pire que l’Allemagne, la Corée du Sud, etc.»

Mais Donald Trump garde le cap, lui rétorquant simplement : « vous ne pouvez pas dire ça« .

Les deux hommes n’abordent pas le sujet de la même manière. D’un côté, le Président préfère faire le ratio entre « nombre de cas et nombre de morts » tandis que le journaliste préfère utiliser celui (plus représentatif) du « nombre d’habitants et du nombre de morts ». Pour justifier ses propos, le journaliste insiste : «En Corée du Sud, par exemple : 51 millions d’habitants, 300 décès. C’est fou par rapport aux autres pays!».

Donald Trump accuse la pire crise jamais vécue par les Etats-Unis
Source : capture Twitter

Donald Trump s’énerve et attaque le journaliste

Mais le Président a eu une réponse imparable qu’il répète à deux reprises : « vous ne savez pas« . Le journaliste demande alors au Président s’il sous-entend par là que la Corée du Sud a choisi de truquer les chiffres et « simule ses statistiques« . Ce à quoi Donald Trump répond « je n’entrerai pas là dedans car j’ai de très bonnes relations avec le pays. Mais vous ne le savez pas« . Ou l’art de tenter de discréditer un journaliste en sous-entendant qu’il en sait moins que ce qu’il ne pense.

Visiblement vexé par cet échange, le Président y met un terme, disant du journaliste qu’il n’informe pas correctement la population américaine. Mais celui-ci lui assure qu’il fait son métier et apparaît réellement dépité par cette conversation surréaliste, dans laquelle le Président s’est perdu, mélangeant les graphiques et les informations qu’il donnait.

Et cela n’est évidemment pas passé inaperçu sur les réseaux sociaux, là où Donald Trump a été moqué et critiqué. Alors que certains espéraient un vrai changement de cap, le président décide finalement de continuer sur sa lancée et de nier le réel impact de la covid-19 pour jouer au jeu de qui a le mieux gérer la pandémie.


Pierre Costero

Pierre Costero

Passionné d'écriture, je suis rédacteur web depuis sept ans. Je m'intéresse à l'actualité médiatique et la vie des célébrités en partageant avec justesse les dernières nouveautés brûlantes.