Déconfinement : alors que des gens meurent du coronavirus, des élus exigent la réouverture des plages

Si certains sont déjà heureux de pouvoir enfin rouvrir les commerces de leurs villes, certains élus locaux s’indignent de la fermeture des plages.

Edouard Philippe affronte les élus du littoral
Source : capture Twitter

Alors que des gens meurent du coronavirus et que la France se bat contre l’épidémie, certains élus ont des préoccupations autres que la santé : la réouverture des plages.

En effet, après son annonce finale concernant le 11 Mai, Edouard Philippe fait face aux élus du littoral. Ces derniers sont révoltés contre la décision du Gouvernement concernant la fermeture des plages. En effet, ils trouvent cela injuste alors que les parcs, jardins et forêts peuvent, eux, être accessibles au public !

Il faut dire que les régions littorales dépendent économiquement de leur activité de et donc de leurs plages…

Les élus du littoral révoltés par l’interdiction d’accès aux plages !

Hervé Morin, de la Région Normandie, a tenu à exprimer le mécontentement des ses confrères. « Pourquoi l’espace public le plus vaste est le seul qui reste fermé ? […] Les seuls endroits où l’on peut respirer, reprendre la vie, faire du sport, être tranquilles avec personne autour, c’est bien les plages » s’est-il insurgé.

C’est Jean Castex, le monsieur déconfinement du Gouvernement, qui a évoqué la raison majeure de la fermeture des plages : « Il ne faut pas que les réouvertures puissent donner la tentation de faire des migrations de personnes. Nous n’avons rien contre les migrations de personnes, nous avons beaucoup contre le déplacement du virus, que les personnes pourraient transporter ».

Jean Castex livre des informations sur le plan de déconfinement
Source : capture Twitter

Ni une ni deux, les élus de et Normandie ont lancé des pétitions pour la réouverture des plages ou, comme ils disent, « libérer les plages ». A côté de ça, 57 députés ont pris la décision d’envoyer un courrier à Edouard Philippe pour demander une réouverture progressive des littoraux. «Il faut être cohérent : si des quais, des parcs, des jardins ou certains centres commerciaux ouvrent le 11 mai alors il serait incompréhensible d’interdire l’accès aux plages et à la mer» a expliquée la députée LREM de Gironde, Sophie Panonacle.

Les élus littoraux se battent pour rouvrir les plages

D’autres députés pro-plage se sentent punis par cette décision qualifiée d’injuste. C’est notamment le cas de Marc Le Fur, Député LR des Côtes-d’Armor. « La plupart des départements littoraux sont au vert comme les cinq départements bretons. Les professionnels du tourisme verraient dans cette ouverture, un signe tout à fait positif après cette période de difficulté qu’ils traversent. […] En quoi les plages seraient-elles plus dangereuses que les transports en commun ou que les grandes surfaces ? » s’est-il agacé devant l’.

Marc le Fur se sent puni par le Gouvernement à cause de la fermeture des plages !
Source : capture Twitter

Enfin, quelques députés cherchent des solutions pour combiner ouverture des plages et mesures de sécurité lié au coronavirus. «Au musée du Louvre, vous pouvez réserver votre place par voie numérique. C’est un peu ce qui serait fait avec des maîtres nageurs pourraient contrôler si la personne est inscrite ou pas» a expliqué Antoine Parra, le maire d’Argelès-sur-Mer. Il faudrait donc réserver sa place pour aller à la mer !

S’ils n’ont pas obtenu la réouverture complète des bords de plages, les élus littoraux ont tout de même eu une victoire. Les plages pourront peut-être être ouvertes pour la pratique d’une activité physique individuelle telle que la course comme leur a accordé le Sénat. Cependant, la mesure doit être actée par l’Assemblée Nationale et ce n’est pas gagné…


Marion Keller

Marion Keller

Aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours aimé lire et écrire. J’ai commencé un nombre incalculable de romans mais j’avais constamment besoin de renouveau. C’est donc tout naturellement que je me suis tournée vers la rédaction web pour produire des contenus courts et éducatifs. En ce sens, les actualités sont parfaites pour moi et j’aime les rédiger pour vous !