Coronavirus – Scientifiques VS Politiciens, entre mensonges et vérités : qui faut-il croire ? Etes-vous aussi perdus ?

Pendant cette crise du coronavirus, de nombreuses informations et rumeurs circulent. Les populations mondiales ne savent plus où donner de la tête ! Encore pire, ils ne savent pas à qui se fier.

Olivier Véran : son discours sur le port des masques par les enfants
Source : Voici

Pendant la pandémie du coronavirus que subit la plupart des pays du Monde, il faut à la fois mener des actions stratégiques, économiques, politiques et réfléchir à l’aspect plus scientifique du . Ainsi, les politiciens et les scientifiques doivent travailler main dans la main pour réussir à trouver la solution pour sortir le pays de la crise sanitaire.

Pourtant, on ne sait aujourd’hui pas vraiment si les politiciens écoutent toujours l’avis des experts et on ne sait pas non plus si lesdits scientifiques sont toujours fiables à 100%.

« En tant que scientifiques, on essaie d’apporter des éclairages, mais finalement, ce sont les politiques qui doivent être les décideurs » déclare Simon Cauchemez, expert en modélisations mathématiques et membre du comité qui épaule l’exécutif français.

Simon Cauchemez étudie la modélisation mathématique du virus
Source : Le Blob

Mais tous les scientifiques ne semblent pas du même avis. La spécialiste en politiques de santé publique à Harvard, Sara Bleich, ne partage pas la vision de M. Cauchemez. Elle soutient que les politiciens doivent appliquer les recommandations scientifiques : « Si nous voulons que la COVID-19 devienne un mauvais souvenir et pas un cauchemar permanent, les avis scientifiques doivent avoir la priorité dans toutes les décisions politiques, point final ».

Faut-il écouter les scientifiques ? Le cas de la France, de l’Angleterre et de l’

Pourtant, dans les faits, force est de constater que les points de vue scientifiques ne sont pas toujours suivis dans les stratégies appliquées par les membres politiques. Entre coups économiques engendrés par le coronavirus et gestion sanitaire du confinement, les Gouvernements essaient de prendre les meilleures décisions selon eux.

Faut-il garder les gens chez eux au risque de plomber totalement l’économie du pays ? Ou faut-il privilégier la reprise du travail et de l’économie au risque de subir une seconde vague ? La France semble avoir tranché pour la deuxième solution. L’Angleterre, quant à elle, révise sa position après que Boris Johnson a fait face à la maladie mais le Premier Ministre a subi des reproches de la part des scientifiques. « Nous, scientifiques, avions dit qu’il fallait confiner. Mais les politiciens ont refusé de nous écouter » s’est ainsi insurgée Helen Ward, Professeur en Santé Public à l’Imperial College de Londres.

Angela Merkel a réussi à limiter les dégâts du coronavirus en Allemagne
Source : Paris Match

Si l’opinion public penche plutôt en faveur des scientifiques du côté de l’Angleterre, c’est autre chose pour l’Allemagne. La Chancelière Angela Merkel a réussi à gérer d’une main de maître l’impact du coronavirus sur son pays. Il faut dire que la femme était physicienne de formation et elle connaît donc les risques terribles que peut causer une telle maladie.

Très méfiante, elle prône un déconfinement très progressif, ce qui n’est pas du goût de tout le monde. «Quand j’entends que toute autre considération doit céder le pas à la protection de la vie humaine, je trouve que cet absolutisme n’est pas justifié» s’est exprimé le président de la Chambre des Députés Wolfgang Schäuble.

En France, le Gouvernement est lynché de toute part – Le peuple n’a pas confiance

En France, le Gouvernement est critiqué de tous les côtés, qu’il suive ou non les recommandations scientifiques. Le peuple n’a plus confiance en lui depuis des années et l’arrivée d’Emmanuel Macron à la tête de l’Etat n’y a rien changé. L’Exécutif est actuellement vivement pris à parti sur le sujet de la réouverture des écoles, les experts ayant recommandé de n’ouvrir qu’en septembre.

Scientifiques ou politiciens : à qui se fier pendant le coronavirus ?
Source : Reuters

A côté de cette polémique, le Gouvernement français a suivi beaucoup de conseils scientifiques. «Attention de ne pas faire de la santé la valeur suprême. Attention de ne pas demander à la médecine de résoudre tous nos problèmes» avait mis en garde le philosophe André Comte-Sponville.

Au contraire, le Professeur Pierre-Louis Druais, médecin généraliste et membre du Scientifique, se prononce quant à lui en faveur du Gouvernement. «On donne des orientations, mais ça ne serait pas forcément très sain que dans une société ce soit les scientifiques qui gouvernent tout» a-t-il notamment déclaré.

Alors faut-il suivre les scientifiques ou les politiciens ? Il semblerait que les deux côtés soient indissociables pour faire face à la pandémie…


Marion Keller

Marion Keller

Aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours aimé lire et écrire. J’ai commencé un nombre incalculable de romans mais j’avais constamment besoin de renouveau. C’est donc tout naturellement que je me suis tournée vers la rédaction web pour produire des contenus courts et éducatifs. En ce sens, les actualités sont parfaites pour moi et j’aime les rédiger pour vous !