Carte du déconfinement : certains départements classés «rouge» dénoncent une erreur !

Dévoilée hier soir, jeudi 30 avril, la carte du déconfinement n'est pas au goût de tout le monde ! En effet, des départements comme la Haute-Corse, le Cher et le Lot réfutent la couleur qui leur a été attribuée.

Source : Twitter

Le ministère de la santé a révélé hier, jeudi 30 avril, la carte de synthèse en vue du déconfinement que vous pouvez découvrir ci-dessous.

Ce classement, se basant sur le nombre de nouveaux cas dans la population, les capacités hospitalières régionales en réanimation et l’état de préparation du système local de tests et de détection des cas contacts, a classifié les départements selon trois couleurs : vert, orange ou rouge.

Source : Le Figaro

Les réactions après la publication de ce classement ne se sont pas fait attendre ! Plusieurs départements se disent dans l’incompréhension face à la couleur qui leur a été attribué. Indigné, plusieurs représentants n’ont pas hésité à s’exprimer sur les réseaux sociaux et à interpeller Olivier Véran, le ministre de la santé.

La Haute-Corse, le Lot et le Cher : ils demandent des explications

Hier soir, tout le monde y est allé de son lot de commentaires sur les réseaux sociaux suite à la publication de cette carte de synthèse. Très attendue par la majorité des Français, les résultats ne sont pas ceux escomptés dans certains départements.

En effet, 3 départements à l’heure actuelle dénoncent une erreur et demandent une reclassification auprès du ministère de la santé.

C’est notamment le cas de la Haute-Corse. La carte «laisse les Corses plus que perplexes. Nous attendons des explications», tweet le président nationaliste de l’exécutif de l’île, Gilles Simeoni.

Source : Twitter

Selon les dire de François Cormier-Bouligeon, le député du Cher, assure sur les réseaux sociaux que son département a été placé en rouge « par erreur« .

Pour appuyer leurs revendications, les représentants de ces départements se sont très rapidement mis en relation avec l’ARS.

L’ARS soutient ces départements et demande une nouvelle évaluation de la situation

En effet, pour rassurer ses habitants, le député du Cher tweet : «Après échange avec Monsieur le Préfet et l’ARS, nous avons demandé une rectification rapide»

Source : Twitter

Dans le cas de la Haute-Corse, les représentants politiques peuvent compter sur le soutien de l’Agence régionale de santé de Corse qui a très rapidement émis un doute sur le classement du département en rouge. Dans un communiqué, L’ARS de Corse publie :

«Les modalités du codage par le centre hospitalier de Bastia entrainent une surestimation du nombre de passages aux urgences pour Covid». «Cet indicateur est en décalage avec le nombre de cas testés positifs», a-t-elle ajouté, promettant «une fiabilisation et une correction des données interviendront au plus vite».

Le Lot : le cas particulier du sud de la France

L’incompréhension se fait également ressentir dans le Lot, seul département du sud de la France à s’être vu attribuer la couleur rouge.

La cause ? Le département souffrirait d’une circulation active du virus ainsi que d’une forte tension hospitalière sur les capacités en réanimation. Dans le quotidien régional La Dépêche du Midi, le maire de Cahors, Jean-Marc Vayssouze, a vivement contesté cette information :

«Une heure avant sa divulgation je me suis entretenu avec le directeur de notre centre hospitalier qui me confirmait que nous n’avions jamais eu si peu de cas en réanimation, avec une seule personne prise en charge. Alors ce zonage reste inexplicable»

Des dires confirmé par Aurélien Pradié, député du Lot, sur twitter :

Source : Twitter

Les élus du Lot, dont le président du département Serge Rigal, ont clairement indiqué avoir besoin d’explication pour comprendre la situation.

Deux autres départements, le Gers et le Tarn seraient également surpris de leur classement orange et attendent d’en savoir un peu plus pour afficher leurs positions.

Toutefois, lors de son allocution, Olivier Véran a bien insisté sur le caractère «provisoire» de cette carte de synthèse.

« Cette carte n’est en aucun cas UNE PROJECTION DE LA SITUATION AU 11 MAI» et « ne change rien au confinement qui a cours dans notre pays, ce sont les données à ce soir»


Avatar

Lorene Bontemps

Ancienne Lyonnaise devenue sudiste, j’écris sur tout ce qui me passionne : mode, food, peoples, … Accro aux réseaux sociaux et ultra connectée, je suis toujours au courant de la dernière rumeur sur la toile !