Affaire Benjamin Griveaux : Piotr Pavlensky tente le tout pour le tout pour échapper à une condamnation !

Le Russe Piotr Pavlenski a encore une carte à jouer. L’homme désigné par la justice comme celui qui a étalé le scandale Griveaux sur la table nationale en diffusant les vidéos intimes de l’homme politique ajoute un élément qui pourrait tout faire basculer…

Affaire Benjamin Griveaux : Piotr Pavlensky tente le tout pour le tout pour échapper à une condamnation !
Source Instagram @benjamingriveaux

Un jour qui pourrait paraître romantique pour certains, tragique pour d’autres : le 14 février, le politicien Benjamin Griveaux a déclaré qu’il retirait sa candidature aux élections municipales de 2020. En effet, il s’y est retrouvé contraint après avoir vu circuler, comme le reste de l’hexagone, à une vitesse folle des vidéos intimes de sa personne.
C’est alors qu’une affaire judiciaire embarrassante s’apprêtait à être médiatisée, le rendant hors d’état de prétendre maire de Paris.

Un dissident au projet artistique responsable d’un bel incident politique

Affaire Benjamin Griveaux : Piotr Pavlensky tente le tout pour le tout pour échapper à une condamnation !
Source Instagram @Mediapart

Sans tarder, Piotr Pavlenski, a revendiqué sa responsabilité pleine dans la diffusion des vidéos pornographiques d’un homme, non identifié, en train de se masturber. L’ancien candidat La République en marche à la mairie de Paris s’est alors vu remplacer au pied levé par Agnès Buzyn. Les évènements s’enchaînant, l’artiste russe et sa maîtresse, , à qui aurait envoyé les vidéos, ont été mis en examen le 18 février après une interpellation trois jours plus tôt par les forces de l’ordre.
Il se pourrait néanmoins que l’activiste russe parvienne à s’en sortir telle une blanche colombe.

Un coup de théâtre perturbant le cours de l’affaire Griveaux

L’avocat du jeune homme, maître Yassine Bouzou a complété une requête adressée à la chambre d’instruction de la cour d’appel de Paris.
Ainsi, selon les informations relayées par Le Parisien, ce lundi 10 août, le compagnon d’Alexandra De Taddeo a demandé le lendemain de son interpellation d’être assisté par maître Juan Branco. Le parquet de Paris a dès lors refusé cette désignation jugeant qu’il y avait

« un potentiel conflit d’intérêts ».

Les deux hommes n’ont donc pas eu le droit de se rencontrer. Clamant ne pas vouloir parler en l’absence de son avocat malgré l’attribution d’un avocat commis d’office, la défense estime que cette « violation des droits privés » a également amputé le dissident russe

« de la possibilité de choisir de répondre aux questions lors des auditions. En effet, à défaut d’entretien avec un avocat, ne pouvait que choisir de faire usage de son droit au silence. »

La requête en vient à demander l’annulation de plusieurs documents de la procédure, dont l’ensemble des procès-verbaux en lien avec la garde à vue du dissident, soit l’annulation claire et nette de la mise en examen de Piotr Pavlenski.
Affaire à suivre…


Emma Leroux

Emma Leroux

Récemment diplômée d'une école de journalisme, j'ai à coeur d'informer mes lecteurs sur toutes les thématiques qui font l'actualité ! Des news people aux informations politiques, je vous tiens au courant de tout ce qu'il se passe dans le monde au jour le jour.