Zahia Dehar, ses dernières confessions dans un Live Instagram

L’ancienne muse de Karl Lagarfeld a accepté de participer au Live #InBedWithCharlotte, présenté chaque soir par la journaliste de France Télévision, Charlotte Bouteloup.

est l’invitée ce mercredi de la journaliste de France 2 Charlotte Bouteloup pour #InBedWithCharlotte, des Lives ouvert à tous où sont évoqués différents sujets pour faire passer le confinement chez soi.

Prévu ce mercredi 6 mai, à 17h, le temps d’une visioconférence, Zahia Dehar qui a donné la réplique à Benoit Magimel dans le film Une fille facile de Rebecca Zlotowsk, va donc livrer ses confessions du moment. 

Les internautes pourront alors parler cinéma, féminisme et actualité oblige, Covid-19. La journaliste demande en revanche ‘aux haters, sexistes, miso de passer leur chemin’ sur son compte instagram. Le ton est donné. Seule la ‘bienveillance’  semble de mise pour les deux jeunes femmes.

charlotte bouteloup
(source : Instagram @charlottebouteloup_off)

Les confessions de Zahia confinée

À Londres, elle a répondu aux équipes de Quotidien pour raconter son confinement. Elle explique s’être adonné à la cuisine car elle a été un peu forcée par les évènements. Sa coach, sa mère, l’aide via des appels WhatsApp. Zahia Dehar a confié avoir rêvé d’être confinée avec une couturière pour retoucher ses robes. Pour l’heure, elle déambule dans son appartement vêtue de son pyjama rose et affole parfois ses abonnés avec des tabliers légèrement raccourcis, elle n’hésite pas à poster des photos de sa silhouette parfaite sur les réseaux sociaux, qu’elle dépoussière ou cuisine. La jeune femme, suivie par 177 mille personnes et plus de dix ans après ‘l’affaire Zahia’ qui lui a donné une certaine notoriété, malgré elle, continue de susciter l’intérêt. Elle assume pleinement son passé d’escortgirl et relève même le débat au sujet des femmes qui seraient contraintes par la force à ses pratiques. 

zahia dehar en pyjama
(source : Instagram @zahiaofficiel)

Elle s’est expatriée à Londres

Dans un objectif premier de prendre des cours d’anglais et de théâtre, Zahia Dehar quitte elle aussi, Paris pour s’émanciper; La jeune femme qui se définissait comme une courtisane libre a choisi l’Angleterre il y a quelques mois, à l’instar de beaucoup de célébrités du petit écran telle que Caroline Receveur ou récemment le couple Carla Moreau Kevin Guedj. 

Pour la jeune femme de 28 ans c’est surtout pour une question culinaire. On vous explique. Zahia n’aime pas cuisiner et se retrouve très souvent à déjeuner ou diner au restaurant. C’est ce qu’elle révèle au magazine Grand Seigneur. 

‘Quand on est connue, on est forcément bien entourée et on ne peut pas aller seule au restaurant. Si je le fais, les gens vont se dire ‘pauvre Zahia, elle n’a pas d’amis. Mais moi ça m’est égal, je mange seule si j’ai envie. Je suis libre.’

zahia dehar sexy
(source : Instagram @zahiaofficiel)


La liberté justement, elle y goûte la capitale anglaise. Tout comme Nabilla Benattia lors de son premier déménagement à Londres, Zahia confie qu’elle aussi recherchait un peu de discrétion. Une denrée rare pour ces célébrités à l’heure des réseaux sociaux où chacun de leurs faits et gestes, peuvent être publiés par des amateurs en instantané.

‘À Paris, je ne pourrais pas me permettre d’être saoule et de danser sur les tables. À Londres, si’. On espère que les Londonien.e.s sauront profiter de la vue…


Yassine Khelfa

Yassine Khelfa

Journaliste professionnel, j'aime écrire un point c'est tout.