Zahia : les internautes consternés par le vide sidéral de ses propos dans Quotidien

Ce jeudi 16 avril, Zahia était invitée à s’exprimer en direct dans l’émission Quotidien, présentée par Yann Barthès.

Zahia Dehar
Source : capture Instagram @zahiaofficiel

Le moins que l’on puisse dire est que la jeune femme n’a pas fait l’unanimité auprès des téléspectateurs, tous consternés par son invitation à s’exprimer et le vide de ses propos, inintéressants.

aurait visiblement dû choisir un peu mieux ses invités, ou bien est-ce la crise sanitaire liée au coronavirus qui rend indisponible les personnalités plus intéressantes ? Quoi qu’il en soit, l’apparition de Zahia en direct dans n’a visiblement pas intéressé grand monde. Elle a toutefois eu le mérite de faire parler sur les réseaux sociaux…

Zahia : Une passion inattendue pour les fruits !

Ce jeudi 16 avril, Yann Barthès s’est ainsi entretenu avec la reine des réseaux sociaux, actuellement confinée à Londres. Malheureusement, Zahia n’avait pas grand chose à raconter aux téléspectateurs, comme l’en attestent ses propos. « Je cuisine et ça me prend beaucoup de temps comme je n’ai pas l’habitude. Sinon, je fais mes cours de théâtre par Whatsapp avec mon coach et je dors beaucoup », a-t-elle fait savoir, avant de dévoiler une passion pas vraiment passionnante : les fruits.

« J’adore les fruits ! C’est tellement bon ! J’adore ça depuis toute petite. Je fais des salades de fruits et des jus également. »

 

Voir cette publication sur Instagram

 

??#stayhome

Une publication partagée par ? Zahia Dehar ? (@zahiaofficiel) le


Tandis que les chroniqueurs de Quotidien rigolaient nerveusement, visiblement gênés par l’intervention de la jeune femme, Zahia a ensuite tenu à adresser un message à son idole de toujours, Brigitte Bardot : « J’aimerais juste la féliciter pour ce qu’elle fait pour les animaux. Je l’admire énormément pour ça », a-t-elle déclaré, avant de préciser qu’elle était en train de lire Les nuits de Topkapi, de Colin Falconer : « Ça parle des harems. J’ai toujours été fascinée par les harems, mais je n’ai pas vraiment de connaissances à ce sujet. »

En réalisant cette interview pour le moins vide de sens, Zahia a tout de même réussi à se hisser en tête des sujets les plus commentés sur Twitter durant la soirée… Une interview a retrouver en replay sur TF1.

Un nouveau témoignage clé dans l’affaire Zahia

Dernièrement, Zahia faisait parler d’elle pour une tout autre raison : un témoignage-clé livré au dossier concernant « l’affaire Zahia ». Une ancienne escort-girl a notamment affirmé, fin février 2020, que Zahia était en réalité engagée par un marchand d’art suisse. L’avocat du principal mis en cause dans cette affaire, Abousofiane Moustaid, demande depuis la réouverture de l’enquête. L’homme, considéré par la justice comme l’ancien proxénète de , a écopé en 2015 d’une peine de trois ans de prison, dont deux avec sursis, assortie de 20 000 euros d’amende pour proxénétisme aggravé. Des faits que le client de Me Yassine Bouzrou a toujours fermement contestés. Avec ce nouveau témoignage dans l’affaire Zahia, il espère pouvoir être mis hors de cause.

Pour rappel, l’affaire Zahia secoue le monde du football français, puisque l’équipe de France est particulièrement visée par ce scandale, depuis 2010. En effet, durant les auditions qui ont suivi un coup de filet effectué de nuit dans un restaurant-cabaret oriental, par la brigade de répression du proxénétisme (BRP), plusieurs noms ont été livrés. Les noms de quatre internationaux de l’équipe de France sont alors cités comme clients réguliers : Franck Ribéry, Sydney Govou, Hatem Ben Arfa et Karim Benzema. Or, Zahia, prostituée qui exerçait dans cet établissement controversé, était mineure au moment des faits.

Zahia : biographie express

  • Compte Instagram : @zahiaofficiel
  • Zahia Dehar née à Ghriss (Algérie), le 25 février 1992
  • Ancienne escort-girl
  • Influenceuse et styliste

Marie Prugnat

Marie Prugnat

Journaliste et rédactrice web, je contribue à de nombreux médias comme Gala, Télé Loisirs, My TF1 mais aussi des marques. Très curieuse, j'ai le sens de la formule !