William et Harry soupçonnés de détournement de fonds ?

L’anti-monarchiste Graham Smith, qui veut abolir la royauté, attaque les deux frères.

Sale temps pour la monarchie anglaise. Sa Gracieuse Majesté , très respectée par ses sujets prend de l ‘âge. Charles attend de monter sur le trône et son fils aîné a  lui aussi déjà la stature d’un monarque. Mais si la plupart des anglais se sentent monarchistes, certains souhaitent transformer le pays en une république et Graham Smith fait partie de ceux-là.

A la tête de l’association  » Republic », qui regroupe les anti-monarchistes du Royaume, il s’attaque cette fois-ci aux deux fils du prince Charles et de la regrettée Lady Di.

 

Le président du lobby anti-monarchiste à  la manœuvre

L’activiste républicain Graham Smith est connu en pour vouloir instaurer une république. Ainsi il est toujours le premier à s’engouffrer dans la faille lorsqu’il y a la moindre suspicion envers un membre de la famille royale. Il faut savoir qu’il avait déjà déposé plainte contre le prince Andrew pour vol dans l’affaire de la Banque Rowland. C’est au tour de la fondation royale de subir ses foudres, et il espère bien par cette manœuvre, réussir à déstabiliser les deux fils du prince de Galles. Il est vrai que les britanniques leurs reprochent souvent de trop dépenser d’argent aux frais du contribuable.

La mise en cause de la fondation royale

Ce sont les deux frères qui ont créé cette fondation en 2009 avec Kate Middleton. Cette dernière en est devenue la présidente après son mariage avec le futur héritier de la couronne. Dans le cadre de cette fondation , les jeunes gens collectent des fonds afin de venir en aide aux personnes défavorisées, aux vétérans de l’armée mais aussi pour soutenir la protection des espèces menacées.

Lors du mariage du prince Harry avec l’actrice américaine Meghan Markle, le couple de Sussex a souhaité prendre de l’indépendance vis-à-vis de la fondation royale. Harry et son épouse ont donc créé leur propre fondation, la Sussex Royal. Cependant, il semblerait que le ait aidé son frère à lancer sa propre fondation, en utilisant celle qui était désormais la sienne uniquement.

Des transferts de fonds litigieux

Les anti-monarchistes reprochent à l’aîné du prince héritier d’avoir utilisé des fonds de la Royal Foundation pour financer le lancement de la Sussex Royal, la fondation de son frère et de Meghan Markle. En effet, lorsque le Duc de Sussex et son épouse ont voulu prendre de l’indépendance vis-à-vis du couple de Cambridge, la fondation de ces derniers a apporté une aide financière aux nouveaux mariés. Près de 400 000 euros seraient en jeu, soit une somme suffisamment importante pour faire jaser dans les chaumières du royaume de Sa Très Gracieuse Majesté.

Si on ne peut pas proprement parler de vol, il y a pour le moins un conflit d’intérêts dès lors que l’argent de ces fondations vient de collectes lancées en vue d’aider les plus démunis.

 

La possible ouverture d’une enquête

Graham Smith n’est pas homme à lâcher sa proie, ses accusations, l’agitation qu’il provoque risque fort d’aboutir à l’ouverture d’une enquête par la Charity Commission. D’ailleurs le magazine News Week vient d’indiquer sur son site que la commission serait sur le point de se pencher sur les comptes et l’utilisation des fonds de ces deux fondations. S’il est vrai que cette enquête ne risque pas de mener les deux princes en , en cas d’abus ils seraient cependant confrontés à l’opinion publique. Cette dernière commence à se lasser des frasques royales et une nouvelle affaire tomberait très mal. Il ne faut pas oublier que l’oncle des deux frères, le prince Andrew, est en train de se débattre dans un grave scandale lié à ses fréquentations pour le moins douteuses. L’opinion publique, mais aussi le FBI, reprochent au fils préféré de la reine d’avoir bénéficié des « services » du sulfureux Jeffrey Epstein.