Robin Williams aurait eu 69 ans aujourd’hui : découvrez la terrible maladie qui lui rendait la vie impossible

En août 2014, le monde entier est sous le choc : l’acteur Robin Williams a mis fin à ses jours, à l’âge de 64 ans. Aujourd’hui, il aurait célébré son 69ème anniversaire.

Pour beaucoup, Robin Williams est l’un des acteurs les plus cultes offerts par le américain. De Will Hunting à Madame Doubtfire, en passant par Jumanji et Le cercle des poètes disparus, il a marqué plusieurs générations des téléspectateurs et cinéphiles de par la diversité de ses rôles.

Mais derrière le brillant se cachait un homme dépressif, rongé par une terrible maladie qui l’aura poussé à mettre fin à ses jours en août 2014. Aujourd’hui, nous vous proposons d’en savoir plus sur le mal qui grignotait l’acteur, celui qui lui rendait la vie impossible.

Robin Williams
Source : Instagram

Sa femme se confie sur l’état de santé de avant sa mort

Robin Williams était atteint, non pas par une, mais par deux maladies. Il souffrait des premiers stades de la maladie de Parkinson (une maladie neuro-dégénérative caractérisée par la destruction d’une population spécifique de neurones). Mais il souffrait en outre de la démence à corps de Lewy, la seconde démence neurodégénérative la plus fréquente après la maladie d’Alzheimer.

Et les conséquences sur son corps et son esprit étaient terribles pour l’acteur car, comme l’explique sa femme Susan, « Robin perdait la raison, et il en était conscient« . Elle interpelle ses fans : « Pouvez-vous imaginer la douleur qu’il a ressentie en se désintégrant ?« .

Robin Williams se sentait prisonnier par ses maladies

Si Robin Williams a décidé de mettre fin à ses jours (il s’est pendu et s’est tailladé le poignet), c’est qu’il ne parvenait plus à vivre avec ses maladies, qui le détruisaient peu à peu. « Mon mari était piégé dans l’architecture tordue de ses neurones et quoi que je fasse, je ne pouvais pas le sortir. Il n’arrêtait pas de dire : ‘Je veux juste redémarrer mon cerveau‘. C’est triste de voir quelqu’un qui souffrait autant« .

Outre la perte d’autonomie que provoquent ses maladies, Robin Williams souffrait également d’hallucinations visuelles, de chutes répétées ou encore de confusion. Comme elle l’explique plus haut, le pire pour lui était de réaliser qu’il n’était plus maître de son corps. Et il en souffrait terriblement.

Robin Williams
Source : Instagram

Robin Williams aurait eu 69 ans aujourd’hui

Près de six ans après sa mort, les fans n’ont en tout cas pas oublier leur acteur favoris. Robin Williams s’est en effet retrouvé en Tendance sur Twitter, les cinéphiles confiant à quel point ses films ont changé leur vie. Ils mettent tous en valeur les talents du comédien, et expliquent pourquoi il a été si important pour eux.

Ils rappellent également les plus belles citations de l’acteur, dont une qui sonne comme une confession : « Je pense que les gens les plus tristes font tout leur possible pour rendre les gens heureux, parce qu’ils savent ce que c’est de se sentir complètement inutile et qu’ils ne veulent laisser personne se sentir comme cela« .

Les fans de l’acteur le savent et l’ont très vite remarqué : derrière le sourire du comédien, se cache une tristesse visible dans ses yeux. Chaque rôle qu’il a choisi dans sa carrière camoufle une profonde mélancolie, comme s’il tentait de s’extirper de sa dépression par ses choix cinématographiques.

Les stars et les maladies : le tabou s’efface

Il est désormais loin le temps où les célébrités n’étaient pas des gens comme les autres, où elles semblaient irréelles, presque extra-terrestres. Avec l’avènement des réseaux sociaux, elles sont désormais proches du commun des mortels, et nombre d’entre elles se plaisent à montrer qu’elles sont finalement comme nous tous, montrant leur quotidien (parfois banal) à leurs abonnés.

Surtout, elles n’hésitent plus à parler des maladies qui les rongent. Selena Gomez a annoncé il y a quelques années souffrir d’un lupus, une maladie auto-immune, en plus de parler de ses troubles psychiatrique, elle qui aurait été diagnostiquée bipolaire.

Autre exemple récent, Lady Gaga de son côté s’est confiée sur la maladie chronique qui vit chaque jour avec elle, la fibromyalgie, qui se caractérise par des douleurs récurrentes et une fatigue chronique.

Le tabou se lève peu à peu et les personnalités souhaitent user de leur influence pour sensibiliser des causes, faire connaître des maladies parfois méconnues du grand public, mais pourtant bien réelles. Car bien qu’elles soient considérées comme plus belles, plus riches, plus célèbres (plus tout, en soi) que nous, les stars n’en restent pas moins des êtres humains. 

 

 


Pierre Costero

Pierre Costero

Passionné d'écriture, je suis rédacteur web depuis sept ans. Je m'intéresse à l'actualité médiatique et la vie des célébrités en partageant avec justesse les dernières nouveautés brûlantes.