Nicolas Sarkozy tacle Bayrou et il se justifie !

Nicolas Sarkozy tacle régulièrement Bayrou. Il est vrai que l’ancien président n’aime pas Bayrou !

Sarkozy
Source : capture YouTube

Quand peut tacler Bayrou, il ne se gêne pas. Mais il est vrai que Bayrou et lui n’ont jamais été les meilleurs amis du monde. Ils se connaissent depuis 1995. A l’époque les deux hommes étaient ministres et ils avaient soutenu Edouard Balladur contre Jacques Chirac lors des présidentielles. Or, les urnes avaient désigné Jacques Chirac comme vainqueur. Bayrou était resté ministre et pas Sarkozy qui avait été considéré comme le traître. Avait alors commencé une très longue traversée du désert de l’ex-président. Mais tel le phénix, Nicolas Sarkozy semble toujours renaître de ses cendres. Il l’avait prouvé en devenant président en 2002. Mais ce n’est pas la seule raison pour laquelle les deux hommes se détestent. Il y a une longue de tacles et vacheries entre les deux hommes. Entre les débats télévisés où les vacheries volaient parfois bas, et les retournements de vestes, le parcours des deux hommes a toujours été émaillé d’incidents. Bien entendu Nicolas Sarkozy ne s’est jamais gêné pour tailler des croupières à son adversaire. Et il s’est fait plaisir dans son dernier ouvrage.

Il y a de l’inimitié entre les deux hommes

En fait, il est fort probable que à l’origine l’inimitié entre les deux hommes soit physique. Il arrive dans la vie qu’on rencontre des gens qu’on déteste, et on ignore pourquoi. Cela semble être le cas entre Bayrou et Nicolas Sarkozy. Il suffit d’observer le langage corporel des deux hommes quand ils sont en face l’un de l’autre. On comprend déjà, sans que l’un des deux ne dise quelque chose, qu’il se détestent. Cela saute aux yeux. Et de toute façon, dès que l’un des deux ouvre la bouche on le voit ou plutôt on l’entend. La première phrase est en général une attaque pour l’autre. En fait, une longue série d’incidents a émaillé la vie des deux hommes.

De la jalousie de la part de Bayrou ?

Politiquement Bayrou a la fidélité à géométrie variable. Il semble qu’il a deux rêves dans la vie, être président et être premier ministre. Il est fort probable que c’est la raison pour laquelle il a soutenu l’actuel président, puisqu’il espérait enfin avoir le maroquin très convoité. Ce n’est pas pour rien que la presse a titré « Bayrou le lot de consolation » quand ce dernier  été nommé à l’inutile mais prestigieux poste de commissaire au plan. D’ailleurs seule l’adhésion du Modem donne aujourd’hui un semblant de majorité parlementaire au président en exercice.

View this post on Instagram

La maladie de l’enfant est une injustice qu’on ne dénoncera jamais assez. Pour nos enfants, pour leurs familles, pour le corps médical, nous devons être unis. Plus de 3 millions d'euros ont été collectés au profit de la recherche sur les cancers pédiatriques lors de la vente aux enchères annuelle, organisée par @gustave_roussy Grâce à la générosité exceptionnelle de tous ses donateurs et mécènes, la campagne #GuerirLeCancerDeLenfantAu21eSiecle de Gustave Roussy a déjà atteint son objectif initial et vise à lever 10 millions d'euros supplémentaires pour financer notamment un bâtiment dédié à la recherche pédiatrique. Merci infiniment à tous pour ce soutien #ORduCommun ! www.guerirlecancerdelenfant.fr . #GuerirLeCancerDeLenfantAu21eSiecle @f_lemosofficiel #Cancerspédiatriques #Cancersdelenfant #GustaveRoussy

A post shared by Nicolas Sarkozy (@nicolassarkozy) on

Il a toujours mis les bâtons dans les roues de Nicolas Sarkozy

En effet, en 2002, François Bayrou  été en position d’arbitre pour les présidentielles. Il avait obtenu un nombre important de voix. Il arrivait troisième. Le second tour s’est joué entre Nicolas Sarkozy à droite et à gauche. François Bayrou aurait du alors, tout à fait logiquement appeler à voter pour Nicolas Sarkozy. Il ne l’a pas fait. Bien au contraire. Il  a indiqué qu’il ne savait pas ce qu’il allait faire mais il n’a pas directement appelé à voter contre Nicolas Sarkozy. Mais il avait perfidement rajouté  « en tout cas je sais ce que je ne vais pas faire ». La messe était dite. Nicolas Sarkozy a néanmoins confortablement gagné les élections.

Un appel à voter contre Sarkozy

Cinq ans plus tard, Bayrou avait appelé à voter contre Nicolas Sarkozy. D’ailleurs ce dernier a été battu par François Hollande. Aussi lorsqu’il est passé sur le plateau du «  » il y a peu, en parlant des nombreux et féroces tacles qu’il avait infligé à Bayrou, l’ancien président à eu cette phrase vacharde « J’ai été indulgent avec François Bayrou » . Un magnifique scud décoché en  pleine figure et avec le sourire s’il vous plait.