Nicolas Sarkozy : découvrez les petits tacles lancés par l’ancien chef de l’Etat

L’ancien président de la république s’est fait un plaisir de lancer des piques aux maires écologistes de Bordeaux et Lyon.

Nicolas Sarkozy
Source : capture YouTube

Nicolas Sarkozy est aujourd’hui sur tous les plateaux de télévision. Il court d’interview en interview et ses lecteurs font la queue. L’homme est aux anges. Il est populaire comme jamais. D’ailleurs cela commence à agacer le président en exercice qui voit en lui un dangereux rival pour les prochaines élections. Mais l’ancien président se tait. Il avait dit qu’il ne reviendrait pas en . Il écrit,  il donne des conférences et il élève sa petite dernière avec son épouse, la belle Carla Bruni, une ancienne top modèle. L’homme est calme, il est heureux de son succès et est sans doute plus tranquille que lorsqu’il était à la tête du pays. Certes, l’ancien président et avocat ne se gêne pas pour décocher des flèches. Et pour le moment il fait feu de tout bois lorsqu’il s’agit d’envoyer des piques aux élus écologistes. Entre le de la justice qui les traite d’ayatollahs et l’ancien président qui leur met des volées de bois vert à chaque fois qu’il peut, ceux-ci ne sont pas à la fête. Les apparitions de Sarkozy sont toujours très remarquées.

View this post on Instagram

#Dimanche 📺❤️🇫🇷 C'est un couple amoureux qui est apparu cette semaine au Studio Gabriel pour le tournage de «Vivement dimanche». Invités exceptionnels de Michel Drucker dans l'émission qui sera diffusée ce dimanche 6 octobre 2019, @carlabruniofficial et @nicolassarkozy ont affiché leur belle complicité en s'installant sur le fameux canapé rouge de l'emblématique animateur. Les parents de la petite Giulia (qui fêtera ses 8 ans le 19 octobre) seront au coeur de ce numéro consacré à l'ancien chef d'Etat, dont le livre «Passions» (vendu à plus de 300.000 exemplaires) évoque son parcours politique. — via @parismatch_magazine ⠀ ⠀⠀⠀⠀ #Passions @editionsdelobservatoire @verowache 📸 Guillaume Gaffiot | BestImage ➡️ Beauté par @sweetmayia • @maxime_mace

A post shared by 𝙲𝚊𝚛𝚕𝚊 𝙱𝚛𝚞𝚗𝚒 𝚖’𝚊 𝚍𝚒𝚝 (@carlabrunimadit) on

Les tacles sur les sapins de Noël

Les édiles, notamment de Bordeaux ont fait savoir qu’il n’y aurait pas de sapins de Noël dans la ville sous prétexte qu’il n’était pas possible de mettre des arbres morts dans les villes. Ce faisant, le de Bordeaux a certainement des tables et des chaises en plastique chez lui, puisque les meubles en bois sont issus d’arbres bien vivants qui ont été abattus par des bucherons. Pour mémoire, ils sont ensuite écorcés et débités en planches, puis découpés et rabotés, voire peints puis vernis pour faire de beaux meubles en bois. Certes, il existe des meubles en carton, mais là aussi c’est à base de bois, puisque c’est encore avec du bois qu’on fait de la sciures et des plaquettes, qu’on mélange à de la colle et d’autres produits encore pour en faire du bois. L’ancien président président ne s’est pas privé de les tacler. En effet, et sans les nommer, il a fustigé ceux qui privent les enfants des jolis sapins. Il a même avoué que petit, il attendait le sapin de Noël avec impatience et était heureux de voir toutes ces jolies traditions. Je suis à fond pour les sapins de Noël et je suis à fond pour les traditions a expliqué le mari de Carla Bruni.

Les allusions au tour de

Mais Nicolas Sarkozy s’en est aussi pris au maire de Lyon. Toujours sans citer personne. En effet, alors que le maire de Lyon avait pointé du doigt le bilan carbone du tour de France, l’ancien président est passé à l’attaque. Je suis à fond pour le tour de France a-t-il déclaré. Il est vrai que le  mari de la Carlita a toujours adoré faire du vélo et du jogging et de nombreuses photos existent où ce dernier était soit en train de courir, soit en train de faire du vélo. Il allait donc forcément intervenir si on touche à la grande boucle. C’était couru d’avance. Comme il l’a souligné, c’est l’un des rares sports de haut niveau où  on peut assister gratuitement à la compétition.

Les jeux Olympiques

Cette fois-ci c’est à Anne Hidalgo qu’il s’adresse. Certes, elle n’est pas écologiste, mais elle est de gauche. Elle a ainsi elle aussi droit à sa flèche. En effet, Paris doit accueillir les Jeux Olympiques de 2024. Or, et Nicolas Sarkozy ne s’est pas privé de le dire, certaines lignes prévues pour les JO seront terminés en 2026. Très logiquement l’ancien politique s’interroge. Là aussi il ajoute perfidement, qu’il est à fond pour les jeux Olympiques. « Je suis ridicule et démodé en aimant toutes ces traditions » rigole l’ancien président.