Miou-Miou parle de la réputation d’Alexandra Lamy dans le milieu du cinéma

Les deux comédiennes partagent l’affiche du film Belle-Fille, au cinéma le 19 août 2020 et assurent donc actuellement la promotion de cette comédie française.

Alexandra Lamy
Source : Instagram

Demandez à n’importe qui autour de vous de décrire Alexandra Lamy, on parie que les adjectifs trouvés seront généralement très positifs. Il faut dire que l’ bénéficie d’un véritable capital sympathie, elle qui fait toujours la promotion de ses films dans la bonne humeur. De plus, habituée au registre comique, elle interprète généralement des rôles de femmes pétillantes, drôles et avenantes. De ce fait, cette image de femme un brin fofolle mais toujours sympathique lui colle à la peau. Et il y a pire comme réputation, non ?

Miou-Miou et pour la première fois à l’affiche d’un même film

Bien qu’elles soient toutes les deux des références dans le français et plus particulièrement la comédie, jamais les deux actrices n’avaient partagé le même écran. C’est maintenant chose faite grâce à Méliane Marcaggi qui a proposé aux deux actrices de se donner la réplique dans une comédie rafraîchissante, parfaite pour l’été.

Belle-Fille raconte l’histoire de Louise (Alexandra Lamy) qui découvre que son mari a eu une liaison. Elle décide alors de lui voler ses billets pour le week-end en Corse qu’il avait prévu avec sa maîtresse pour décompresser. Elle rencontre un inconnu avec qui elle passera une nuit de folie. Mais le beau jeune homme meurt dans son sommeil et c’est sa mère (Miou-Miou) débarque alors et rencontre Louise, la prenant immédiatement pour sa belle-fille. Prise au piège, Louise va devoir jouer le jeu de la belle-fille idéale alors que sa belle-mère n’a aucune intention de la lâcher.

Un concept de comédie vieux comme le monde, mais qui permet aux actrices de montrer tout leur talent comique. Les premières critiques sont en tout cas positives et louent le talent des comédiennes, capables de donner vie à des personnages attachants et rendre crédibles des scènes d’humour généralement bien construites.

Miou-Miou et Alexandra Lamy ne travaillent pas de la même manière

Ce film a donc été l’occasion pour les deux actrices de se rencontrer, et de se familiariser avec leur méthode de travail respective. Et selon Miou-Miou, qui assure actuellement la promotion du long métrage, rien ne les divise plus que leur approche du métier.

La comédienne, forte de sa grande expérience (sa carrière le démontre) s’est expliquée : « Sa technique de concentration est tout le contraire de la mienne. Sur le plateau, elle a besoin d’être entourée d’énergie, de rires. Moi, j’ai besoin de concentration, de penser« . Les deux actrices ont donc décidé d’en discuter, afin que cela ne devienne pas gênant :  « Le premier jour, on s’est annoncées mutuellement qu’il fallait qu’on se parle. Et c’était pour ça. On en a conclu que ces différences ne nous dérangeaient pas du tout et finalement, on s’est complétées« .

Une communication salutaire qui a permis aux deux actrices de travailler au mieux leur rôle et qui explique sans doute pourquoi elles sont si à l’aise dans le métier.

La réputation d’Alexandra Lamy rassurait Miou-Miou

On sait que le monde du cinéma peut devenir un terrible lieu où les égos s’affrontent. Certains acteurs ont une bien meilleure réputation que d’autres et parfois, les tournages deviennent très compliqués car les susceptibilités de chacun doivent être ménagées. Mais Alexandra Lamy jouit dans le milieu d’une excellente réputation, finalement similaire à l’image que le grand public a d’elle, comme l’indique Miou-Miou lorsqu’elle raconte pourquoi elle a accepté de tourner dans Belle-Fille :

« De toute façon, quand on sait qu’on va travailler avec Alexandra, c’est toujours une bonne nouvelle ». Elle indique en effet que dans le milieu, Alexandra Lamy a « une réputation de bonne entente ».

Les deux actrices jouent en tout cas à fond le jeu de la promotion et on peut les comprendre ! Les salles de cinéma sont en effet désertées cet été suite à l’épidémie de la covid-19 et les exploitants souffrent beaucoup de ce manque de personnes (jusqu’à près de 80% de baisse de fréquentation par rapport à la même période en 2019).

On ne pourra que vous conseiller de vous rendre au cinéma, d’autant plus que le Septième Art est né en France et que nous devons le supporter ! Si vous voulez profiter d’une comédie française, vous savez ce qu’il vous reste à faire : Belle-Fille sort le 19 août sur vos écrans !

 

 


Pierre Costero

Pierre Costero

Passionné d'écriture, je suis rédacteur web depuis sept ans. Je m'intéresse à l'actualité médiatique et la vie des célébrités en partageant avec justesse les dernières nouveautés brûlantes.