Melania Trump : son gros mensonge à propos de son fils, Barron Trump !

Melania Trump n’a pas toujours dit toute la vérité à propos de son fils Barron. On vous en dit plus.

Melania Trump
Source : Wikimédia

Melania Trump a la réputation d’être une vraie tigresse doublée d’une mère poule quand cela concerne son fils Barron, et elle a tendance, comme toutes les mères, à vouloir protéger un maximum son fils. En effet, Barron Trump est son fils unique et elle a tendance à presque le surprotéger. Concernant Donald Trump, l’adolescent est son cinquième enfant. Il a donc moins tendance à le surprotéger, mais il le tient autant que faire se peut à l’écart des médias. En fait, dès lors que le père est un controversé, il vaut mieux protéger le jeune garçon. Il a le droit d’être élevé loin de la politique et surtout des polémiques. C’est d’autant plus importants que certains américains scrutent les faits et gestes du jeune garçon.

Des rumeurs d’autisme

Depuis plusieurs années, la comédienne et présentatrice Rosie O’Donnell a lancé des rumeurs d’autisme sur le dernier enfant du milliardaire. En effet, cette dernière qui s’écharpe régulièrement avec Trump sur les réseaux sociaux, et souvent en des termes fleuris, estime que le petit dernier est autiste. Depuis, de nombreux américains scrutent les faits et gestes du jeune garçon. Lors de l’investiture, de nombreux américains ont cru voir des signes d’autisme chez l’enfant, alors âgé de 10 ans. En fait, il était plus de trois heures du matin et il était logique que l’enfant montre des signes de fatigue. Rosie O’Donnel prétend qu’elle est pleine de compassion et dit vouloir qu’on cesse de se moquer du  jeune homme. En fait, elle a fait une vidéo assez inhabituelle dans laquelle elle explique que sa propre fille est autiste. Mais elle explique aussi pêle-mêle que l’âge du père peut être un facteur d’autisme.

Rosie O’Donnell suggère que les Trump sauraient que leur enfant est autiste

En fait, la présentatrice estime que la famille Trump saurait que Barron aurait un souci d’autisme. En effet, elle en veut pour preuve le fait que le milliardaire parle souvent d’autisme. Elle estime aussi que le président en exercice parle trop de la corrélation entre l’autisme et les vaccins. Pour la comédienne, ce sont autant d’éléments qui prouveraient l’autisme du jeune homme. Il est vrai que le jeune garçon n’est quasiment pas exposé aux médias. A son âge, les filles d’Obama avaient déjà donné leurs premières impressions devant un micro. La militante LGTB pense aussi trouver dans les remarques du milliardaire, la preuve que l’enfant serait atteint du désordre. En effet, Trump vante souvent les capacités de son fils, notamment en mathématique et en informatique. Ce serait, selon l’, une preuve que Barron serait atteint du syndrome d’Asperger. De l’autre coté, il y a Melania qui a toujours dit qu’elle n’avait jamais eu recours à une nounou.

Barron a eu du personnel pour seconder sa mère

En fait, Melania est à l’origine d’un énormes mensonge. La first lady a toujours prétendu qu’elle s’est toujours occupée toute seule de son fils. Or, son ex meilleure amie, Stephanie Winston Wolkoff a publié un livre intitulé « Melania et moi » indique que Melania ment de façon éhontée. Dans cet ouvrage l’ancienne conseillère explique que contrairement à ce qu’elle raconte, elle avait du personnel pour la seconder dans son rôle de mère. De plus, l’auteur de l’ouvrage indique que la mère de Melania était régulièrement présente auprès de sa fille. Par contre, mais l’anecdote est connue, Barron dispose de son propre appartement. Il dispose d’un étage complet de la Trump Tower. L’enfant avait demandé que ses appartements privatifs soient épurés et peints en blanc. D’ailleurs à partir du moment où les Trump ont déménagé à la Maison Blanche, il y a aussi du personnel qui s’occupe du jeune Barron quand ses parents sont en .