Mélania Trump : l’incroyable jour où elle a refusé de soutenir Donald Trump en plein scandale

Si Mélania Trump apparaît toujours stoïque aux côtés de son époux, elle ne tolère pas pour autant chacune de ses prises de parole.

Melania et Donald Trump
Source : Paris Match

Depuis 2016, est le Président des États-Unis. Si sa candidature ressemblait plus à une blague qu’à une réelle volonté de diriger le pays le plus puissant du monde, sa montée en puissance fut indéniable et les votes incontestables : il a battu la pourtant archi favorite Hillary Clinton. Les Républicains ont leur heure de gloire, enfin ils brillent.

Donald Trump
Source : RFI

Donald Trump : conseillé par sa fille, soutenu par sa femme

Parmi les proches du Président, nous pouvons compter sa fille, Ivanka Trump, et sa femme, . La première a rapidement soutenu son père dans sa campagne électorale. Caution féminine, elle le suivait lors de ses meetings et n’hésitait pas à faire des discours pour appeler les citoyens américains à voter pour son père, et ainsi « rendre l’Amérique belle à nouveau ».

Sa femme de son côté a toujours affiché un soutien notable, présente à ses côtés bien qu’elle ne voie pas d’un bon oeil l’ascension au pouvoir de son mari – elle ne voulait pas qu’il se présente et encore moins qu’il soit élu. Discrète mais stoïque, elle a finalement tenu quelques rares discours qui ont cependant pu faire pencher la balance : plus modérée et nuancée que son mari, elle a pu fédérer certains indécis. 

Melania et Donald Trump
Source : Wikimédia

Melania Trump : discrète mais déterminée

On raconte que le soir de la victoire de son mari, Mélania Trump aurait pleuré. Non pas de joie, mais de tristesse, à l’idée des quatre années qui l’attendaient. Elle a d’ailleurs refusé de venir vivre directement à la Maison Blanche avec son mari, préférant rester quelques semaines de plus à New York, dans la Trump Tower, avec son fils.

Donald Trump a lui pris possession des lieux, aux côtés de sa fille sa conseillère. Celle-ci, qui ne porte pas Mélania Trump dans son coeur (elle l’appelle « le portrait », comme pour se moquer de ses rares prises de parole) a décidé de renommer le bureau de la Première Dame « Bureau de famille ». Mais lorsque Mélania est arrivée à Washington, elle ne s’est pas laissée faire et a fait comprendre à sa belle-fille qu’elle devrait rester à sa place.

Car si l’ancienne mannequin apparaît discrète et douce, elle a pourtant un caractère bien trempé et contrairement à ce que les gens peuvent penser, son soutien pour son mari n’est pas indéfectible, bien au contraire. Retour sur l’affaire qui aurait pu coûter la Présidence à Donald Trump et dans laquelle sa femme a refusé d’intervenir.

Donald Trump et le scandale des propos misogynes

En 2016, alors en pleine campagne, l’ancien animateur télé est rattrapé par un enregistrement audio datant de 2005. On l’entend dire qu’il attrape les femmes par les parties génitales. Des paroles de mâle alpha, stupides et rabaissantes, qui entachent sa réputation et font le tour du monde.

L’équipe de communication de Donald Trump se retrouve dans la tourmente et réfléchit rapidement à la meilleure stratégie à adopter. Ils concluent que le mieux serait d’organiser un meeting télévisé dans lequel Donald Trump serait présent aux côtés de sa femme. Rien de tel que la présence d’une femme pour prouver que celui qui voulait devenir Président n’est en aucun cas misogyne.

Absente de ses réunions, Melania Trump s’y est finalement rendue un jour, refusant la stratégie de l’équipe de Trump. « Non », aurait-elle simplement répondu, expliquant qu’elle fera en temps et en heure ce qu’elle pense être la meilleure solution. Elle refuse en tout cas d’aller à la télévision – et elle ne le fera jamais.

Donald Trump hors de controleDonald Trump hors de controle
source:radio-canada.ca

Melania Trump refuse de s’exprimer

La décision de Mélania Trump semblait prise puisqu’elle n’a jamais réagit à la polémique. Elle n’aura jamais pris la parole, jamais soutenu publiquement son époux. Cela montre d’abord qu’elle ne tolère certainement pas le discours qu’il avait pu tenir en 2005. Mais aussi peut-être qu’elle espérait que ce scandale fermerait les portes de la Maison Blanche à son mari. 

L’avenir a prouvé que malgré le scandale, Donald Trump a bien été élu et qu’il a beau avoir été misogyne, xénophobe ou raciste, les Républicains ont répondu présents. 

Depuis, pas une semaine ne se passe sans qu’il ne fasse parler de lui, et notamment avec l’épidémie de COVID-19. On se rappelle qu’il avait soutenu l’idée qu’il serait moins cher d’avaler une solution hydroalcoolique plutôt que d’aller à l’hôpital pour se soigner du coronavirus venu de Chine.

 


Pierre Costero

Pierre Costero

Passionné d'écriture, je suis rédacteur web depuis sept ans. Je m'intéresse à l'actualité médiatique et la vie des célébrités en partageant avec justesse les dernières nouveautés brûlantes.