Meghan Markle : ce drôle de tic hérité de la famille royale qu’elle ne parvient pas à effacer

Si la femme du Prince Harry est désormais émancipée de la couronne avec son époux, les vieilles habitudes ont la peau dure. La preuve avec ce tic de langage qu’elle a pris durant son séjour en Angleterre.

Meghan Markle
Source : Daily Mail

Si on peut retenir un chose du passage de en Angleterre, c’est qu’elle ne s’est pas sentie intégrée une seule fois, ni au sein de la famille, ni dans le pays européen. Cette américaine pure et dure née à Los Angeles n’a pas eu un coup de coeur pour le pays de son époux, bien qu’elle y ait passé plusieurs mois à ses côtés. Son fils y est même né et c’est ici qu’elle a célébré son mariage, comme le veut la tradition royale. 

Mais justement, les traditions, très peu pour elle. Malheureuse, elle a réussi à convaincre son mari de s’émanciper de la couronne pour partir vivre aux États-Unis, là où ils seront éloignés des codes strictes de la couronne et des coutumes qui ne lui ressemblent pas. C’est donc dans la ville américaine où elle est née que l’actrice de Suits – Avocats sur mesure peut vivre avec son époux et élever comme elle le souhaite son fils, sans se soucier d’un quelconque protocole.

meghan harry
Source Instagram @meghanmarkle_official

Les mois passés en Angleterre ont été un calvaire pour Meghan Markle

Amoureuse de Harry, Meghan savait qu’elle devrait déménager et quitter son pays natal pour l’Angleterre. Car se mettre en couple avec un Prince oblige sa compagne à respecter un cahier de charges extrêmement strict. Si Kate Middleton s’est tout de suite fait à la vie de château, Meghan Markle, sans doute plus rebelle dans l’âme, ne l’entendait pas de cette oreille.

De plus, d’après les informations relayées par la presse et les ouvrages publiés autour de la famille, le clan royal n’a pas accueilli la jeune américaine avec beaucoup d’entrain. On raconte que seule une cousine de Harry (sa préférée, d’ailleurs) était enthousiaste à l’idée de ce mariage.

William, au contraire, aurait demandé à son frère de ne pas épouser Meghan et d’attendre pour être sûr qu’elle soit réellement la femme de sa vie. L’héritier de la couronne trouvait l’actrice snobe et n’était pas convaincu par l’union entre son frère et la jeune femme. Mais son avis n’a pas découragé son frère cadet, bien au contraire, puisqu’il aura demandé la main de Meghan Markle quelques semaines seulement après cette discussion.

Révélations : des propos racistes auraient contraints Harry et Meghan à quitter le pays
Source Instagram @meghanmarkle_official

Une nouvelle vie aux USA…mais une habitude héritée de la famille royale

Les anglais ont appris avec choc que le couple royal avait demandé son émancipation financière pour partir vivre aux USA. Une véritable fracture a eu lieu entre Meghan et Harry et le reste de la famille royale. Le jeune homme ne parle quasiment plus à son frère et sa belle-soeur, alors qu’ils étaient autrefois très proches. D’un côté, Harry en a marre d’être moins considéré que son frère, qui jouit d’une excellente réputation. De l’autre côté, William n’a pas digéré le fait d’avoir appris cette demande d’émancipation sur internet et par la presse. Il en veut à son frère de ne pas l’avoir tenu au courant.

Meghan Markle peut en tout cas enfin vivre sa vie comme elle l’entend à Los Angeles. Habituée au grand luxe des châteaux anglais, elle a décidé avec Harry de s’offrir le service de plusieurs employés pour s’occuper de la maison, du couple, et de leur enfant. Et ceux-ci racontent avec un humour une anecdote qui concerne un tic de langage de Meghan, hérité des mois qu’elle a passé en Angleterre.

La jeune femme dirait en effet énormément « Oh Darling« , avec l’accent britannique appuyé. On ignore si ce tic est à l’origine une moquerie de l’actrice qui a finit par devenir une habitude ou si elle s’est vraiment mise à employer ce terme à force de l’entendre. Les employés de la jeune femme raconte avec bienveillance qu’elle emploie en tout cas quotidiennement cette expression. 

C’est en tout cas la seule chose que Meghan a pris de son séjour en Angleterre tant celle-ci semble vouloir laisser derrière elle cette expérience traumatisante, elle qui a vécu plusieurs mois malheureuse, ne se sentant pas à sa place au sein d’une famille qui visiblement ne voulait pas d’elle. Un nouveau départ s’offre à elle, « Oh chérie ».


Pierre Costero

Pierre Costero

Passionné d'écriture, je suis rédacteur web depuis sept ans. Je m'intéresse à l'actualité médiatique et la vie des célébrités en partageant avec justesse les dernières nouveautés brûlantes.