Meghan et Harry ne seraient pas appréciés, un sondage très problématique pour le couple

Comment Harry est passé de membre le plus populaire de la famille royale au personnage le plus détesté. Sa femme n’y est pas pour rien.

Meghan Markle et Harry
Source : Elle

Les anglais sont décidément rancuniers. Et ce sont les Sussex qui sont en train d’en faire les frais. En effet, ceux qui sont considérés comme des renégats de la couronne sont tombés bien bas dans l’opinion des anglais. Et pourtant, cela avait bien commencé. L’américaine avait pourtant été très  bien accueillie par la presse anglaise. Cette dernière lui trouvait toutes les qualités et estimait que sa venue allait mettre un peu de peps dans les affaires de la couronne. Harry de son coté a toujours été le membre le plus populaire de la famille royale. Tout allait bien de ce coté là. Les deux ensemble auraient du être les superstars de la couronne. Hélas, tel n’a pas été le cas. Très vite sont apparus les premiers couacs. En cause, le caractère difficile de la fiancée du prince. Meghan et Harry ont tendance à faire couler beaucoup d’encre.

Les médias ont vite déchantés

En plus, Meghan s’est avérée être très jalouse de Kate Middleton, l’épouse du prince William. D’ailleurs, la presse s’est très vite mise à rapporter les frasques de la nouvelle duchesse, ses caprices et  notamment sa façon de vouloir tout régenter à sa manière. Ainsi, elle avait fait un scandale pour les essais coiffure. Meghan avait fait venir son coiffeur de Paris. Lorsque le maestro est arrivé, Meghan a voulu de suite qu’on lui apporte les tiares. Or, le responsable des bijoux de la famille royale a une procédure à respecter lorsqu’il sort un bijou des coffres. Elle s’était emportée, le prince Harry aussi, ce dernier avait même été faire des histoires chez sa grand-mère. Cette dernière l’avait fermement recadré. Il a été impoli, a rajouté un des proches de la monarque. Mais ses caprices ont aussi choqué Kate, qui elle a toujours su exactement ce qu’il fallait faire, quand et comment. Chose que Meghan n’a jamais compris. Peu après le mariage, plusieurs membres du personnel attaché au service des Sussex ont démissionné. Le motif invoqué a toujours été le même : le caractère très difficile de la duchesse.

Les prémices du départ

Les Sussex ont ensuite créé leur propre fondation, pour se démarquer de Kate et de William. Meghan elle, a tenté de faire de l’ombre aux autres femmes de la royauté que ce soit à Kate ou à l’iconique Diana. Or, on ne touche pas à Diana au royaume d’Angleterre. La mère de l’héritier présomptif est devenue sacrée au pays de Shakespeare. Meghan ne l’avait pas compris. Il a fini par devenir évident aux yeux de tous que Meghan avait pensé venir dans la royauté pour imposer ses règles du jeu et ses caprices. Bien entendu personne n’avait attendu une actrice de séries télé pour diriger Buckingham Palace. Pire, la presse a vite eu vent de l’affaire. La nouvelle duchesse a alors essayé de se présenter comme victime de racisme. Elle n’a réussi à convaincre personne. Entre temps, les langues de ses collègues et anciens amis se sont déliées. Et le résultat n’a pas été en sa faveur.

View this post on Instagram

Cuties 😍💕

A post shared by Meghan And Harry Fan (@meghanandharry1) on

Le Megxit

En janvier la nouvelle est tombée comme un coup de tonnerre dans le ciel londonien. Harry et Meghan quittaient la famille royale. Ils avaient osé ne pas prévenir la reine et depuis les incartades se sont multipliées. Entre les polémiques au Canada, l’achat d’une luxueuse villa avec l’aide du et leur contrat , ils ont assuré le feuilleton de l’été. Par contre, les anglais en ont assez. En effet, les jeunes gens viennent d’appeler les américains à voter contre Trump. Or, la famille royale a toujours été politiquement neutre. Et cela, les anglais y tiennent et ils ne sont pas prêt à passer l’éponge. En effet, suite à cette nouvelle incartade, ils ne sont plus que 27 % à être contre le fait que la reine retire leurs titres royaux aux Sussex.