Lola Marois : légèrement recadrée pour une blague, elle voulait détendre l’atmosphère

Ce vendredi 31 juillet, pour le dernier jour de compétition d’Un dîner presque parfait, c’était Betty qui recevait les invités. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que l’ambiance était très… électrique. Et c’est Lola qui en a fait les frais. l’ambiance a été quelque peu électrique. Cette fois, c’est Lola Marois, la femme de Jean-Marie Bigard, qui a passablement agacé l’hôte du jour…

Source : compte Instagram @lolamarois

Sale ambiance dans « Un dîner presque parfait ». Cette semaine, l’émission comptait pourtant plusieurs candidats hauts en couleur qui ont donné lieu à des scènes très drôles : Lola Marois a par exemple fait tomber le haut pour poser avec l’ex-Dieu du stade, Sylvain Potard, pour son activité « Les Dieux et Déesses presque parfaits ».

Le boxeur avait même tenté sa chance en draguant la femme de Bigard pour avoir un « french kiss » lors du jeu de la bouteille… ce qui lui a valu un râteau : « tout doux, ‘I have a ring’ » a-t-elle dit en désignant son alliance de mariage. Ce casting cinq étoiles n’a pas empêché certaines tensions lors de dîners, en particulier celui de Betty.

View this post on Instagram

Ça fait un bail wesh

A post shared by Lola Marois (@lolamarois) on

, l’invitée mystère qui a conquis les candidats

Le moins que l’on puisse dire, c’est que sa participation au programme de n’est pas passée inaperçue. L’interprète d’Ariane Hersant avait déjà promis à un candidat de l’émission que son époux, Jean-Marie Bigard, avait « encore une bonne droite » lorsqu’il lui a dit qu’il n’était pas fan de l’humoriste. Et ce, après l’avoir invité à aller lui dire en face.

Malgré son tempérament de lionne, l’actrice de Plus belle la vie a su apporter une belle dose d’humour, de simplicité et de bonne humeur. La joie communicative de celle qui posait récemment en Une d’un magazine de charme a été largement appréciée par ses convives, et ce malgré un apéritif à l’ail qui ne leur a pas plu : « j’ai foiré le pan con tomate. J’ai mis de l’ail partout, je les ai empués les gens », a admis, goguenarde, celle qui voulait rendre hommage à ses origines espagnoles.

Mais sa légèreté et son esprit pétillant n’ont pas empêché Betty de la recadrer sèchement le soir où elle recevait pour son propre dîner.

« Ça devient ‘tu bouffes ou je t’éclate, quoi’« 

Pour ce dernier jour de compétition, la commerciale culinaire était sous pression. Tendue, elle s’est montrée autoritaire dès l’arrivée de ses convives. Sur cet air martial, l’ambiance s’est détériorée, devenant de plus en plus pesante à mesure que le temps passait. La gêne a atteint son paroxysme lorsque Betty s’est agacée qu’un invité n’apprécie pas la viande bio d’un petit producteur qu’elle avait préparée avec soin.

Il n’en fallait pas plus pour que la comédienne de la série à succès Plus belle la vie s’en mêle. En voulant bien faire, elle a tenté de détendre l’atmosphère avec une blague. Il n’en fallait pas plus pour que Betty, passablement agacée, ne la recadre : « J’aime pas trop rire là-dessus parce que c’est très important ». Face caméra, Lola Marois s’en est amusée sans rancune : « en fait c’est même plus une dégustation, ça devient ‘tu bouffes ou je t’éclate, quoi' ».

View this post on Instagram

😁

A post shared by Lola Marois (@lolamarois) on


Emma Leroux

Emma Leroux

Récemment diplômée d'une école de journalisme, j'ai à coeur d'informer mes lecteurs sur toutes les thématiques qui font l'actualité ! Des news people aux informations politiques, je vous tiens au courant de tout ce qu'il se passe dans le monde au jour le jour.