Les chanteuses sont-elles jalouses les une des autres ? Selena Gomez donne son avis !

La jeune femme a accordé une interview à CR Fashion Book. L’occasion pour elle de parler de sa carrière et notamment de la place des chanteuses dans l’industrie musicale.

Selena Gomez
Source : Instagram

Cette année 2020, aura signé son grand retour. Après avoir dévoilé deux chansons coup sur coup fin 2019 (le hit numéro 1 aux États-Unis Lose You To Love Me et le tube pop Look At Her Now), elle a commencé l’année d’une bien belle manière avec son nouvel album très attendu intitulé Rare. Pour la troisième fois consécutive, elle s’est hissée à la première place des charts américains, ce qui fait d’elle la seule chanteuse avec Beyoncé à voir tous ses albums solos débuter en tête du classement référence Billboard. Mais elle ne s’est pas arrêtée là, bien au contraire.

Des chansons, une marque de maquillage, une série : rien n’arrête la chanteuse

Outre la sortie de son album qui connait un beau succès à travers le monde malgré une promotion perturbée (un seul live, quelques clips vidéo et… c’est tout), Selena Gomez a également dévoilé en Amérique (pas encore en Europe) sa marque de maquillage sur laquelle elle travaille depuis deux ans. Un rêve d’enfant se réalise donc, elle qui souhaite véhiculer de belles valeurs avec sa marque. Elle compte même à terme réunir plus de 100 millions de dollars pour la recherche médicale concernant la santé mentale. Les fans de la chanteuse le savent, du fait de son lupus (une maladie auto-immune) elle souffre de divers problèmes mentaux (dépression, bipolarité) et elle n’a jamais hésité à en parler pour mieux sensibiliser son public. 

Sa carrière dans la ne s’est pas arrêtée à son album puisqu’elle a offert deux collaborations à ses fans. La première avec l’artiste montant Trevor Daniel, Past Life, avec un clip révolutionnaire tourné depuis chez elle pendant le confinement. La deuxième, très attendue, avec le groupe coréen Black Pink. Ice Cream était sans doute le tube de la fin d’été et est déjà un énorme succès puisque la chanson s’est écoulé en deux mois à près de six millions d’exemplaires à travers le monde. Elle se trouve actuellement à New York pour le tournage d’une nouvelle série dont elle sera la star, elle qui n’a pas mis de côté ses envies de poursuivre sa carrière de comédienne.

Une compétition rude entre les chanteuses ?

Il n’y a qu’à faire un tour sur Twitter pour réaliser qu’une vraie guerre existe entre les différents groupes de fans des chanteuses (plus actifs que pour les chanteurs masculins). Les Selenators (fans de Selena Gomez) s’opposent aux Arianators (Ariana Grande), aux Lovatics (Demi Lovato) et bien d’autres encore. Une seule question compte : qui a le plus de succès. Ils comparent tout. Le nombre de vues sur Youtube, le nombre de ventes, de numéros 1 à travers le monde. Tout est épluché, analysé. L’important n’est pas de se dire qu’elles sont toutes talentueuses et qu’elles connaissent toutes le succès. Non, il faut savoir qui est meilleure que les autre.

Cette mentalité, Selena Gomez ne la partage pas, bien au contraire. A l’occasion d’une interview au magasin CR Fashion Book, elle a parlé de cette pseudo-rivalité qui existerait entre les artistes féminines : « Je déteste cette idée qui dit que les femmes sont naturellement en compétition et qu’elles ne s’apportent aucune soutien les unes envers les autres… Vous devez savoir que, même dans l’industrie musicale, nous sommes toutes contentes de ce que les femmes font et réussissent à faire (…) C’est une victoire pour toutes les femmes quand une réussit« .

Ariana Grande et Selena Gomez : une collaboration, mais des critiques avant tout

On pensait que les fans des deux chanteuses se calmeraient en apprenant qu’elles avaient collaboré sur la chanson Ice Cream, puisqu’elles ont toutes les deux participé à l’écriture du tube. Mais non, loin de là. Les fans d’Ariana Grande qui considèrent que la chanson est un succès disent que Selena Gomez doit tout à sa camarade chanteuse, tandis que ceux qui trouvent les chiffres décevants pensent que c’est la faute de Selena Gomez

On est prêts de s’en sortir avec ce type de mentalité, évidemment, mais le plus important reste cependant qu’entre elles, les artistes féminines vivent cette compétition d’une manière saine, en pensant qu’il y a de la place pour tout le monde.


Pierre Costero

Pierre Costero

Passionné d'écriture, je suis rédacteur web depuis sept ans. Je m'intéresse à l'actualité médiatique et la vie des célébrités en partageant avec justesse les dernières nouveautés brûlantes.