Le rugbyman Peter Janicot décédé en plein match ! Le monde du rugby en deuil !

C’est en se relevant d’un placage que le joueur de rugby a fait un malaise devant les yeux horrifiés de sa compagne enceinte.

Un drame épouvantable vient d’avoir lieu dans le sud de la France, dans le pays basque. En effet, alors que les terrains de avaient été désertés pendant l’épidémie, les premiers matchs auraient du se dérouler dans la joie de pouvoir à nouveau se défouler sur un terrain de sport. Or, tel n’a pas été le cas, du moins en Haute-Garonne. En effet, le joueur, licencié de la Fédération Française du Rugby et du Stade Saint Gaudinois est décédé en plein match. Ce qui devait être une fête  puisqu’il s’agissait d’un match amical, le premier depuis le a tourné au drame. Alors que la rencontre était en passe de se terminer, un placage tout a fait réglementaire a eu lieu. Et d’ailleurs le grand gaillard s’est relevé le plus normalement du monde. Alors que la partie devait continuer comme elle le fait après chaque placage, l’homme de 30 ans s’est écroulé. Il venait de faire un malaise.

L’intervention des secours

Deux cents personnes assistaient au match, dont la conjointe enceinte de l’homme à terre. Le joueur de l’équipe de réserve de Saint-Gaudens était en train de faire un malaise cardiaque. Les secours ont de suite été alertés. Le maire, également médecin est accouru pour porter secours. Les soigneurs des deux équipes se sont relayées pour faire un massage cardiaque en attendant l’arrivé des pompiers et du SMUR 31. Mais en vain. Le coeur du sportif n’a pas voulu reprendre. Si les spectateurs ont été choqués par les faits, la compagne du joueur l’était encore davantage. En effet, la jeune femme est enceinte et elle venait de voir le père de son enfant mourir devant elle. Cependant, malgré les efforts conjugués des équipes soignantes l’homme est décédé.

Un placage réglementaire

Selon les membres du club le placage avait été fait de façon tout à fait régulière, il n’y avait aucune violence dans le geste technique qui était réglementaire. Selon un témoin entendu par la Dépêche, le joueur venait de recevoir le ballon et a fait l’objet d’un placage. Il s’était relevé en râlant avant de tomber à nouveau. D’ailleurs au premier signe d’effondrement les joueurs et le public pensaient à un KO, ce qui arrive parfois sur les terrains. Mais dès leur intervention les secouristes se sont aperçu qu’en fait de KO, ils avaient affaire à un malaise cardiaque. Si on n’en sait pas plus,  il faut cependant savoir qu’une est en cours pour déterminer les causes exactes de la mort du jeune homme. Bien entendu cette enquête ne vise pas l’auteur du placage, la procédure veut simplement qu’en pareil cas une enquête détermine les causes exactes de la mort.

Le soutien de Bernard Laporte

Bernard Laporte a de suite réagit via Twitter et présenté ses condoléances aux proches du jeune homme. En effet, l’ancien des sports sous Sarkozy s’est d’autant plus senti concerné qu’il est lui-même un ancien demi de mêlée, qu’il a joué en championnat de France et qu’il a aussi été entraîneur. Il connait donc particulièrement bien ce sport dont il est aujourd’hui le président fédéral. Il a de suite assuré la famille et les proches de tout son soutien. En effet, il y avait déjà eu des accidents lors de placages, et notamment en début d’année. Mais l’accident du début de l’année avait été un peu différent, celui qui avait fait l’objet du placage avait joué de malchance. En tombant sa tête avait heurté violemment la hanche d’un autre joueur. Mais tel n’a pas été le cas à Saint Gaudens. Les résultats de l’enquête nous en dirons en plus, en attendant, nous présentons toutes nos condoléances à la compagne et à l’entourage du jeune joueur.