Le fils de Madonna humilié sur les réseaux sociaux à cause d’une vidéo contre les violences policières

Le fils de Madonna a voulu dénoncer la violence policière à sa façon mais a été lourdement critiqué sur les réseaux sociaux.

était un inconnu jusqu’au mardi 27 mai. Désormais, son nom est connu de tous, et pour une triste nouvelle. 

Cet homme afro-américain a été tué par des policiers américains le lundi 26 mai au nord des États-Unis. La scène a été filmée par des passants qui, dans l’incapacité de pouvoir intervenir (car tenus à distance par les policiers) ont décidé d’immortaliser ce moment. 

Au sol et solidement maintenu, George Floyd supplie le policier de le laisser car il ne parvient plus à respirer. Ce seront ses derniers mots puisqu’il succombera quelques instants plus tard, sous les yeux des témoins, stupéfaits, qui demandent aux policiers de lui faire les gestes de premier secours.

Source : Midi Libre

Les États-Unis endeuillés et indignés

Cette histoire, aussi tragique soit-elle, n’est pas un cas d’école. Presque toutes les semaines une nouvelle arrestation d’une personne afro-américaine se termine mal. Récemment, c’est un homme qui faisait tranquillement son jogging qui a été froidement abattu.

C’est un ras-le-bol général qui s’étend partout dans un pays gangréné par de sérieux problèmes de racisme. Et ce n’est pas les actions du Président Donald Trump qui empêcheront cela, lui qui banalise les actes racistes. On se rappelle du jour où, en plein meeting, il a exigé qu’une femme voilée quitte la salle, sous les hurlements de ses fans. 

Des centaines de manifestations ont été organisées aux quatre coins des USA pour signaler ces violences. Les quatre policiers coupables de la mort de George Floyd ont été limogés et une enquête serait actuellement en cours.

Source : LCI

Le fils de dénonce les violences policières

Ils sont des centaines de milliers à avoir dénoncé les violences policières, que ce soit en participant aux rassemblements ou en tweetant sur les réseaux sociaux. 

Cette deuxième option a été choisie par le fils de Madonna, qui a décidé de dédier une danse à cette cause. C’est Madonna elle-même qui a posté la vidéo. Celle qui a attrapé le COVID-19 alors qu’elle s’en moquait auparavant ne s’attendait certainement pas à cette pluie de reproches.

Le jeune homme danse sur une chanson de Michael Jackson intitulée They Don’t Care About Us (ils se fichent de nous). Cette chanson parle justement des problèmes de racisme qui parasite le pays et est une réelle dénonciation des maux du pays.

Pourtant, cette proposition de danse n’a pas séduit les internautes, loin de là.

David se fait critiquer en masse sur Twitter

Madonna s’est retrouvée en Tendance sur Twitter après avoir posté cette vidéo. Ils sont nombreux à ne pas comprendre l’intérêt d’une danse, certains disant que la vie n’est pas un film Disney et qu’on ne règle pas les problèmes d’une société par quelques pas exécutés en rythme.

Ils sont des milliers à se moquer de sa danse, disant qu’elle est inutile et que ce n’est pas comme cela qu’on fait avancer le débat ou qu’on lutte contre les violences perpétrées dans le pays. Énormément de commentaires négatifs viennent de la France.

Il est donc utile de rappeler deux trois choses fondamentales quant à la lutte contre les violences qui, attention aux scoops, ne se passent pas que dans la rue.

Source : Youtube

La danse comme contestation symbolique

Le fils de Madonna a souhaité rendre hommage aux victimes de violence policière et a choisi pour cela la danse. Il a donc décidé de s’exprimer non pas avec les mots, mais avec son corps, avec son art. Et depuis toujours l’art est utilisé comme vecteur de contestation. Il n’est pas plus ou moins légitime qu’un autre moyen d’expression. 

Mais sur Twitter, on sait que les réactions peuvent être aussi disproportionnées que stupides et infondées. De nombreuses stars se sont déjà faites avoir comme Selena Gomez, à qui on a reproché de ne pas avoir utilisé le hashtag Black Lives Matter (la vie des personnes noires compte).

Elle avait répondu à ce sujet qu’un Tweet ne sauvait pas des vies et que ses détracteurs ne savaient pas ce qu’elle faisait sur le terrain pour la cause. En France, c’est Camélia Jordana qui a été massivement critiquée après avoir dit qu’elle ne se sentait pas en sécurité face à un policier.

L’important est de signaler qu’une danse, un tweet, une manifestation, un film (…) : tout est important pour une cause. Tous les moyens d’expression participent à une cause ; à la rendre plus forte ; à la rendre plus légitime. Alors laissons le fils de Madonna danser. Et mieux encore, accompagnons-le. Car une cause ne peut avancer que si les participants sont unis, et non divisés.


Pierre Costero

Pierre Costero

Passionné d'écriture, je suis rédacteur web depuis sept ans. Je m'intéresse à l'actualité médiatique et la vie des célébrités en partageant avec justesse les dernières nouveautés brûlantes.