Le Dark Vador des mers : la nouvelle découvertes des scientifiques vit au fond des océans !

Les chercheurs ont trouvé une nouvelle espèce de cafard des mers dans les abysses.

Bathynomus Raksasa ! Mais qui a inventé un nom pareil. A quoi est-ce que cela correspond. En fait il faut savoir que la planète regorge encore de plein de mystères. On estime que 80 % du monde sous-marin n’a pas encore été découvert. Donc pour ceux qui espèrent qu’il y a de magnifiques sirènes au fond de l’eau, personne pour le moment ne peut prouver le contraire. Mais il est vrai que ce qu’on trouve au fond de l’eau ne ressemble pas forcément à des sirènes. L’animal qui vient d’être retrouvé a davantage l’air d’être un cloporte. Il a 14 pattes, des yeux réfléchissants et une tête en forme de casque. L’animal ressemble à tout, sauf à un éventuel prédateur. On est loin des jolis poissons colorés qui peuplent les aquariums dans nos salons. Vu de face l’animal, ressemblerait plutôt un cloporte. Il est apparenté au cafard de la mer. Rien qu’en voyant le groupement animal auquel appartient le spécimen, on se doute aisément que le prochain concours de Miss ou de Mister Univers se passera de lui.

Un animal surprenant

En même temps, il est fort peu probable que le surprenant habitant sous-marin découvert récemment à l’île de Java ait l’intention de se présenter au concours. En fait il fait partie de ce qu’on appelle les isopodes géants. C’est la 20ème espèce qui est en train d’être étudiée par les scientifiques. En fait, cet animal peut mesurer jusqu’à 50 cm. Il est effrayant en soi. C’est un animal qui comporte de très nombreux exemplaires puisqu’il a une particularité qui fait que les prédateurs se désintéressent de lui. En effet il est peu charnu. Il n’y a rien à manger ou presque sur la bête. Il a une carapace en forme de casque. Les autres prédateurs ne s’intéressent pas à lui parce qu’ils savent pertinemment que ce n’est pas une proie intéressante qui ne rapportera strictement rien. Du fait qu’il est peu charnu, il n’a besoin que de peu de nourriture. C’est un animal extrêmement résistant puisque il peut passer de longues périodes sans manger. De plus, comme il a une longue carapace et très peu de chair, son corps est incroyablement résistant.

De nombreux exemplaires de ce type de crustacés vivent dans les océans

Cette espèce se trouve en abondance au fond des océans et passe son temps dans les fonds marins en train de gratter le sol pour trouver de quoi manger. Les chercheurs l’ont surnommé le Vador de la mer. Il est vrai que de face, s’il était noir au lieu de gris, on pourrait effectivement lui trouver une certaine ressemblance avec le personnage de la de fiction. Il est vrai que ce cloporte n’a pas l’air très engageant bien qu’il soit très pacifique.

Une découverte très importante pour le classement des espèces animales

En fait si la science s’intéresse autant à ces c’est parce que cela lui permet de procéder à la classification du monde animal ou plutôt des organismes vivants. L’intérêt de ses recherches est double. D’abord il s’agit du classement des organismes vivants. Ceci permet d’étudier les éventuelles mutations et aussi d’en savoir plus sur le fonctionnement de la vie sous-marine et de l’écosystème sous-marin. En fait, l’une des principales raisons pour lesquelles la plupart des fonds marins n’ont pas encore révélés tous leurs secrets réside dans le fait que du matériel de haute technologie soit nécessaire à son exploration. En effet il ne faut jamais oublier que les fonds marins sont extrêmement profonds et que ce genre d’animal peut se trouver à de très grandes profondeurs. Et descendre à ce niveau n’est pas simple en raison de la pression. Plus on descend dans l’eau, plus la pression est importante. Il faut donc du matériel qui est capable d’y résister.