La ville de Perpignan se prépare à l’évacuation d’un homme en état d’obésité morbide !

Alain, un homme en état d’obésité morbide attend son évacuation de son appartement. Problème, l’homme a atteint un poids de près de 300 kilos.

Les services de secours de la ville de Perpignan ont à faire face à un très grave problème. En coordination avec l’ARS, la ville va devoir faire évacuer un homme qui souffre massivement d’obésité morbide. Ce dernier, désigné sous le prénom d’Alain a atteint un poids hors du commun et suite à une chute, vit assis dans son appartement. Au vu de l’état de santé de l’homme, il faut prendre des mesures rapidement mais elles sont délicates à mettre en oeuvre du fait du poids de l’homme. De  plus, l’homme n’est plus en mesure de se relever ni de se mouvoir.

Alain est atteint d’obésité morbide

L’obésité morbide est une qui est peu connue. Pour la plupart des gens, il ne s’agit que de personnes incapables de se contrôler. Pire, c’est sans doute la seule maladie dont on moque les malades. Les clichés sont catastrophiques et chacun y va de son petit conseil pour perdre vite et bien ou pour ne pas prendre de poids. Parfait. Mais en même temps il existe des gens qui s’empiffrent et qui ne prennent pas un gramme alors que d’autres vont prendre dix kilos rien qu’en regardant un plat riche. Bien entendu le trait est forcé mais force est de constater que  cette observation est fondée. Certes ; mais fondée ne signifie pas expliquée et justement la science n’explique rien. Pire elle n’a aucun moyen de guérir durablement cette affection. En fait, malgré les avancées de la médecine, la proportion d’obèses dans le monde augmente. La seule réponse qui semble avoir un début d’efficacité est la chirurgie bariatrique. C’est d’ailleurs ce qui semble prévu par les autorités sanitaires. Mais le problème le plus délicat à résoudre est l’évacuation du malade.

Une évacuation à haut risque

L’évacuation de l’homme est délicate. Il vit assis dans son appartement au premier étage d’un immeuble relativement ancien. Selon le médecin du conseil départemental, Alain va devoir être évacué en position assise. Mais la difficulté réside dans le fait que l’escalier qui mène à l’étage est très étroit et qu’il interdit une évacuation, surtout en position assise.

D’autre part, la seconde difficulté de l’évacuation tient aux poids cumulés du malade, des personnes qui seront appelées à intervenir et du matériel nécessaire. En effet, les dalles dans les immeubles d’habitation ne sont pas prévues pour supporter un poids aussi élevé au M2. C’est donc sans surprise que la commune a dépêché un ingénieur structures sur les lieux. Il a pour mission de déterminer les aménagements qu’il faudra réaliser pour pouvoir évacuer l’homme. En fait, la municipalité devra faire casser la façade et renforcer les planchers notamment en les étayant.

Une évacuation en direction du service des grandes obésités du CHU

L’évacuation d’Alain est prévue pour lui permettre de résoudre son problème de santé. En effet, le malade vit assis dans son appartement sans pouvoir se relever ni se mouvoir. C’est son frère qui vient quotidiennement s’occuper de lui. Il s’occupe de ses besoins essentiels et le lave avec des lingettes. Bien entendu la qui sévit dans le pays n’est pas fait pour arranger les choses. Pour le moment, on sait qu’Alain va être pris en charge par un hôpital, sans doute le CHU de Toulouse ou celui de Montpellier qui disposent tous deux d’un service susceptible de pouvoir soigner la maladie de l’homme.

Des soins urgents

Selon les responsables médicaux, l’évacuation du malade est urgente. Le fait que l’homme ne puisse pas bouger et la chaleur peuvent provoquer une aggravation de son état de santé. Les dispositions sont d’ores et déjà prises pour qu’Alain soit admis rapidement à l’hôpital et reçoive les soins que son état nécessite.