La reine d’Angleterre suit avec beaucoup d’attention l’exil de Juan Carlos, ancien roi d’Espagne, découvrez pourquoi ?

Il se murmure que la reine suivrait avec attention l’exil du père du roi Felipe d’Espagne, et ceci pour une bonne raison.

Reine Elisabeth II Pixabay

Décidément, 2020 est une bien mauvaise année pour la terre entière, y compris pour les têtes couronnées. Pour de nombreuses personnes l’année a bien mal commencé. Elisabeth II a, elle aussi, eu sa part de soucis. Alors que la fin de 2019 a vu son fils préféré se débattre avec l’affaire Epstein, il a cru bon d’aller s’expliquer à la télé. Mal lui en a pris. Son interview était aussi désastreuse que lamentable. Pire, cette prestation ratée a contraint Sa Majesté à lui retirer toutes ses fonctions royales pour calmer les esprits et retrouver la tranquillité. Hélas, début janvier, c’est Harry qui fait des siennes. Il annonce son et celui de son épouse, de la .

Alors que les négociations allaient grand train, la Covid 19 s’est abattue sur l’, obligeant les pays tour à tour à se confiner. Après 4 mois de confinement au château de Windsor, a enfin pu s’envoler vers Balmoral. A peine arrivée dans sa résidence d’été dans les Highlands, la reine a du sortir de sa réserve. En effet, la souveraine n’a pas eu le temps de s’installer qu’il a fallu qu’elle délivre un message de condoléances et de soutien au Liban. Beyrouth venait en effet de se faire souffler par un accident industriel. Mais la souveraine anglaise a un autre sujet de tracas et cela concerne Juan Carlos d’Espagne.


Juan Carlos d’Espagne au coeur d’une affaire de corruption

Si la monarque anglaise tient à garder un œil sur le rocambolesque feuilleton espagnol ce n’est pas pour rien. La couronne anglaise n’est certes pas directement affectée par ce qui se passe actuellement en Espagne, où l’ancien roi Juan Carlos a choisi l’exil pour ne pas avoir à répondre à la justice de son pays et pour protéger son fils, le roi Felipe du scandale. Mais Sa Majesté est indirectement concernée. En effet, en 1986, Elisabeth II a remis l’ordre de la jarretière à l’ancien souverain espagnol. Cette décoration est la plus haute distinction anglaise et elle est rarement accordée. Un scandale autour de l’espagnol pourrait indirectement éclabousser la couronne. Juan Carlos est aussi porteur du collier de l’Ordre royal de Victoria, une autre distinction très prestigieuse. Or, la souveraine anglaise a eu son lot de scandales depuis quelques mois et un peu de répit serait bienvenu.

L’ancien souverain espagnol a quitté son pays

Juan Carlos soupçonné d’avoir reçu un pot de vin vertigineux de la part de l’Arabie Saoudite. Le chiffre avancé est de 80 millions de dollars qui seraient cachés sur un compte en Suisse sous un nom d’emprunt. Alors que l’ancien souverain est visé par des investigation de la justice espagnole, il vient de quitter son pays pour une destination inconnue. Selon un journal espagnol l’ancien roi se serait rendu dans les Emirats à bord d’un jet privé et séjournerait à l’Emirates Palace hôtel d’Abu Dhabi. La direction de l’hôtel vient cependant de démentir en indiquant ne pas avoir de client VIP. Selon d’autres sources, Juan Carlos serait en République Dominicaine.

Vers une déchéance de ses titres et récompenses anglais?

Si le père du roi d’Espagne devait se faire arrêter par la police ou poursuivre dans cette affaire de corruption, la situation serait gênante pour la reine. elle n’aurait d’autre choix que de déchoir l’ancien souverain espagnol de toutes les distinctions que la couronne anglaise lui avait accordées. La monarque anglaise préférerait largement éviter cet incident. Cela donnerait une fois de plus de la matière aux antimonarchistes qui sont actuellement très actifs dans le royaume . Il ne faut pas oublier que Graham Smith, président de lobby « Republic » vient aussi d’accuser William et Harry de conflits d’intérêts dans le cadre des fondations gérées par les deux hommes.