Kanye West aurait falsifié 600 signatures pour se présenter aux élections Présidentielles

Actuellement au cours d’une tourmente concernant sa santé mentale, le rappeur Kanye West se voit également attaqué par un avocat qui a porté plainte contre lui.

Kanye West
Source : Wikipedia

n’en finit plus de faire parler de lui, mais cela n’a (malheureusement pour lui) rien à voir avec sa musique. Considéré comme l’un des plus grands rappeurs de l’Histoire, l’artiste est pourtant au coeur de l’actualité pour ses engagements politiques et (surtout) ses problèmes de santé. 

Lors d’une conférence de presse supposée lancer sa course à la présidentielle, le chanteur est apparu bouleversé et déstabilisé alors qu’il abordait le sujet de l’avortement, lui qui s’y oppose farouchement. Pour soutenir son propos, il a raconté une intime anecdote, celle de la naissance de sa première file North qui aurait pu ne jamais arriver puisque Kim Kardashian aurait souhaité avorter en apprenant être enceinte.

kanye-west-president-2024
Source : Instagram Kanye West

La santé mentale de Kanye West inquiète ses fans

Les fans du rappeur savent que celui-ci souffre de bipolarité. Il a même été interné en 2016 pour trouver un traitement adéquat à sa maladie et parvenir à vivre au mieux avec celle-ci. Mais les adorateurs du mari de Kim Kardashian ignoraient qu’il refusait désormais de prendre ses médicaments (pourtant indispensables) car ils pensent que ceux-ci nuisent à sa créativité, la freinent.

Ce que redoutait Kim Kardashian est arrivé lors de sa première conférence de presse en tant que candidat à la présidentielle, lui qui s’espère successeur de Donald Trump à la maison blanche. Face aux journalistes médusés et aux caméras de télévision, le rappeur a eu une vraie crise, entre hystérie, larmes et cris, alors qu’il expliquait qu’il avait failli ne jamais voir sa fille North, puisque Kim Kardashian souhaitait à l’origine avorter.

Un lancement en politique raté

La vidéo est bien entendu devenue virale et a fait le tour des réseaux sociaux en un rien de temps. Entre les moqueries et les inquiétudes sur sa santé mentale, on peut dire que Kanye West a totalement raté son entrée dans la vie politique. 

Ce n’est pas tant le fond de son discours que les citoyens ont retenu, mais la forme. Évidemment, ils ne souhaitant pas avoir comme Président un homme à la santé mentale à ce point fragile. On sait que Donald Trump a déjà été attaqué à de nombreuses reprises à cause de son tempérament, et si les citoyens américains doivent changer de Président, ils ne prendront pas quelqu’un qui présente de réels troubles psychiatriques. 

Mais outre ce discours inquiétant, la course à la présidentielle de Kanye West est d’autant plus compromise qu’un avocat l’accuse d’avoir falsifié plus de 600 natures pour pouvoir se présenter. Une plainte a été déposée.

Kim Kardashian et Kanye West
Source : Grazia

Une plainte déposée contre Kanye West

D’un point de vue administratif, Kanye West a respecté les règles. Le 15 juillet dernier, il a rempli les documents obligatoires pour sa candidature dans l’état de l’Oklahoma, tout en payant les 35 000 dollars nécessaires pour son inscription.

Puisqu’il souhaitait que son nom apparaisse sur les bulletins du New Jersey, le rappeur a lancé une pétition qui lui a permis de récolter 1300 signature. Or, d’après l’avocat électoral Scott Salmon (à l’origine de la plainte), plus de 600 signatures sur les 1300 sont fausses. 

C’est le Daily Mail qui rapporte l’information, documents à l’appui. Plusieurs signatures semblent identiques, d’autres sont incomplètes (l’adresse complète n’a pas été indiquée). Scott Salmon l’a fait savoir dans une lettre adressée à la Division des élections de l’état : Les pétitions de West ne contiennent pas les signatures valides de 800 électeurs qualifiés et auraient dû être rejetées par la division”.

D’après lui,  » selon la loi du New Jersey, cela ne passe pas « . Il rajoute qu’il n’a jamais vu une demande de candidature source d’autant de problèmes, alors qu’il travaille dans ce milieu depuis plus de cinq ans.

Le rappeur ne s’est donc pas fait un ami dans sa course en politique, si on part du principe qu’il souhaite toujours faire carrière, malgré sa dernière conférence de presse. On apprenait récemment qu’il avait enfin discuté avec sa femme (après l’avoir accusé de vouloir le faire interner et d’infidélité). Reste à savoir comment la discussion s’est déroulée et si le rappeur va accepter l’aide médicale que souhaite lui apporter sa femme, visiblement très inquiète quant à son état de santé mentale.

 


Pierre Costero

Pierre Costero

Passionné d'écriture, je suis rédacteur web depuis sept ans. Je m'intéresse à l'actualité médiatique et la vie des célébrités en partageant avec justesse les dernières nouveautés brûlantes.