JK Rowling s’en prend à nouveau aux personnes trans : ses fans la défendent malgré tout

Il y a quelques jours, JK Rowling s’était retrouvée dans la tourmente après une série de tweets jugés transophobes. Mais l’écrivaine n’a pas dit son dernier mot et continue sur sa lancée aujourd’hui.

Rowling
Source : capture YouTube

Pour un très grand nombre de personnes à travers le monde, est une sorte de déesse, la créatrice d’une saga littéraire qui a accompagné une partie de la vie des fans, et qui a été mise en image par une série de films au succès incroyable.

D’où l’incroyable déception des fans lorsqu’ils ont découvert la position de JK Rowling concernant les personnes Transgenres. Alors que la société tend vers une ouverture d’esprit, l’auteure a fait preuve d’un étrange révisionnisme. 

Source : Twitter

Des propos jugés transophobes

Tout a commencé lorsque l’auteure a répondu en se moquant à un article parlant des « gens qui ont leur règle« . Un choix dans les mots qui n’a pas plu à l’écrivaine : « Des gens qui ont leur règles : cela avait un nom autrefois. Aidez-moi. Fummes ? Fommes ? Fammes ?« .

Elle est accusée par de multiples associations et de personnes sur les réseaux sociaux de nier l’existence de toutes les personnes dont le genre ne correspond pas à leur corps. Pour eux, une personne trans est autant une femme qu’une personne qui est née avec un corps de femme. Fin du débat. Pas de quoi convaincre JK Rowling cependant :

« J’ai lu tous les arguments qui détachent la féminité du corps féminin, j’ai écouté toutes les affirmations selon lesquelles les femmes biologiques n’ont rien en commun et je les trouve profondément misogynes et rétrogrades« .

Rowling
Source : capture YouTube

Les acteurs des films prennent la parole

Le tout a pris une belle ampleur lorsque les acteurs de la saga ont tous décidé d’apporter leur soutien à la communauté trans, qui souffre déjà de nombreuses discriminations et qui n’avait certainement pas besoin qu’une personnalité publique aussi influente ne rentre dans la danse des critiques.

Les propos de Daniel Radcliffe, acteur emblématique du personnage Harry Potter, ont notamment été massivement partagés, eux qui s’inscrivent à l’encontre des idées de l’auteure : « Les femmes transgenres sont des femmes. Toute déclaration contraire efface l’identité et la dignité des personnes transgenres« .

Pour justifier ses propos, JK Rowling finira quelques jours plus tard par dire qu’elle a été victime d’une tentative de viol dans sa jeunesse et de violence conjugale (avec le père de sa fille aînée). Elle critique la misogynie du monde actuel, véhiculée selon elle par des militants Transgenres. Mais pour les internautes, JK Rowling chercherait à se faire plaindre, en révélant une histoire qu’elle a toujours gardé secrète.

JK Rowling tweete sur les effets indésirables de la prise d’hormones

Changer de sexe est un chemin long et périlleux que beaucoup choisissent cependant pour enfin vivre la vie qu’ils souhaitent mener, eux qui se sentent prisonnier d’un corps qu’ils ne reconnaissent pas. Cela passe par plusieurs opérations chirurgicales et un traitement à base d’hormones pour obtenir les caractéristiques physiques d’un genre.

JK Rowling a pris de nouveau la parole sur Twitter avec une série de tweets qui ne vont évidemment pas dans le sens des personnes Transgenres. Elle partage notamment un article qui parle des conséquences de la prise d’hormones sur l’organisme, notamment – d’après l’article – un risque accru de troubles cardiaques possiblement dangereux.

Elle s’est donc retrouvée une nouvelle en Tendance mais a pu cette fois-ci compter sur le soutien de plusieurs de ses fans qui mettent en avant la liberté d’expression et le fait qu’on ne peut de toute manière pas toujours être d’accord avec tout le monde.

En théorie oui, en pratique non. Car si la liberté d’expression est indispensable, elle reste néanmoins régie par un cadre légal : de ce fait, on ne peut pas dire ce que l’on souhaite sous couvert de cette liberté. Les discriminations – peu importe contre qui elles se dirigent – ne sont aucunement légales et ne sont pas protégées par une quelconque liberté. Les personnes Transgenres existent, et que JK Rowling soit d’accord ou non (si on part du principe qu’on peut être d’accord avec l’existence des gens) elles continueront d’exister. Il serait intéressant d’aller dans le sens de l’évolution, et de joindre un combat où les personnes dans la norme comme elle (blanche, hétérosexuelle, cis) ne sont pas les seuls gagnants.

 

 

 


Pierre Costero

Pierre Costero

Passionné d'écriture, je suis rédacteur web depuis sept ans. Je m'intéresse à l'actualité médiatique et la vie des célébrités en partageant avec justesse les dernières nouveautés brûlantes.