Jean-Marie Bigard : il lâche la manifestation des Gilets Jaunes et se fait lyncher sur les réseaux sociaux !

Alors qu’il devait défiler avec les Gilets Jaunes à paris, l’humoriste a annoncé cette nuit qu’il lachait le mouvement !

Jean-Marie Bigard
Sources : Thomas Padilla/MAXPPP

: sera-t-il le nouveau président de la république en 2022 ?

Cela fait maintenant plusieurs mois que Jean-Marie Bigard a annoncé sur les réseaux sociaux mais également dans les médias qu’il songeait très sérieusement à se lancer dans la course aux présidentielles pour 2022. Alors que Nicolas Sarkozy semble tout doucement revenir sur le terrain de la politique, avec notamment une interview aux côtés de Yann Barthès sur Quotidien hier soir, on se souvient il y a quelques années que l’humoriste soutenait l’ancien ministre de l’intérieur français sous Jacques Chirac lorsqu’il avait décidé d se présenter en tant que chef de l’état. Mais en sera-t-il de même cette année ? Il se pourrait bien que l’humoriste très controversé choisisse de se rallier à Nicolas Sarkozy si ce dernier semble revenir en politique selon les rumeurs les plus folles.

Quant à d’autres, ils se demandent si l’humoriste français ira jusqu’au bout de l’aventure en commençant tout d’abord par demander les fameuses 500 signatures auprès de l’ensemble des maires de France. Il faut dire que le parcours de Jean-Marie Bigard aura été semé d’embûches… Il y a de cela plusieurs semaines maintenant, certains médias nationaux avaient lancé la rumeur d’un abandon de Jean-Marie Bigard à la course aux présidentielles. L’humoriste avait alors vivement réagi en annonçant publiquement qu’il n’en était rien et qu’il continuait à se poser sérieusement la question…

Mais qu’est-ce qui a bien pu motiver Jean-Marie Bigard à se rêver comme président de la république ? Et bien si l’humoriste s’était tout d’abord rapproché des Gilets Jaunes il y a de cela maintenant plus d’un an, c’est sans aucun doute l’arrivée de la crise sanitaire du coronavirus qui a acceleré la décision de ce dernier, critiquant vivement les décisions et la gestion du gouvernement et du chef de l’état Emmanuel Macron. Mais comme on peut s’en douter, la course aux présidentielles peut souvent rimer avec bad buzz, et il semblerait que Jean-Marie Bigard en connaisse un nouveau depuis hier soir…

Jean-Marie Bigard devient la risée des réseaux sociaux depuis cette nuit !

Cela devait être un nouvel évènement fondateur pour les milliers de Gilets Jaunes du pays. Une manifestation est effectivement organisée ce samedi 12 septembre, organisée notamment avec la participation de Jérôme Rodrigues qui est un des porte étendard du mouvement. Sollicité par ce dernier, Jean-Marie Bigard avait annoncé sa participation à la manifestation. Mais il a annoncé hier soir qu’il renonçait finalement à y participer…

La raison ? Et bien Jérôme Rodrigues vient tout juste de tenir des propos que l’humoriste n’accepte pas sur la police en les traitant tout simplement de nazis. Des propos condamnés également par le ministre de l’intérieur Gérald Darmanin qui a annoncé porter plainte contre Jérôme Rodrigues pour ses déclarations.

Mais concernant Jean-Marie Bigard, ses fans lui ont fortement reproché de ne pas aller jusqu’au bout et regrettent qu’il ait annulé sa participation, alors que d’autres en revanche se félicitent de son abandon narguant qu’ils n’ont pas besoin de lui. Avec cet évènement, il s’agit là peut être du premier faux pas du candidat à la présidentielle Jean-Marie Bigard, qui risque de se mettre à dos tout le mouvement des Gilets Jaunes qui le soutenait jusque là. Mais ce dernier compte en revanche gérer la situation en annonçant qu’il sera présent non pas à Paris mais à Brest sur un rond-point pour soutenir le mouvement.


Frédéric Ozart

Frédéric Ozart

Passionné depuis tout petit par l'écriture et la musique (même la plus obscure) et de nature très curieuse, je m'intéresse à tous les sujets ! J'aime également les nouvelles technologies et le développement web qui ont été une révélation pour moi il y a 15 ans déjà.