Jean-Marc Morandini sera jugé en correctionnelle pour corruption de mineurs

Bien que la date exacte ne soit pas encore fixée, la décision aurait toutefois été prise. Le juge d’instruction a décidé de suivre la demande faite par le parquet de Paris le 3 avril 2020 en renvoyant Jean-Marc Morandini devant le tribunal correctionnel.

Morandini

Le célèbre de CNews et sera ainsi jugé pour « corruption de mineur de plus de quinze ans ». Cette dénomination du chef d’accusation vient du fait que les plaignants au moment des faits étaient respectivement âgés de quinze et seize ans.

Les faits qui sont reprochés à l’animateur dans cette affaire.

Pour l’avocate du prévenu, Me Corinne Dreyfus-Schmidt, la décision prise par le juge d’instruction ne serait pas une grande surprise et aurait même été relativement prévisible. Elle tiendrait toutefois à rappeler que Jean-Marc Morandini, depuis le début de cette affaire, conteste les différents faits qui lui sont reprochés. Elle aurait par ailleurs complété cette communication en indiquant que l’un des deux plaignants de cette histoire aurait retiré sa plainte.

Elle aurait également précisé quelques éléments sur l’affaire, notamment le fait qu’elle aurait décidé de procéder à une demande d’actes en raison du fait que les messages ajoutés au dossier étaient ceux d’une sélection plutôt que l’intégralité des communications. Le juge d’instruction ayant refusé la demande, elle déclare alors l’intention de faire appel de l’ordonnance de renvoi devant le tribunal correctionnel.

En effet, depuis le début de l’, le célèbre animateur de CNews et NRJ12 a toujours nié les accusations qui lui sont reprochées. En effet, il aurait toujours réfuté l’éventualité qu’il ait pu avoir des comportements pouvant être considérés comme déplacés envers les deux individus qui l’accusent. Et si ces derniers sont désormais majeurs, ils étaient à l’époque âgée de quinze et seize ans. La famille de l’une des victimes aurait fourni un enregistrement audio d’une conversation entre l’animateur et leur fils dans lequel Morandini évoquerait une fellation. Toutefois, il ne faudrait pas oublier que l’animateur star de NRJ12, restera présumé innocent des faits dont il est accusé jusqu’à ce qu’un jugement définitif soit rendu dans le cadre de cette affaire. Si à l’époque des faits le mineur n’avait pas souhaité porter plainte contre Jean-Marc Morandini, il aurait finalement décidé revenir sur sa décision.

Le second jeune homme concerné par cette procédure aurait quant à lui rencontré l’animateur dans le cadre d’un casting pour un projet de remake du film américain Ken Park. Selon lui, Jean-Marc Morandini lui aurait demandé de se déshabiller puis de jouer une scène de masturbation devant lui. Ce que le mineur aurait alors refusé de faire. Ces faits sont également contestés par le prévenu qui indiquerait même n’avoir aucun souvenir de cette rencontre.

Une enquête est toujours en cours dans le cadre d’une autre affaire

En supplément de cette affaire, l’animateur de CNews serait également au centre d’une autre accusation, cette fois portée par plusieurs jeunes comédiens. Ces derniers l’accusent de « travail dissimulé » et de « harcèlement sexuel ». Ces faits feraient toujours présentement l’objet d’une enquête judiciaire. D’après les cinq comédiens qui ont porté plainte contre Jean-Marc Morandini, ce dernier les aurait poussés à lui envoyer des photos d’eux totalement nus ou leur aurait demandé de se masturber devant lui. Cette affaire est toujours entre les mains du juge d’instruction qui avait demandé en septembre 2019 à ce qu’une expertise psychiatrique et psychologique soit réalisée.


Jennifer Pardé

Jennifer Pardé

Je suis passionnée par les mots, le métier de rédactrice Web s’est dévoilé comme incontournable il y a plus de 8 ans. Je n’hésite pas à partager mon avis sur tous les sujets notamment la politique, la télévision et les people.