James Blunt a deux doigts de mourir… en voulant contrarier les végétariens ! C’est dangereux !

Le chanteur s’est lancé un défi qui aurait pu avoir des séquelles irréversibles. Par pure provocation, il n’a mangé que de la viande pendant huit semaines.

Source : compte Instagram @jamesblunt

Voilà une décision qui ne s’est pas bien terminée pour lui. James Blunt s’est confié auprès du podcast « Table Manners with Jessie Wars » sur un choix qu’il a pris alors qu’il était étudiant. Il suivait des études d’ingénieur et de sociologie à Bristol, selon ses propos rapportés par Closer.

Agacé d’être entouré de végétariens et de végans, le chanteur de « You’re beautiful » avait pris une décision radicale : prendre le parti opposé et ne manger que de la viande. Malgré une mayonnaise occasionnelle, il s’interdisait strictement tout accompagnement pour faire passer la chair animale. Il fallait s’en douter, ce choix a tourné au vinaigre…

Déchaussement des dents, purulence des gencives, hémorragies… et la mort

Le chanteur aujourd’hui âgé de 46 ans a donc banni tous les fruits et légumes de son alimentation. Cela ne pouvait que mal se terminer, comme l’a confirmé le diagnostic de son médecin : « Oh je crois que vous avez des symptômes liés au scorbut« . Il était allé le consulter parce qu’au bout de 8 semaines, il avait fini par être très malade (fatigue, perte d’appétit, douleurs musculaires et articulaires au niveau de la hanche, du genou…).

Et il a bien fait : à cause de son régime strictement carnivore, le musicien avait développé une grave carence en vitamine C qui aurait pu lui être tout bonnement fatale. En effet, cette carence mène à des symptômes peu reluisants si rien n’est fait : le déchaussement des dents, puis la purulence des gencives, des hémorragies… l’étape finale étant la mort.

Ainsi, a dû mettre les bouchées doubles pour guérir son organisme. Il a suivi les recommandations médicales à la lettre : « Le médecin m’a dit que je manquais de vitamine C, donc je me suis mis à boire du jus d’orange chaque soir, ce qui m’a provoqué des remontées acides« , a-t-il confié dans le podcast. Un mal pour un bien : l’interprète de « Goodbye My Lover » a appris à la dure l’importance d’une alimentation équilibrée à un âge où les excès sont légion.

View this post on Instagram

Look! People!

A post shared by James Blunt (@jamesblunt) on

« La des marins », une ancienne maladie qui n’existe presque plus

Le scorbut ou « la maladie des marins » a été découvert pendant la Renaissance. Il tient son surnom des premières explorations maritimes mondiales : privés de fruits et légumes pendant la navigation qui durait des semaines, les marins étaient confrontés à de graves carences en vitamine C.

La fatigue symptomatique de ce mal entraînait notamment une incapacité à manœuvrer des équipages de la marine à voile. De nombreux naufrages se sont produits pour cette raison à l’époque. Autant dire que cette maladie n’existe presque plus : on peut toutefois constater des cas de scorbut dans certains pays en développement.

Des conditions de vie extrêmes, telles que la guerre ou la famine, sont les terrains qui permettent à cette maladie de se développer. Dans les pays industrialisés, il peut y avoir des malades du scorbut parmi les populations les plus précaires de la société. Un mal extrême pour une simple provocation contre des végétariens que James Blunt ne risque pas d’oublier.


Emma Leroux

Emma Leroux

Récemment diplômée d'une école de journalisme, j'ai à coeur d'informer mes lecteurs sur toutes les thématiques qui font l'actualité ! Des news people aux informations politiques, je vous tiens au courant de tout ce qu'il se passe dans le monde au jour le jour.