Inquiétude en Angleterre : la reine quitte Balmoral plus tôt que prévu !

C’est du jamais vu en Angleterre, la reine Elisabeth met fin à ses vacances alors qu’elle reste toujours en Ecosse jusque fin septembre.

Elisabeth II
Elisabeth II, reine d'Angleterre

La reine a pour habitude de partir dans sa résidence d’été de Balmoral tous les ans. Cette année-ci, celle qui a passé tout le dans le château de Windsor, sanitairement plus facile à sécuriser, n’est partie pour ses Highlands adorés qu’à partir du 4 août. Or, comme à l’accoutumée elle devait rester jusque fin septembre, comme d’habitude. En effet, la reine adore sa résidence d’été. Elle lui permet de se sentir gaie et insouciante, comme elle pouvait l’être lorsqu’elle partageait encore avec sa sœur le statut de jeunes princesses. Depuis, la reine Elisabeth est montée sur le trône et sa vie est rythmée par le protocole. Et le protocole est très lourd à Buckingham Palace. D’ailleurs la femme de Harry n’a jamais su s’y adapter contrairement à celle de William, qui est parfaite, en toutes circonstances. En effet, Kate, bien que roturière s’est parfaitement coulée dans le moule de la couronne. C’est d’ailleurs l’une des nombreuses raisons pour lesquelles la monarque apprécie autant la jeune femme.

La souveraine profite de ses à Balmoral pour réunir toute la famille

La souveraine anglaise a toujours eu pour habitude d’inviter les membres de sa famille à venir la rejoindre à Balmoral. Et ceux-ci ne se font pas prier, bien au contraire. C’est ainsi que comme tous les étés le château de Highlands a vu défiler nombre de membres de la famille. En premier lieu, le benjamin de la famille royale, le prince Edward, comte de Wessex et son épouse, la comtesse Sophie. Cette dernière, après des début très délicats à la cour, avait été un temps bannie pour avoir eu la langue trop longue. Elle s’était fait piéger par un journaliste qui lui avait fait croire qu’il était un homme d’affaires. Il prétendait vouloir nouer un partenariat commercial avec son agence de relations publiques. Aujourd’hui, la femme d’Edward est devenue la préférée de la reine. Sophie de Wessex a su s’imposer par la dignité et le dévouement avec lesquels elle représente la couronne aux cotés de son mari.

Seuls Andrew et Harry manquaient à l’appel

La princesse Anne et son mari ont également séjourné en Ecosse, ainsi que le prince William et sa petite famille. D’ailleurs Kate et William sont rapidement revenus passer un dernier weekend dans les Highlands. Il fallait au moins cela avant de retourner à l’école. Mais d’autres jeunes membres de la famille sont venus rejoindre leur grand-mère dans sa résidence de vacances. Ainsi les filles du sont venues faire un coucou à leur mamie adorée. Par contre, il semblerait que le père des deux jeunes femmes soit resté à Londres. En tout cas il n’a pas été vu sur le domaine de Balmoral. Et son absence a été implicitement confirmée par les fuites dans la presse anglaise. Cette dernière faisait état d’une convocation du Duc d’York à Balmoral ces derniers jours à propos de l’affaire . Enfin, Harry a été l’absent le plus remarqué. Autant il avait accepté l’invitation de la reine avec joie, autant il est dit peiné de ne pas avoir pu y aller.

Un retour précipité de la reine à Sandrigham

En général la reine reste à Balmoral jusqu’à la fin septembre. C’est ainsi à la grande surprise de toute l’Angleterre que Sa Majesté quitte ses chers Highlands pour revenir dans une autre de ses résidences de vacances, bien plus proche de Londres. Selon le reporter royal Richard Palmer, la reine devrait aller passer du temps à Sandrigham avec le prince Philipp avant de retourner à Windsor début octobre pour reprendre ses engagements à Buckingham Palace. Par contre, personne ne sait pour le moment pourquoi la souveraine se rapproche de Londres. Serait-ce du à la demande des autorités américaines, demandant officiellement une déposition sous serment du Pirnce Andrew ? Nul ne le sait.