Harry et Meghan : une tentative de se rabibocher avec la reine ?

Après quelques tacles, les Sussex semblent virer casaque vis-à-vis de la royauté !

Meghan et Harry
Source : capture Instagram @sussexroyal

Les n’ont pas fini de faire l’actualité des têtes couronnées. Entre leur départ fracassant de la monarchie, leur biographie qui fleure bon la vengeance et les règlements de comptes avec la royauté, l’attitude du jeune était difficile à comprendre. Pire, tacles et petites phrases vachardes envers la couronne anglaise fleurissaient à tous les coins de rue.

Le palais ne réagit pas

Mais était-ce la bonne stratégie ? En effet, là où les Sussex commençaient à agacer par leur comportement capricieux voire provocateur, le palais a toujours eu la même réaction. C’est à dire aucune. Ce n’est pas à la reine qu’on va apprendre comment gérer ce qu’on peut considérer comme la crise d’adolescence de jeunes gens trop gâtés par la vie. Sa Gracieuse Majesté en a vu d’autres. Les Sussex provoquent ? Le palais réplique en souhaitant un joyeux anniversaire à Meghan comme si de rien n’était. Bien entendu, les souhaits sont apparus sur les réseaux sociaux dans l’ordre protocolaire. D’abord la reine et le Duc d’Édimbourg, puis Charles, le prince héritier et son épouse et enfin le Prince William et Kate. Harry semble avoir oublié que sa grand-mère était une souveraine respectée depuis plus de soixante ans et qu’elle n’était pas femme à se laisser déstabiliser par un Megxit.

Un comportement jugé inadapté

Le comportement des deux jeunes gens est en train de ternir leur image de marque. En effet, lors d’un sondage réalisé en Angleterre par « The Express » 88% des personnes interrogées indiquaient que la monarchie n’avait pas besoin du couple de Sussex. Pire, entre le vétéran anglais qui explique à la presse que le jeune prince se comporte comme un crétin fini depuis qu’il est marié et leurs pleurnicheries dans « finding freedom », l’image de marque du couple a pris un coup. Leur passage éclair au Canada n’avait pas non plus permis à Meghan et à Harry de redorer leur blason. Et leur déménagement en Californie en jet privé n’avait rien arrangé.

Les arroseurs arrosés

Certes Meghan pense reprendre sa carrière d’actrice, mais elle ne croule pas sous les propositions. Hollywood n’attend en général personne. De plus leur fondation Archwell n’est toujours pas lancée. Par contre, les jeunes gens ont trouvé une  maison à Santa Barbara. D’ailleurs, le prince Charles a mis la main à la poche pour leur permettre d’acquérir la propriété de leurs rêves. Par contre, eux qui comptaient sur la marque « Sussex Royal » qu’ils avaient déjà fait protéger, se sont vu interdire de l’utiliser par la reine. Pire, selon certains membres de l’industrie du cinéma, le couple serait vu comme des squatteurs de tapis rouge.

Un inattendu concert de louanges lors d’une visioconférence

Lors de la visioconférence du Queen’s Commonwealth Trust  en juillet, Harry avait taclé sèchement la royauté sur le travail fait à ce niveau là. Le palais n’avait pas réagit, du moins officiellement. De façon très curieuse, le jeune couple semble avoir changé son fusil d’épaule il y a quelques jours. En effet, les Sussex se sont entretenus avec de jeunes leaders du QCT le 20 août. Or, le discours des deux jeunes gens a marqué un virage à 180 degré par rapport à leurs propos de juillet. En effet, Harry et Meghan n’ont fait que chanter les louages de la reine Elisabeth II et de dire à quel point le travail de la couronne et de la reine avait été extraordinaire au niveau du commonwealth. Meghan a été jusqu’à déclarer qu’elle était incroyablement fière de travailler avec le QCT. Elle a ajouté à l’attention de son époux « c’est la continuation de l’ de ta grand-mère » . Bien entendu Harry a abondé en son sens en parlant de la réussite de la reine. Les deux rebelles en carton auraient-ils compris qu’ils avaient davantage besoin de la couronne que la couronne d’eux ?