Harry et Meghan soulagés : la série The Crown ne parlera pas d’eux !

La série à succès de Netflix ne compte pas parler du Megxit pour le moment.

Elizabeth II: un serviteur de la reine arrêté pour vol à Buckingham Palace !
Google images

En 2016, Netflix a débuté la série « The Crown ». C’est à ce jour la série la plus chère de la plateforme de streaming. Cette série a pour objectif de retracer la vie mais surtout le règne de la reine Elisabeth II d’. Six saisons doivent voir le jour, de dix épisodes chacune. En effet, il n’en fallait pas moins pour couvrir les soixante ans de la présence de la reine Elisabeth II sur le trône d’Angleterre. La série est basée sur le film « The  » qui est sorti en 2006 et qui avait remporté cinq oscars. Six si on compte l’oscar de la meilleure actrice qui a récompensé Helen Mirren. En effet, l’actrice a campé une Elisabeth II criante de vérité. La ressemblance à l’écran était de plus, bluffante. Mais la série est aussi basée sur la pièce « The audience » de Peter Morgan. C’est d’ailleurs Peter Morgan qui a créé cette série sur Netflix.

Une série qui essaye de coller le plus possible à la réalité historique

La série est réputée pour son respect de l’histoire. Bien sûr, il y aura toujours des détails qu’on pourra contester. Mais chaque film retraçant l’histoire aura des imprécisions. Il s’agit d’une série historique et non d’un documentaire. Néanmoins les efforts pour coller le plus possible à la réalité sont réels. D’ailleurs pour plus de réalisme, les acteurs sont changés tous les deux ans afin de répondre aux décennies qui passent.  En effet, dès lors que chaque saison est censée représenter une décennie dans la vie de la couronne, le changement d’acteurs tous les deux ans est inévitable. Bien sûr la ressemblance entre tel ou actrice avec le personnage historique interprété a pu faire l’objet de discussions. Certains spectateurs ont aussi contesté l’aspect sous lequel certains événements ont été présentés. Mais ce genre de controverse est inévitable dans le cadre d’une saga historique contemporaine.

La réaction de Buckingham Palace

Bien entendu Buckingham Palace a fait savoir de suite que la couronne n’était pas à l’origine de la série. Le porte-parole de la reine a précisé que le palais n’a jamais approuvé ni désapprouvé la série, que la reine n’a jamais demandé à connaitre les sujets et qu’en tout état de cause, le palais n’avait pas à vérifier l’exactitude des faits décrits dans la série. Il en résulte que l’on ignore aujourd’hui ce qu’en pense le palais. En fait non, Sa Gracieuse Majesté aurait regardé les deux premières saisons et il se dit qu’elle aurait bien aimé la première saison. C’est sans doute une façon élégante de dire qu’elle a moins aimé la suite. Elle aurait aussi dit que certains événements auraient été dramatisés.

Quelques contestations

Les rares commentaires qui ont eu lieu ne venaient pas de la royauté mais de structures privées. Ainsi l’institution de Gordonstoun School, collège dans lequel le prince Charles a fait ses études, a mal pris la description faite de sa structure par la série. En effet, le pensionnat a été dépeint de façon négative et l’institution s’est dépêchée de communiquer en disant que les réactions du Prince Charles vis-à-vis de l’institution ont été positives.

The crown ne parlera pas du Megxit

Le duc et la duchesse de Sussex craignaient que la sortie du couple de la famile royale ne soit évoquée dans la série. En effet les jeunes gens essayent de contrôler un maximum leur image qu’ils veulent positive. En fait, Peter Morgan vient de rassurer tout le monde. Il vient ainsi d’indiquer que le Megxit et le scandale concernant les affaires dans lesquels le prince Andrew est actuellement mêlé ne seront pas évoqués. En effet Morgan a expliqué que les événements sont trop frais, et qu’on ignore quelle place leur sera donnée dans l’histoire.