Harry et Meghan : de simples locataires de la reine ?

Nul ne jouera avec les nerfs de Sa Gracieuse Majesté. Ni même le petit-fils préféré de l’une des souveraines les plus respectées au monde. Au bout d’un moment cette dernière fini par en avoir ras le royal bol. Et nul doute que le comportement de Harry et de Meghan a réussi à pousser la monarque à bout. Certes, celle qui a pour devise « Never explain, never complain » (ne jamais expliquer, ne jamais se plaindre), va faire connaitre son irritation par une toute autre façon. Et irritée, Son Altesse Royale l’est. Entre son fils préféré qui s’est fourvoyé avec un milliardaire pédophile accusé de trafic de mineures et son petit-fils préféré qui jette la royauté aux orties pour les beaux yeux d’une actrice américaine, de surcroît divorcée. It’s enough (ça suffit). Et le prince consort partage son avis. Pour lui le prince Harry et le prince Andrew sont les moutons noirs de la famille.

https://www.instagram.com/p/CEmAFewiIcB/

La reine n’en peut plus des histoire familiales

En fait, la reine ne supporte plus les histoires de famille, elle s’est payé le divorce de Charles et Diana, puis Camilla, ensuite Andrew et Sarah ont divorcé aussi. La princesse Anne a fait de même mais bien plus discrètement que ses frères. Reste Edward, le dernier. Il est toujours marié à Sophie Rhys-Johnes. Bon certes, la femme d’Edward s’était fait piéger par un journaliste, mais il n’y a pas de divorce et pas de scandales. Entre temps le prince Andrew est allé s’encanailler avec un milliardaire américain. Ce dernier malheureusement trafiquait des mineures. Et Andy Randy est bien présent sur certaines photos avec ces fameuses mineures. Le prince était allé s’expliquer à la télé, la prestation avait tourné au désastre et la reine n’a plus eu d’autre choix, en décembre 2019, que de mettre le canard boiteux de la famille à l’écart de la vie publique. La souveraine commençait à se dire que les affaires se tassaient quand la nouvelle est tombé comme une bombe. Le prince Harry quittait la famille royale. Décidément 2020 commençait très mal.

https://www.instagram.com/p/B_P-MXvndUv/

Le Megxit

Les Sussex ont lancé un skud. Non seulement les deux jeunes gens comptaient quitter la famille royale, mais en plus ils comptaient filer à l’anglaise. En effet, les deux ingrats n’avaient pas prévenu la reine. or, s’il est vrai que Harry est plus libre de certaines choses depuis qu’il n’est plus que 6ème dans l’ordre de succession au trône, il lui appartenait de prévenir la reine. Et ceci en tout premier. L’erreur faite par les deux jeunes gens leur a coûté cher. Les tourtereaux n’ont ainsi plus le droit d’utiliser le mot royal dans leur présentation. Et cela les contrarie beaucoup. En effet, ils avaient déjà déposé des marques avec l’expression Sussex Royal.

https://www.instagram.com/p/CEujGd9iyWl/

L’affaire de Frogmore Cottage

Frogmore Cottage est une propriété royale sur le domaine de Windsor. Elle a été attribuée au jeune à l’occasion de leur mariage. La demeure a été rénovée par des travaux que les anglais ont jugé pharaoniques. Coût de la plaisanterie ? 2,7 millions d’euros. Ce manoir a été au centre de toutes les tractations lors du Megxit. En effet, la reine a exigé que le jeune couple rembourse le montant des travaux que les Sussex ont fait faire avec de l’ public. Les tourteaux remboursaient donc à raison de 20 000 euros par mois, ce qui n’est pas grand chose quand on connait leurs moyens. Or, le jeune vient de signer un contrat très juteux avec Netflix. Apprenant cela , le parlement anglais a fortement suggéré aux amoureux de rembourser de suite les 2,7 millions d’euros encore dus. Cela a été fait  lundi. Mais les Sussex souhaitent conserver la demeure pour y habiter lors de leurs séjours en Angleterre. Pas de problème a répondu Sa Majesté : le loyer est de tant. Eh oui, en sortant de la royauté, le contribuable britannique n’a plus à prendre le jeune couple en charge.

Afficher Masquer le sommaire
Accueil » People » Harry et Meghan : de simples locataires de la reine ?