Harry et Meghan : ce coup de com très « cheap » !

Harry et Meghan ont été « surpris » en train de faire du bénévolat par un photographe qu’ils avaient embauché pour l’occasion !

Les Sussex ont quitté l’Angleterre pour se protéger d’une presse trop intrusive selon eux. Harry disait vouloir protéger sa femme des paparazzis pour qu’elle n’ait pas les mêmes mésaventures que Lady Diana. En effet, beaucoup de gens ont rendu la presse à sensation responsable de la mort de la princesse de Galles dont sa propre famille.

Une relation ambiguë avec la presse

En fait, les Sussex entretiennent une relation des plus ambiguë avec la presse people. Meghan est arrivée en Angleterre auréolée d’une aura de nouveauté, de jeune femme libre et engagée. Les anglais voyaient en elle la femme susceptible d’apporter un peu de sang neuf à une monarchie un brin rétrograde. Les compliments fleurissaient à longueur d’article et les tabloïds ne ménageaient pas Kate dans les articles comparant les deux jeunes femmes. Mais l’auréole de la nouvelle duchesse s’est vite avérée être usurpée. Entre caprices, train de vie dispendieux et crises de jalousies envers la femme de William, la presse a commencé à être négative. Très vite les Sussex ont reproché à la monarchie de ne pas intervenir auprès de la presse. Pire, ils ont exigé de modifier la liste des médias agréés par la couronne. Finalement le couple a quitté la royauté pour ne plus être importuné par cette presse si honnie.

Une installation en Amérique du Nord pour se mettre hors de portée de la presse

Le jeune couple s’est d’abord installé au Canada, où leur passage a fait polémique notamment concernant le payement de leur service de sécurité. En effet, à partir du moment où le jeune couple avait quitté la royauté, le contribuable britannique ne voyait pas l’intérêt de continuer à les financer. Le couple est rapidement parti pour Los Angeles. Il s’est installé dans une villa prêtée par un richissime producteur. Le choix de cette ville peut sembler surprenant quand on se plaint de la presse. Los Angeles est très certainement l’endroit où on trouve le plus de paparazzis. Début juillet, le couple a acheté une villa hors de prix, avec l’aide du prince Charles, à Santa Barbara. Leurs voisins sont , ou encore . On veut bien croire que le couple fait tout pour éviter les paparazzis… ou pas. Il y a certainement plus discret qu’un nid de star pour éviter la presse people. A moins que, comme d’habitude, Meghan ne cherche à s’installer là où elle est successible de se faire aider dans sa soif de starisation. Et les opérations de charme viennent de commencer.

Une opération de communication avec pour toile de fond des enfants défavorisés

Les deux tourtereaux viennent de participer à une distribution d’effets scolaires en direction d’enfants défavorisés. L’intention est très louable. Le combo enfants et accès à l’éducation pour les personnes défavorisées marche très bien. En effet, les Sussex se sont joints à l’association Baby2Baby qui a organisé cette opération en voiture, afin d’éviter les risques en cette période de pandémie. L’association a posté des  photos sur son compte Instagram. On y voit Harry et Meghan, masqués, et en tenue décontractée, distribuer des fournitures scolaires aux parents. Il n’y a rien à y redire de prime abord. Mais un détail a frappé l’ensemble des participants. Les photos sont signées par un photographe engagé par Harry et Meghan pour couvrir l’événement. En effet, il est clair que lorsque le couple prétend se mettre à l’abri de la presse alors qu’il embauche un photographe pour suivre ses faits et gestes, il y a un sérieux souci. En fait, le couple cherche simplement à se fabriquer une image en fonction de ses propres desiderata et non en fonction de la réalité. Les deux jeunes gens pensent-ils vraiment que les internautes sont dupes?