Été 2020 : peut-on ou non voyager dans les DOM-TOM cette année ? On vous dit tout

Camping en France pour les vacances
Source : Pixabay

Les annonces du gouvernement depuis quelques semaines n’ont pas toujours été claires. En effet, lors de la première prise de parole du premier ministre Edouard Philippe à propos des grandes , celui-ci a adopté une position plutôt claire. Il a affirmé aux Français que ceux-ci pourraient partir en , en France bien sûr, mais aussi au sein des territoires ultramarins. Nombreux sont ceux et celles qui désirent pouvoir profiter d’un séjour agréable en Guadeloupe, en Martinique ou à la Réunion, et des réservations ont alors été effectuées par un grand nombre de futurs vacanciers, désireux de vivre un été sous les tropiques. Néanmoins cette annonce n’a pas tenu compte des dispositions prises de manière indépendantes au sein de ces territoires, même pour ceux qui faisaient partie des départements verts.

De nombreux rebondissements

Il y a encore quelques semaines, voyager au sein des territoires ultramarins relevait du parcours du combattant. Non seulement les vols furent relativement rares, mais en plus de cela, des dispositifs sanitaires exceptionnels ont été mis en place au sein de ces départements, afin de les épargner d’éventuels malades du .

ete 2020

Notamment, une quatorzaine a été imposée aux voyageurs : ceux-ci devaient donc à l’arrivée, restés enfermés durant 14 jours dans un centre agréé. Cette mesure a ensuite été assouplie, leur permettant alors de résider à leur domicile ou leur lieu de villégiature tout au long de cette quatorzaine. Celle-ci a fait l’objet de divers contrôles : coups de téléphone de la préfecture, ou visites surprises étaient de mise pour les voyageurs, qui furent alors contraints de ne pas quitter le domicile.

Il n’était possible de voyager que pour les personnes ayant un motif impérieux, qu’il soit familial ou professionnel, ce qui a rendu le tourisme impossible, durant de nombreuses semaines.

À la mi-juin, le dispositif a été encore allégé. Il était alors demandé aux voyageurs de réaliser un test PCR 72h maximum avant de prendre l’avion, puis d’effectuer une septaine sur place. Enfin, ils devaient se soumettre à un second test à l’issue de cette période, afin de vérifier qu’ils n’étaient pas contaminés.

Dom Tom

De nombreux voyageurs inquiets

Voilà qui a beaucoup stressé les voyageurs ayant réservé pour l’Outre-Mer lors des premières annonces d’Edouard Philippe. Bien heureusement, les dispositifs ont été allégés à nouveau par la suite.

Dans un premier temps, la nécessité d’avoir un motif impérieux pour voyager en Guadeloupe ou en Martinique a été abrogée. Cette nouvelle liberté fut mise en place au 22 juin. Qui plus est, les mesures sanitaires à proprement parler ont elles aussi subi une simplification, de manière à encourager le tourisme. La septaine ou la quatorzaine étaient en effet rédhibitoires pour de nombreux voyageurs, qui n’étaient pas prêts à rester enfermés une à deux semaines en arrivant, ce qui gâche une partie des vacances.

voyageurs inquiets

Ainsi, à compter du 10 juillet, soit à la fin de l’état d’urgence sanitaire, il sera possible de voyager au sein de ces territoires caribéens sans effectuer ce protocole chronophage pour des vacanciers. La seule demande du gouvernement est de maintenir la réalisation d’un test PCR 72h avant le départ, de manière à éviter l’entrée de personnes malades au sein de ces territoires relativement vulnérables sur le plan hospitalier.

À savoir : ces informations ne sont pas valables pour la Guyane, qui subit actuellement une recrudescence de cas. Celle-ci est toujours placée sous forte vigilance, et fait partie des départements oranges.


Jennifer Pardé

Jennifer Pardé

Je suis passionnée par les mots, le métier de rédactrice Web s’est dévoilé comme incontournable il y a plus de 8 ans. Je n’hésite pas à partager mon avis sur tous les sujets notamment la politique, la télévision et les people.