Donald Trump : Voici le nombre hallucinant de femmes qui auraient été victimes de ses agressions sexuelles

Dans l'émission C a vous, les journalistes ont fait le décompte tout simplement effrayant du nombre de femmes qui accusent l'actuel Président des États-Unis d'Amérique d'agression sexuelle. Comme toujours, il nie en bloc, mais cela pourrait avoir des conséquences.

Donald Trump
Source : JDD

Donald Trump vit une fin de mandat particulièrement compliquée. Bien que décrié et très clivant, il est élu en 2016 pour succéder à Barack Obama. Le 45ème Président des États-Unis fait gagner les Républicains, parti conservateur, qui se fiche des propos racistes, misogynes ou homophobes du candidat (puisqu’ils les partagent).

Mais Donald Trump est rattrapé par de sombres histoires d’agressions sexuelles. A quelques mois de la fin de son mandat, et alors que sa réputation est au plus bas avec le mouvement du Black Lives Matter, il se retrouve ainsi dans la tourmente.

Donald Trump
Source : Huffington Post

Donald Trump : un misogyne qui s’ignore

Quand il a annoncé sa candidate au poste de Président des États-Unis, beaucoup n’y voyaient qu’une sombre blague, pas très drôle. Et pourtant, l’homme d’affaire et showman américain a réussi à se faire une place de choix, allant même jusqu’à se faire élire.

Et si les médias parlaient énormément de lui (en dehors des frontières également), cela concernait généralement plus ses propos chocs que son programme présidentiel. 

Donald Trump sait comment fonctionne le buzz. Il sait qu’aux États-Unis, plus c’est gros, plus ça passe. Sa volonté de construire un mur entre le Mexique et son pays a rapidement fait le tour du monde, tout comme certaines de ses phrases chocs lors de ses meetings.

Il n’hésitera pas à faire sortir de salle une femme voilée présente sur place, ou à se moquer d’un journaliste handicapé. Des actions honteuses qui ne l’ont pourtant pas empêchés de devenir Président, pas plus que d’anciennes histoires de propos misogynes le concernant.

Sa femme ne le soutient plus

En pleine campagne, Donald Trump est notamment rattrapé par un enregistrement audio datant de 2005, dans lequel il indique qu’il attrape les femmes par leur partie intime. Ces propos font le tour du monde et l’équipe du candidat demande l’intervention de Mélania Trump, sa femme.

Mais celle-ci refuse catégoriquement de s’exprimer publiquement. Elle dit qu’elle agira lorsqu’elle le voudra, et comme elle le voudra, mais que cela ne passera pas par un discours retransmis à la télévision. Et finalement, elle ne fera rien, signe évident qu’elle ne cautionne aucunement les propos de son époux. 

Depuis qu’il s’est lancé en politique (et surtout depuis qu’il est devenu Président) beaucoup s’interroge sur le bonheur de Mélania, elle qui apparaît si fermée en présence de son mari qui va même jusqu’à l’obliger à sourire en pleine conférence, quand bien même le pays souffre d’actes racistes rendus publics, notamment avec la mort de George Floyd.

Donald Trump
Source : JDD

67 femmes accusent Donald Trump d’agressions sexuelles

Dans C à vous, les journalistes ont fait un décompte particulièrement effrayant. Elles sont 67. 67 femmes victimes de Donald Trump. 67 femmes victimes de ses gestes déplacés. Elles sont 67 à avoir témoigné publiquement, racontant le calvaire par lequel certaines d’elles sont passées.

Parmi ces 67 noms, nous pouvons citer deuis de Kristin Anderson, une jeune femme qui espérait devenir mannequin. Dans les années 90, elle a rencontré l’homme d’affaire. Elle explique qu’il a mis sa main sous sa jupe. « Il a touché mon vagin à travers mes sous-vêtements« .

En juin 2019, c’est le témoignage de E. Jean Carroll qui a été massivement relayée, celle-ci expliquant avoir été violée par l’actuel Président dans une cabine d’essayage d’un magasin à New York, également dans les années 90.

Mais tous ces témoignages, Donald Trump les réfute et nie en bloc. Il ira même jusqu’à dire de E. Jean Carroll qu’elle n’est pas son genre de femme, comme s’il s’agissait d’une défense recevable.

Donald Trump dans la tourmente

Le Président ne vit en tout cas pas une fin de mandat facile, autant dans sa vie personnelle que professionnelle. D’un côté, sa femme et sa fille ne s’adressent quasiment plus la parole. De l’autre, les citoyens américains se retrouvent dans les rues pour lutter contre le racisme, un mal qui gangrène le pays, un mal qui n’a jamais dérangé Donald Trump, lui-même privilégié de par son statut d’homme blanc (et riche, de surcroit).

Tous ces évènements risquent-ils de compliquer sa possible future réélection ? Ses opposants politiques l’espèrent mais rien n’est encore fait. Après tout, il a bien été élu une fois alors que l’opinion public à son égard semblait déjà bien bas.

 

 


Pierre Costero

Pierre Costero

Passionné d'écriture, je suis rédacteur web depuis sept ans. Je m'intéresse à l'actualité médiatique et la vie des célébrités en partageant avec justesse les dernières nouveautés brûlantes.