Donald Trump : le président américain veut faire sculpter son visage sur le mont Rushmore !

Depuis qu’il a été élu à la présidence américaine de 2016, Donald Trump n’en est plus vraiment à une polémique près. Après le mur entre le Mexique et les États-Unis, ce dernier souhaite s’attaquer à présent au mont Rushmore.

Donald Trump
Source : RFI

La dernière lubie du président américain risque de ne pas plaire à tout le monde, puisque ce dernier serait plus narcissique que jamais. À l’aube des nouvelles élections présidentielles, même si ce dernier souhaite les reporter en raison du coronavirus, souhaite marquer de son empreinte l’histoire des États-Unis.

Donald Trump accuse la pire crise jamais vécue par les Etats-Unis
Source : capture Twitter

La Maison Blanche prête à faire sculpter le visage de Donald Trump au mont Rushmore

Alors que les visages des grands présidents américains sculptés sur le mont Rushmore font depuis quelques années, notamment parce que la montagne se situait sur une réserve indienne, Donald Trump paraît bien loin de ces considérations.

Arrivé à la fin de son premier mandat, non sans s’être démarqué par ses nombreuses sorties et déclarations publiques, le chef d’État a un nouveau rêve qu’il compte bien voir se réaliser.

  • Selon certaines sources, la Maison Blanche serait en train d’étudier la possibilité de faire sculpter le visage de Donald Trump, aux côtés de George Washington, Thomas Jefferson, Theodore Roosevelt et Abraham Lincoln.
  • Terminée en 1941, cette immense réalisation fascinerait l’actuel président des États-Unis, au point de vouloir y figurer lui-même.
mont Rushmore
Source : A nous la Californie

C’est le « New York Times » qui dévoilait l’affaire le samedi 8 août dernier, expliquant au passage que des employés de la Maison Blanche seraient en contact avec la gouverneure républicaine du Dakota du Sud, là où se situe la fameuse sculpture.

Pour l’heure, aucun détail n’a filtré sur ce projet, même si d’après un officiel républicain, des discussions seraient bien en cours.

Toutefois, on peut aisément penser qu’un certain nombre de conditions doivent être réunies pour pouvoir ajouter un portrait sur le mont Rushmore, à commencer par une étude technique et une analyse du terrain.

Du côté du président américain, ce n’est pas la première fois que son équipe s’intéresse à ce monument, puisqu’il avait déjà évoqué la possibilité d’y apparaître en 2017.

À l’époque, les médias avaient pris sa déclaration comme une blague, mais au regard des nouvelles informations, il était sans doute bien plus sérieux qu’il en avait l’air. Pour preuve, il avait prononcé un discours de célébration du 4 juillet sur le lieu en question, marquant ainsi un peu plus son intérêt.

Quoi qu’il en soit, la gouverneure lui avait offert une réplique d’1m20, avec son portrait sculpté, laissant penser qu’elle n’aurait rien contre l’idée.

Donald Trump au cœur de rumeurs conjugales sordides

Sans aucun doute, le président américain est une personnalité clivante et qui cache selon certains de nombreux secrets.

Alors que la campagne présidentielle américaine bat son plein, une ancienne gouvernante du Trump a fait des révélations gênantes à la presse.

Melania et Donald Trump
Source : Paris Match

Si l’on en croit les propos de cette dernière, Melania et Donald feraient chambre à part tout au long de l’année, même en vacances. Une habitude bien loin des Obama, qui sont toujours apparus plus amoureux que jamais.

« Je ne les ai jamais vus comme une famille normale, assis ensemble à une table, mangeant ensemble, parlant aux uns et aux autres. Ils passent du temps au même endroit, mais ils n’interagissent pas », a déclaré la gouvernante à la journaliste Mary Jordan.

Pire encore, Melania Trump serait sous l’emprise de son mari et passerait ses journées recluse, à travailler sur son ordinateur.

Melania et Donald Trump
Source : Wikimédia

Un portrait peu flatteur du couple présidentiel, très différent de celui que faisait le coiffeur des stars, Lino Carbosiero, qui prétendait lors de l’émission « Evening Standard » que le président et la première dame étaient follement amoureux.