Didier Deschamps accusé de racisme par Eric Cantona : Une nouvelle désillusion au tribunal dans une affaire qui date de 2016 !

Le sélectionneur Didier Deschamps avait porté plainte pour diffamation à l’encontre d’Eric Cantona. Malheureusement, la cour d’appel de Paris vient d’annuler cette dernière. Eric Cantona avait laissé entendre à la veille de l’Euro 2016 que l’entraîneur des Bleus avait fait preuve de racisme. Des propos qui n’ont pas du tout été du goût Didier Deschamps qui a porté l’affaire au tribunal. On vous en dit plus dans la suite.

Didier Deschamps accusé de racisme par Eric Cantona

 

Le 13 septembre dernier, la cour d’appel de Paris a annulé la plainte de Didier Deschamps comme l’a souligné l’AFP. Le sélectionneur de l’équipe de France avait trouvé que les propos d’Eric Cantona à son égard étaient calomnieux. Dans cette lancée, Didier a alors porté plainte pour diffamation à l’encore d’Eric.

L’affaire a débuté en 2016 à la veille de l’Euro de la même année. Eric Cantona, l’homme qui partage sa vie avec l’actrice Rachida Brakni avait donné un entretien au journal britannique ‘’The Guardian’’. Dans ses propos, il soulignait que Karim Benzema et Hatem Ben Arfa n’avaient pas été sélectionnés à cause de leurs origines.

Pour lui, Benzema et Ben Arfa étaient les meilleurs joueurs en France et leur absence était incompréhensible. Le débat sur les origines méritait d’être ouvert d’après Eric. « Une chose est sûre, Benzema et Hatem Ben Arfa sont les deux meilleurs joueurs en France et ils ne joueront pas à l’Euro. Ce qui est certain également c’est que leurs origines sont nord-africaines. Donc oui, le débat est ouvert », avait-il laissé entendre.

L’ancien joueur de Manchester United a également ajouté que le sélectionneur avait un nom qui sonnait bien français. « C’est peut-être le seul en France à avoir un nom aussi français. Personne ne s’est jamais mélangé avec personne dans sa famille », disait-il de Didier Deschamps. Ce dernier n’a pas tardé à saisir immédiatement la justice.

Plusieurs recours pour un échec à la fin

 

Après avoir saisi la justice, le sélectionneur de l’équipe de France verra l’affaire prendre des tournures inespérées. Le tribunal correctionnel de Paris finit par déclarer en fin décembre 2020 que la plainte de Didier Deschamps était nulle.

En effet, c’est le motif de la procédure qui a été pointé par le tribunal. Selon celui-ci, la manière dont la plainte a été rédigée ne prouvait rien de concret. En d’autres termes, les propos indexés par la diffamation n’étaient pas bien spécifiés.

Par la suite, le sélectionneur formulera un recours et le 9 septembre dernier, la cour d’appel a dévoilé sa décision de première instance. Eric Cantona, comme on peut bien l’imaginer, s’en sort avec un grand sourire à la suite à cette décision finale.

D’ailleurs, son avocate avait laissé entendre que son client a toujours su assumer ses propos tenus par le passé. Le clan Cantona se réjouit bien de cette victoire qui met fin à une procédure qu’il trouvait déjà sans fondement.

Il faut souligner que Karim Benzema s’était fait exclure à cause d’une autre affaire. Le footballeur français était mis en examen dans l’histoire d’une sextape visant Mathieu Valbuena son coéquipier. Hatem Ben Arfa quant à lui faisait partie de la liste des réservistes et n’a pas été pris en compte.

Afficher Masquer le sommaire
Accueil » People » Didier Deschamps accusé de racisme par Eric Cantona : Une nouvelle désillusion au tribunal dans une affaire qui date de 2016 !