Delphine Wespiser veut arrêter la concurrence entre Miss : elle lance un appel touchant en direct !

Invitée sur le plateau de Touche pas à mon poste, l’ancienne Miss France a fait passer un message à ses camarades du concours de beauté pour assainir les relations et repartir sur de bonnes bases.

Delphine Wespiser affole la toile en publiant des photos en maillot de bain
Source : Instagram @wespiserd

L’élection est sur toutes les lèvres en ce moment. Le Parisien annonçait récemment que la date avait été changée (du 12 au 19 décembre) et les organisateurs ignorent encore si elle pourra se dérouler comme prévu face à un public. Les élections régionales ont pu se faire en respectant les gestes barrières et a espoir d’offrir aux Français une cérémonie classique, qui ne sera pas parasitée par le coronavirus. La représentante du concours fait d’autant plus l’actualité du fait de certaines polémiques (notamment au sujet de sa présumée triche lors de son élection) mais aussi – et surtout – car elle a sorti un livre, Miss France, 1920-2020, à l’occasion des cents ans du concours. 

Un livre qui a entraîné des tensions au sein des Miss

Ce livre revient sur la création du concours et son évolution au fil des années. Très logiquement, Sylvie Tellier y parle donc de toutes les femmes qui ont représenté la France, celles qui ont été choisies par un jury, puis par le public de TF1. Sur le plateau de Touche pas à mon poste, Delphine Wespiser (qui est également chroniqueuse pour C8) est revenue sur la parution de cet ouvrage. Contre toute-attente, elle nous apprend qu’il a provoqué un certain nombre de tensions entre les anciennes Miss :

« Il y a un livre qui est sorti et certaines filles n’ont pas été représentées suffisamment, vraiment, car tout le monde n’a pas eu le même nombre de lignes ni le même nombre de photos. Maintenant, Sylvie a fait ce qu’elle pouvait, elle a essayé de faire au mieux. Après, au niveau de la rédaction, ils ont coupé. Donc il y a des filles, clairement, et je pense à Rachel Legrain-Trapani qui a été vraiment blessée. Elle a été blessée de ne pas être dans le livre et je la comprends ». 

aimerait se rapprocher des autres Miss

Après cette révélation, l’ancienne Miss France a lancé un appel. Elle aimerait que les relations entre les anciennes reines de beauté soient plus saines et qu’elles ne se voient pas uniquement pour des évènements. Elle leur a lancé un appel en direct à la télévision :

« Jaimerais juste dire et j’aimerais faire un gros bisous à toutes les filles, que malgré tout, c’est un concours de beauté. On dit qu’il y a la famille Miss France, mais l’un dans l’autre, les places à la télé son chères… C’est une famille mais en même temps on a toutes des blessures les unes envers les autres parce qu’il y a de la concurrence. Moi ce que j’aimerais, c’est que toutes les Miss, pour une fois, on se voit sans caméras, sans Instagram et tout et qu’on se fasse vraiment une vraie sortie, pas pour la communication, mais pour vraiment créer des vrais liens au-delà de cette fameuse ‘famille’.

Un appel qu’on ne peut qu’encourager, comme les chroniqueurs présents ce soir-là qui ont trouvé l’idée très bonne. « Ça fait neuf ans maintenant que j’ai été Miss France et j’ai toujours trouvé qu’au final, on se réunit uniquement pour faire des photos ou des tournages et au final, on a de la concurrence les unes vers les autres et ça serait bien, et j’envoie un message à toutes, qu’on se voit pour autre chose. »

Une photo qui fait polémique

Gille Verdez n’a pas été tendre avec l’ancienne Miss lorsqu’ont été présentées les coulisses d’une séance photo regroupant plusieurs anciennes reines de beauté françaises. Il trouve qu’en ces temps d’épidémie de la covid-19, ce n’est pas normal de réunir autant de personnes pour une simple séance photo et un tournage. Fidèle à elle-même, c’est avec beaucoup de calme et de classe que Delphine Wespiser a répondu, étouffant une polémique naissante avec simplicité et rapidité :

« Tout le monde s’est fait tester, c’était en comité très très réduit, mais on s’est toute fait tester, on était négatives. En plus de ça, pendant tout le confinement, les tournages ne sont pas interdits, et on a respecté avec les masques, les gestes barrières… Tous les maquilleurs et coiffeurs étaient masquées. »


Pierre Costero

Pierre Costero

Passionné d'écriture, je suis rédacteur web depuis sept ans. Je m'intéresse à l'actualité médiatique et la vie des célébrités en partageant avec justesse les dernières nouveautés brûlantes.