Christian Quesada, le champion pourrait sortir de prison dans 6 mois !

L’épidémie de coronavirus n’aura pas retardé le procès tant attendu de l’ancien champion des 12 Coups de Midi, Christian Quesada.

Miley Cyrus
Source : Instagram @mileycyrus

On vous en parlait il y a quelques jours encore, puisqu’il avait été annoncé que le procès de l’ancien maître de midi on aurait bien lieu, malgré les mesures liées au coronavirus.

Attendu pour aujourd’hui, son passage devant le juge avait finalement été organisé à huis clos et par visioconférence depuis la prison.

L’avocat de jette l’éponge

Obligé de répondre devant la justice pour des faits de corruption de mineurs, et de détention/ consultation d’images pédopornographiques, l’ancien champion de TF1, Christian Quesada, a vécu ce que l’on appelle sobrement une très mauvaise journée, ce mercredi 8 avril.

En effet, ce père de 2 garçons, incarcéré depuis mars 2019 suite à une demande de remise en liberté refusée, a dû enfin s’expliquer devant le juge. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que tout ne s’est pas exactement déroulé comme prévu.

Alors qu’il était représenté jusqu’ici par Maître Christophe Camacho, il semblerait que l’avocat ait décidé de jeter l’éponge le jour même du procès. Au tribunal correctionnel, ce fut une sacrée surprise, même si dans les faits, on ne sait pas exactement comment les choses se sont déroulées. Pour seule explication, l’homme s’est contenté d’un laconique « Je ne suis plus son avocat », après avoir passé environ 20 minutes en visioconférence avec son client.

Une situation étonnante considérant que le procès suivait de quelques minutes, même s’il se murmure déjà que les 2 hommes n’étaient pas d’accord sur la manière d’aborder le dossier. Alors, est-ce l’avocat qui a voulu mettre un terme à leur collaboration ? Ou bien est-ce l’ancien Maître de Midi lui-même ? Impossible de le savoir.

Christian Quesada condamné à 3 ans de prison

Avocat ou pas avocat, la justice doit bien continuer à faire son travail, d’autant plus qu’un prévenu est tout à fait autorisé à se défendre lui-même. C’est sans doute ce qu’a voulu faire Christian Quesada aujourd’hui, même s’il semblerait que ce choix ne lui ait pas réussi. Après quelques heures de procès, le tribunal correctionnel de Bourg-en-Bresse a finalement rendu sa décision irrévocable. L’ancien Maître de Midi, jadis chouchou de TF1 et de Jean-Luc Reichmann, a été condamné à 3 ans de prison et à 5 ans de suivi socio-judiciaire après sa peine. Une condamnation importante sans faits d’agression sexuelle, mais pas si injustifiée que cela.

  • Christian Quesada était jugé pour récidive, puisqu’il avait déjà fait l’objet d’accusations similaires en 2002, pour exhibition sexuelle, et en 2009 pour le même motif qu’aujourd’hui, détention et consultation d’images pédopornographiques.
  • Le juge a ajouté que si le détenu ne respectait pas sa peine, celui-ci serait soumis à 3 ans de prison supplémentaires.

Le tribunal est donc allé dans le sens du parquet, qui demandait une peine de 3 ans de prison et 6 ans de suivi socio-judiciaire. La justice ayant eu le dernier mot dans cette histoire, nous ne sommes pas près de revoir Christian Quesada sur un plateau (et finalement, ce n’est peut-être pas plus mal).

Sur les réseaux sociaux, les internautes se déchaînent et crient au scandale, car finalement, la peine de Christian Quesada n’est pas très élevée au vu des actes reprochés. Si certains lui accordent une seconde chance, d’autres le pointent du doigt.


Jennifer Pardé

Jennifer Pardé

Je suis passionnée par les mots, le métier de rédactrice Web s’est dévoilé comme incontournable il y a plus de 8 ans. Je n’hésite pas à partager mon avis sur tous les sujets notamment la politique, la télévision et les people.