Campagne électorale américaine : ça vole de plus en plus bas !

La campagne électorale américaine n’a pas été un modèle d’élégance, mais là cela dépasse toutes les bornes !

Donald Trump hors de controleDonald Trump hors de controle
source:radio-canada.ca

La campagne électorale américaine se rapproche de plus en plus du niveau zéro en matière d’élégance. Les deux candidats se traitent respectivement de « stupide » et de « lâche ». De quoi consterner. En effet, les deux candidats, âgés respectivement de 74 et de 78 ans devraient savoir se tenir ou au moins avoir un peu d’élégance dans leurs propos. Somme toute, on se contentera d’un peu moins de vulgarité. En fait, on est à moins de deux mois du scrutin, et l’écart entre les deux hommes se resserre. Et il se resserre dangereusement pour le candidat démocrate qui ne cesse de perdre du terrain face au en exercice.

Une nouvelle lors du Labor Day

Le Labor Day est le jour de la fête du travail américain. Il est traditionnellement fixé au premier lundi de septembre. En effet, pour les américains c’est un jour férié qui marque le jour de la rentrée scolaire. C’est sans doute pour marquer ce jour que le président Trump a convoqué une conférence de presse surprise et  pour une surprise c’était une surprise. Si on a l’habitude d’entendre Trump appeler Joe Biden « sleepy Joe » ce qui signifie « Joe l’endormi » il est évident que Trump vient de monter d’un cran dans les noms d’oiseaux. En effet, l’impétueux milliardaire vient de faire une véritable charge contre son adversaire. Trump a repris ses thèmes préférés. La loi et l’ordre. C’est ainsi que le milliardaire a accusé son adversaire de vouloir livrer le pays au virus ou encore de livrer les familles américaines aux forces d’extrême-gauche. Dans la foulée il a aussi affirmé que Biden livrerait les emplois aux Chinois. Il conclut son attaque en expliquant que la Chine profitait des gens stupides et que Joe Biden était quelqu’un de stupide.

L’Amérique est dans une situation catastrophique

Les Etats-Unis sont dans une situation catastrophique et Trump le sait. L’épidémie de a fait une hécatombe dans le pays et l’économie est dans une situation plutôt difficile. Et Trump est tout à fait conscient qu’il risque de se faire sanctionner par les électeurs s’il n’arrive pas à redresser rapidement la barre. Il est donc contraint de tenir de plus en plus de meetings pour convaincre les électeurs encore indécis. Trump sait aussi que c’est sur le rythme des réunions politiques qu’il peut battre Joe Biden, les quatre années qui séparent les deux hommes peuvent faire la différence. Mais Jo Biden ne se laisse pas intimider. Lui aussi a quelques compliments à faire à son adversaire.

Donald Trump est un lâche rétorque Joe Biden

Ainsi attaqué, l’adversaire de Donald Trump a très vite réagi. En effet, en visite en Pennsylvanie, où il a rencontré les dirigeants syndicaux, ce dernier a traité Trump de lâche. Joe Biden a en effet assuré que le milliardaire a refusé de s’attaquer au virus pour ne pas faire chuter la bourse. Il faut savoir que le candidat démocrate est d’origine modeste et qu’il cherche à avoir l’adhésion des électeurs les moins favorisés. Il tente donc systématiquement de renvoyer Trump à sa condition de milliardaire et de fils de milliardaire. De son coté, la colistière de Biden s’est rendue dans le Wisconsin pour rencontrer la famille de Jacob Black, l’homme grièvement blessé de sept balles dans le  dos par des policiers. Ainsi le clan démocrate tente de rallier le maximum de voix afro-américaines. En effet, les voix de la communauté afro peuvent faire basculer cette élection. Et Biden en a besoin pour pour battre le milliardaire. Et si en définitive l’arbitre de cette élection était Kanye West ? Le rappeur a de nombreux fans. Et les voix qui iront à la star sont des voix qui manqueront à Biden.