Camélia Jordana : malgré la grosse polémique, elle assume ses propos sur les violences policières ! Voici sa réponse ! 

Devenue égérie malgré elle d’un combat difficile contre les violences policières, Camélia Jordana était invitée sur Europe 1. Elle est revenue sur ses propos qui ont fait polémique. 

CAMELIA JORDANA
Source : Instagram @cameliajordana Crédit photo : Hellena BURCHARD Photographe//retoucheuse

C’est un combat qui n’est malheureusement pas près de se terminer. Les violences policières sont plus que jamais d’actualité. Invitée sur le plateau d’« On n’est pas couché », avait exprimé tout haut ce que beaucoup pensait tout bas. « Il y a des milliers de personnes qui ne se sentent pas en sécurité face à un flic et j’en fais partie. Quand j’ai les cheveux frisés, je ne me sens pas en sécurité face à un flic en France ». Une prise de parole qui avait fait réagir jusque dans les hautes sphères de l’état. 

Un échange houleux avec le ministre de l’Intérieur

Christophe Castaner, ministre de l’Intérieur avait alors répliqué sur Twitter, accusant Camélia Jordana de tenir des propos « mensongers et honteux qui alimentent la haine et la violence ». Une réponse qui n’a pas du tout convenue à la chanteuse. Fière et forte, la jeune femme n’avait pas hésité à répliquer, quitte à engendrer un débat national sur les en France. « Mes propos  » mensongers et honteux  » tentent d’alimenter un dialogue avec nos dirigeants (vous), pour faire avancer les choses, mais vous niez alors que vs voyez très bien ce qui se passe. Et nous aussi. Votre devoir est de nous protéger. Protégez-nous. »

Camélia Jordana : une femme engagée 

Un débat mis en lumière par l’affaire George Floyd aux États-Unis qui a notamment fait écho à celle d’Adama Traore, ce jeune homme noir décédé des suites d’une arrestation en juillet 2016. Depuis, de nombreuses marches et manifestations ont eu lieu en hommage à toutes les victimes des violences policiers et du racisme en France et dans le monde . Des manifestations auxquelles Camélia Jordana a participé avec fierté, notamment en chantant We Shall Overcome, un classique du gospel américain.

« Je ne suis pas contre la police. »

Invitée sur Europe 1 dans « Culture-Médias », la chanteuse a répondu aux questions de Pascal Clark. Elle est notamment revenue sur ces propos et son engagement rappelant qu’il existe encore des « milliers de personnes qui ne se sentent pas en sécurité face à un flic ». Des personnes dont elle fait elle aussi partie. Malgré tout, Camélia Jordana a tenu à clarifier un point : « Je ne suis pas contre la police, je suis contre la mauvaise police et il y en a vraiment une ». 

« S‘il y a une prise de conscience et que ça ouvre le débat, moi, je suis ravi, j’ai gagné ! »

Camélia Jordana a donc connu quelques semaines difficiles au cœur de la . Si beaucoup se sont retrouvés dans ces propos, certains n’ont pas hésité à la contredire ouvertement et de manière virulente. Mais pas de quoi inquiéter la chanteuse qui s’est voulu philosophe.  « Quand il y a une parole qui est dite, il y a forcément des choses qui ne plaisent pas. Si au passage ça permet à certaines personnes de s’éduquer, de se poser la question de leur positionnement face à cela, s’il y a une prise de conscience et que ça ouvre le débat, moi, je suis ravi, j’ai gagné ! « , s’est-elle réjouie avant de citer l’écrivain Georges Simenon : « Il disait : ‘Je préfère être critiquée pour ce que je suis, plutôt que vous m’aimiez pour ce que je ne suis pas’. Je n’ai pas mieux. »

CAMELIA JORDANA
Source : Instagram @cameliajordana Crédit photo : Hellena BURCHARD Photographe//retoucheuse

Une situation difficile mais plutôt positive

Et quand on lui parle de Christophe Castaner, Camélia Jordana campe sur ses positions : elle ne va pas se taire et encore moins face caméra. « Je dis ce que je pense et je l’ouvre dans la vie. Je ne comprends pas trop pourquoi je ne devrais pas le faire devant des caméras. Quand la réponse à mes propos est qu’ils sont haineux et mensongers, ce qui m’attriste, c’est que c’est la réponse que l’on donne aux milliers de personnes dont je parle ». Si cette situation à quelque peu agacé Camélia Jordana, elle a malgré tout vu du positif dans tout ça : une génération future, prête à l’entraide. « Tout le monde défend les causes des uns et des autres et dans une ou deux générations a priori, ce sera un peu plus doux.« 

CAMELIA JORDANA
Source : Instagram @cameliajordana Crédit photo : Hellena BURCHARD Photographe//retoucheuse

Emma Leroux

Emma Leroux

Récemment diplômée d'une école de journalisme, j'ai à coeur d'informer mes lecteurs sur toutes les thématiques qui font l'actualité ! Des news people aux informations politiques, je vous tiens au courant de tout ce qu'il se passe dans le monde au jour le jour.