Camelia Jordana : après ses propos sur la violence policière, Cyril Hanouna la clashe violemment

L'animateur de C que du kiff n'a pas été tendre avec la chanteuse alors que ses chroniqueurs et lui revenaient sur la polémique la concernant.

Cyril Hanouna
Source : Le Point

Camelia Jordana s’est retrouvée en Tendance sur Twitter pendant plusieurs jours et cela n’avait malheureusement pour elle rien à voir avec la diffusion dimanche soir du film Le brio sur France 2, grâce auquel la gagnante de Nouvelle Star a reçu le césar du meilleur espoir féminin.

Si la chanteuse et comédienne a fait parler d’elle, c’est à cause de son échange avec Philippe Besson, proche d’Emmanuel Macron, au sujet des violences policières. 

Camelia Jordana ne se sent pas en sécurité face à un policier

Le débat présidé par Laurent Ruquier tournait autour des accusations de violence policière. Et alors que Philippe Besson avançait l’argument du comportement agressif de manifestants qui poussent les policiers à faire preuve de violence, Camelia Jordana est intervenue.

Elle a d’abord expliqué ne pas se sentir en sécurité face à un policier et a poursuivi en disant qu’elle ne dit pas cela dans un contexte de manifestations. Non, elle parle des « hommes et des femmes qui vont travailler tous les matins en banlieue et qui se font massacrer« . Selon elle, la seule raison qui explique cela vient de la couleur de peau. « C’est un fait » conclut-elle.

Castaner s’insert dans la polémique et condamne

Rapidement, ses propos font le tour des réseaux sociaux. Deux camps s’opposent distinctement, comme c’est souvent le cas : ceux qui soutiennent Camelia Jordana et partagent son opinion et / ou son expérience ; et ceux qui pensent qu’il est facile de critiquer les policiers français et de victimiser les personnes de banlieue.

La solution au débat ne se trouve pas sur Twitter mais la chanteuse ne s’est pas fait un ami puisque Christophe Caster a Tweeté pour exprimer tout son désaccord. Il accuse la chanteuse de propager la haine et de tenir un discours dangereux, comme vous pouvez le voir ci-dessous.

Mélenchon soutient Camelia Jordana

Les voix de l’opposition ne tardent pas à se faire entendre et c’est le soutien de Jean Luc Mélenchon qu’a reçu Camelia Jordana dans la foulée. Dans un tweet visible ci-dessous, il dit que Christophe Castaner  fait semblant de ne pas comprendre et explique que la police doit être prise en main.

Ou comment un simple débat d’idéologie sur un plateau de télévision se transforme en véritable débat social, poussant les politiques à intervenir pour apporter leur point de vue (et rarement leurs solutions).

De son côté, Camelia Jordana n’en démord pas et a même demandé un débat télévisé en direct avec Christophe Castaner. Elle serait ravie d’échanger avec celui qui ne partage visiblement pas son avis pour entendre ses arguments.

Cyril Hanouna dézingue Camelia Jordana en direct

Dans son émission C que du kiff, et son équipe sont revenus sur la polémique et visiblement, elle n’est pas au gout de l’animateur star de C8 qui présente chaque soir A prendre ou à laisser. C’est avec un rare dédain que le présentateur de Touche pas à mon poste à parler de celle qui « a vendu trois disques dans sa vie« .

Il ne comprend pas pourquoi une chanteuse qu’il ne connaissait pas veut parler des cités et dit même qu’on « marche sur la tête » avec ce genre de polémique, surtout avec l’intervention de Christopher Castaner.

Sur Twitter, les internautes qui défendent la chanteuse ont exprimé leur mécontentement face au mépris de Cyril Hanouna qui fustige la chanteuse, l’attaque sur sa carrière et considère – sans la connaître donc – qu’elle n’est pas apte à débattre des cités sur un plateau de télé.

Camelia Jordana
Source : France 2

Castar ne saisira pas la justice contre Camelia Jordana

Dans un communiqué, le syndicat de police Alliance a annoncé avoir saisi le procureur pour dénoncer des accusations qu’il considère inadmissibles envers les policiers. Il encourage le ministre de l’Intérieur à suivre ses pas.

Mais Christopher Castaner a annoncé qu’il ne saisira pas la justice suite aux propos tenus par la chanteuse. Il se dit ouvert au débat public mais prévient néanmoins que cela ne peut pas permettre aux personnalités publiques de dire tout ce qu’elles pensent, en se dédouanant des possibles répercussions de leurs paroles.

Camelia Jordana pourra de son côté compter sur le soutien de SOS Racisme et regrette que le Ministre de l’Intérieur ne se soit concentré que sur l’usage du mot « massacrer » pour éviter de parler du fond du sujet que l’association partage.

Le débat divise déjà et risque fort de diviser encore pendant longtemps, avec notamment ces deux hashtag qui s’affrontent sur Twitter :

  • #Moiaussijaipeurdevantlapolice
  • #JenesuispasCameliaJordana

 

 

 


Pierre Costero

Pierre Costero

Passionné d'écriture, je suis rédacteur web depuis sept ans. Je m'intéresse à l'actualité médiatique et la vie des célébrités en partageant avec justesse les dernières nouveautés brûlantes.