Bryan Adams : il insulte le peuple chinois sur Instagram et crée la polémique !

A cause de la pandémie, le chanteur Bryan Adams a été forcé d'annuler sa série de concerts au Royal Albert Hall de Londres qui devait avoir lieu cette semaine. En colère, le chanteur à décidé de s'exprimer dans une vidéo où il se montre raciste et xénophobe !

Source : Hespress

, est un chanteur et musicien canadien qui a connu un succès fulgurant dans les années 90.

Après une enfance partagée entre l’Europe et le Moyen-Orient, le jeune Bryan commence sa carrière musicale à tout juste 17 ans avec le label A&M. Après deux albums qui connaissent un succès moyen, c’est son 3ème album, Cuts Like a Knife, qui va lancer sa carrière à un niveau international.

Ensuite, il poursuit sur cette lancée : albums à succès, hits mondiaux, tournées dans les plus grandes salles du monde, duo avec Tina Turner … Bryan Adams est un à la mode !

Après une pause de deux ans, il revient en 1991 avec l’album qui fera de lui une star planétaire Waking Up the Neighbours sur lequel est inscrit la de légende (Everything I Do) I Do It for You. Ce tube a même été utilisé dans la B.O d’un film hollywoodien à succès: Robin des bois, prince des voleurs de Kevin Reynolds avec Kevin Costner.

Pour résumer, tout le monde a déjà dansé un slow sur l’une des balades du beau chanteur au moins une fois dans sa vie !

Bryan Adams : son dérapage sur Instagram

En revanche, depuis le milieu des années 1990, le chanteur n’a plus fait beaucoup de vagues. Jusqu’à hier, où il a décidé d’adresser un message assassin sur les réseaux sociaux.

En effet, le chanteur devait donner une série de concerts au Royal Albert Hall à Londres en souvenir de ses années à succès. Malheureusement, suite à l’épidémie de Covid-19 et le confinement au Royaume-Uni, ses concerts ont été annulés. Comme tous les autres manifestions par ailleurs !

Mais Bryan Adams lui, n’a pas aussi bien pris la mauvaise nouvelle que tous ses confrères artistes ! Visiblement aigri et en colère, il a rédigé un message qui n’est pas passé inaperçu sur les réseaux sociaux.

View this post on Instagram

CUTS LIKE A KNIFE. A song by me. Tonight was supposed to be the beginning of a tenancy of gigs at the @royalalberthall, but thanks to some fucking bat eating, wet market animal selling, virus making greedy bastards, the whole world is now on hold, not to mention the thousands that have suffered or died from this virus. My message to them other than “thanks a fucking lot” is go vegan. To all the people missing out on our shows, I wish I could be there more than you know. It’s been great hanging out in isolation with my children and family, but I miss my other family, my band, my crew and my fans. Take care of yourselves and hope we can get the show on the road again soon. I’ll be performing a snippet from each album we were supposed to perform for the next few days. X❤️ #songsfromisolation #covid_19 #banwetmarkets #selfisolation #bryanadamscutslikeaknife #govegan🌱

A post shared by Bryan Adams (@bryanadams) on

En effet, le chanteur s’en est violemment pris au peuple chinois qui, selon l’artiste, sont les fautifs de la crise actuelle. Il a donc publié une vidéo d’une de ses chansons à succès avec la légende :

« Merci à certains “maudits”mangeurs de chauves-souris, vendeurs dans les marchés d’animaux vivants, “connards” de fabricants de virus avides, grâce à qui le monde est sur pause en ce moment, sans mentionner les milliers qui ont souffert ou qui sont morts à cause de ce virus. »

Source : © Belga

Des propos racistes et xénophobes qui ont totalement choqué les internautes ! Ces derniers n’ont pas tardé à réagir et à faire circuler le message du chanteur.

Quelques heures plus tard, sous la pression des internautes, Bryan Adam a supprimé son tweet mais pas la publication Instagram.

Bryan Adams : ses excuses publiques

A la suite de ce bad buzz 2.0, l’artiste a été obligé de demander pardon publiquement à la communauté chinoise.

En effet, les internautes se sont violemment retourné contre le chanteur, en demandant à ce qu’il retire ses propos et s’excuse. Amy Go, responsable du Conseil national sino-canadien avait déclaré au nom de la communauté chinoise :

« C’est tellement irresponsable et tellement raciste, déclarait Amy Go. C’est une star canadienne et il alimente les flammes du racisme anti-chinois, en contribuant à la hausse des railleries haineuses et des attaques flagrantes contre les personnes chinoises et asiatiques au Canada et partout dans le monde. « 

Deux jours après, le chanteur de 60 ans finit par demander pardon, à nouveau sur Instagram. Il a publié une nouvelle vidéo, en légendant :

 « Je voulais juste pousser un coup de gueule sur l’horrible cruauté animale dans ces marchés, qui sont l’une des sources possibles du virus, et promouvoir le véganisme. J’ai de l’amour pour tout le monde. »

Le racisme anti-chinois de plus en plus présent

Tout le monde le sait, l’épidémie de Covid-19 est partie depuis le continent asiatique, en Chine plus précisément. Mais depuis que cette épidémie est devenue une pandémie, certains sont de plus en plus virulents envers le peuple chinois.

En effet, on a vu circuler sur les réseaux sociaux plusieurs vidéos qui montraient des actes de racisme envers des personnes asiatiques.

Source : AFP

Aujourd’hui, avec de tels propos, le chanteur canadien est en train de suivre la même voie que certains membre du gouvernement de Trump. En effet, le président Trump lui-même, ainsi que son secrétaire d’Etat, ont eux aussi tenus des propos virulents à l’égard du peuple chinois.

Donald Trump a publiquement déclaré que les Chinois avaient créé le Covid-19 dans un de leur laboratoire. Il est même allé jusqu’à dire que c’est à cause de leur incompétence et de leurs installations non conformes aux normes sanitaires que le virus a pu s’échapper de leur laboratoire.

Mike Pompeo lui de son côté, accuse la Chine d’avoir minimisé l’impact du coronavirus. Pour lui, le gouvernement Chinois aurait dû alerter le reste du monde afin que les autorités puissent mieux se préparer.

 


Avatar

Lorene Bontemps

Ancienne Lyonnaise devenue sudiste, j’écris sur tout ce qui me passionne : mode, food, peoples, … Accro aux réseaux sociaux et ultra connectée, je suis toujours au courant de la dernière rumeur sur la toile !