Brigitte Macron : la Cour des comptes épingle la première dame, elle coûte trop cher aux citoyens Français ?

La cour des comptes a tout récemment publié les montants des dépenses liées au chef de l’état et sa première dame. Ont-ils été exemplaires ?

Chaque année, la cour des comptes publie son rapport concernant le président de la république, mais aussi sa première dame.

Il est vrai que nos dirigeants sont réputés pour être dépensiers, mais qu’en est-il cette année ? Emmanuel et ont-ils réussi à faire preuve de raison dans leur gestion globale ?

Contrairement à ce que l’on pourrait penser spontanément, le président ainsi que sa première dame sont relativement raisonnables dans leurs dépenses. La cour des comptes s’est d’ailleurs félicitée de pouvoir publier des montants globalement en baisse cette année. Les chiffres restent bien évidemment assez élevés, mais relativement bas compte tenu de l’inflation et des résultats précédents.

Une première dame vigilante

Brigitte Macron se comporte globalement bien en matière de dépenses, sachant que ce sont les concitoyens qui financent ses dépenses dans le cadre de son rôle de première dame. Celle-ci a toujours clamé vouloir se montrer utile auprès de son mari président de la république, et ne pas souhaiter s’imposer. Elle avait d’ailleurs déclaré que les Français élisent un président mais pas une première dame. Pour elle, la nécessité de rester à sa place est indispensable.

Celle-ci a fait en sorte de se montrer utile, puisqu’elle a reçu de nombreux courriers, soit 21 000 en tout pour l’année précédente.

En 2018 en revanche, elle n’en avait reçu que 19 500, ce qui témoigne d’une activité globale en hausse concernant Brigitte Macron.

Celle-ci cherche chaque année à rester relativement prudente dans sa manière de dépenser : cette année, son cabinet a dépensé 282 476€ au total. Néanmoins, cette somme est très proche de l’année précédente, et ces coûts sont relatifs aux salaires des membres de son cabinet. Entre 2018 et 2019, on constate une augmentation de seulement 4000€ environ.

Un total important, mais qui reste stable

On constate une certaine stabilité également du côté du président de la république, et même une baisse. Cela s’explique par le fait qu’il ait réalisé beaucoup moins de déplacements à l’étranger.

En 2018, le président avait eu l’occasion de se déplacer 135 fois, avec 46 voyages à l’étranger. En 2019 en revanche, son activité à l’extérieur du bureau fut un peu moins intense, avec 108 déplacements au total, et 32 voyages à l’étranger.

Selon la cour des comptes, les dépenses ont diminué de plus de 3% l’année dernière, en comparaison avec 2018, ce qui prouve une volonté de la part du président d’être plus raisonnable au global, dans sa manière de gouverner le pays.

La cour des comptes se félicite des résultats

La cour des comptes avoue que les résultats de cette année 2019 sont très encourageants, d’autant plus que cela fait partie d’une volonté globale de la part du président, de réorganiser le fonctionnement de l’. Ainsi, cela a permis d’effectuer des économies tout à fait intéressantes, d’autant que l’année 2018 n’a pas été aussi réjouissante. En effet, il y a deux ans, l’ avait dépassé son budget annuel. Cela a eu pour conséquence la nécessité de récupérer près de 5 millions d’euros dans la réserve. L’année dernière, de vrais efforts ont été produits pour ne pas arriver à la même situation. Cela a donc permis de rééquilibrer les comptes, et de ne pas avoir à prendre de l’argent au sein de la réserve.

Nous saurons l’année prochaine si ces efforts ont été maintenus en 2020 : l’année du sera-t-elle économique pour l’Elysée ?