Brigitte Macron fait débloquer un don de 25 000 euros pour un IME !

Brigitte Macron fait débloquer un don de 25 000 euros pour un IME en toute discrétion !

Brigitte Macron en confinement : comment se déroulent ses journées ?
Brigitte Macron en confinement : comment se déroulent ses journées ?

La première dame est décidément très investie dans ses engagements. On vient d’apprendre aujourd’hui qu’elle a fait, très discrètement, débloquer un montant de 25 000 euros pour soutenir le projet d’un IME. C’est via la fondation des hôpitaux de que Brigitte Macron a fait débloquer des fonds pour soutenir un beau projet en Indre et Loire.

Un projet pour les enfants handicapés

L’IME de la ville de Ballant-Miré près de Tours, avait envisagé de créer un centre de loisirs pour enfants handicapés pendant l’été. Les IME, instituts médico-éducatif sont des structures qui accueillent des enfants  et des adolescents atteints de déficience mentale ou de troubles de la communication, comme par exemple l’autisme. Ils accueillent des enfants entre 3 et 20 ans. Ces enfants peuvent, en plus de leur  déficience mentale, avoir des handicaps physiques à des degrés divers. Ils sont parfois relativement lourds à gérer pour les parents et l’IME de Ballant-Miré avait souhaité développer un accueil de loisir pour ces enfants afin de permettre aux parents de souffler un peu et de pouvoir se reposer. Mais ce centre de loisirs pesait sur les finances de l’IME et c’est la directrice de l’association qui gère la structure qui s’est adressée à la fondation des hôpitaux de France.

 

Les IME sont des structures sans but lucratif

Les instituts médico-éducatifs ne sont pas des institutions publiques. Ce sont en général des structures qui ont été mises en place par des associations, souvent sous l’impulsion de personnes qui ont eux-même des enfants ou des parents proches atteints par ce type de maladie. Ainsi lorsqu’il y a un projet à développer, souvent l’association n’a pas les moyens de le mettre en place. Il faut savoir que l’accueil des enfants dans la partie médico-éducative est financée par la sécurité sociale, puisqu’il s’agit de prise en charge thérapeutique d’enfants et d’adolescents déficients.

Par contre, la partie centre de loisir n’est pas à visée médicale et dès lors, la sécurité sociale n’est pas habilitée à financer ce type d’activité. Bien entendu, il est totalement impossible pour les parents de financer par eux-même les centres de loisirs. La prise en charge d’un handicapé nécessite souvent une adaptation de la famille mais aussi du logement, ce qui coûte cher. Les centres de loisirs habituels eux, ne prennent pas les enfants différents en charge, dès lors qu’il n’en ont ni  l’habilitation, ni la formation nécessaire. Un petit coup de pouce extérieur est ainsi nécessaire.

Une subvention débloquée avec l’aide de Brigitte Macron

La directrice de l’IME  Charlemagne a donc décidé de faire appel à madame Macron en sa qualité de présidente de la fondation des hôpitaux de France, fiancée pour partie par l’association « Les pièces jaunes ». Murielle Bonnot a ainsi pu exposer son projet à l’épouse du . Elle indique avoir eu affaire à une interlocutrice très attentive qui connaissait bien son dossier. Grâce à l’intervention de la première dame, qui a soutenu ce projet, les fonds ont été débloqués. C’est ainsi que cet été, un centre de loisirs pour enfants handicapés va fonctionner dans le cadre de l’IME de Ballant-Miré.

Deux semaines de pour une dizaine d’enfants

Pendant quinze jours, les parents d’enfants handicapés pourront inscrire leur enfant dans un centre de loisirs spécialement adapté à leur handicap. Cette action va permettre aux parents de souffler un peu. Leur progéniture va pouvoir elle, exercer des activités de loisir auxquelles les enfants différents ont rarement accès. Une dizaine d’enfants vont avoir la possibilité de s’inscrire et de s’amuser avec des camarades qui sont dans la même situation qu’eux. La directrice de la structure a d’ores et déjà indiqué qu’elle avait soumis un second projet à madame Macron.