Bernard Tapie, atteint d’un cancer : il tente le tout pour le tout avec un traitement expérimental !

Souffrant d'un double cancer, Bernard Tapie se rend en Belgique pour tester un traitement expérimental. Sa fille Sophie Tapie, quant à elle, refuse gentiment de répondre aux questions de Laurent Ruquier.

Bernard Tapie souffre d'un double cancer
Source : Pexels

est un homme d’affaires français, notamment connu pour avoir été lé président d’Adidas et de l’équipe de football de l’Olympique de Marseille. Il a également eu une carrière d’acteur et d’animateur de télévision.

Bernard Tapie : un long combat contre le cancer

Bernard Tapie est atteint d'un double cancer
Source : capture Twitter

C’est en 2017 que Bernard Tapie commence un long combat contre le cancer. Tout d’abord affecté par un cancer à l’estomac, il doit subir de la chimiothérapie et une intervention chirurgicale par la suite.

Mais cela ne suffit pas et l’homme d’affaires de 77 ans contracte de nouveaux cancers en plus du cancer de l’estomac. Il souffre désormais d’un cancer de l’œsophage et des poumons.  Bernard Tapie continue malgré tout son combat contre la maladie qui se répand.

Bernard Tapie : il suit un traitement expérimental en Belgique

Bernard Tapie teste un traitement expérimental en Belgique
Source : capture Twitter

Ce vendredi 29 mai, le journaliste Olivier Mazerolle était présent sur le plateau de LCI et parlait de son expérience avec la controversée chloroquine. Ayant l’âge actuel de Bernard Tapie (77 ans), il a été infecté par le nouveau coronavirus. Il a expliqué qu’il avait justement pris un traitement à base de chloroquine, conscient des risques qu’il prenait. Il a ainsi fait le parallèle entre sa situation et celle de Bernard Tapie qui teste actuellement un traitement expérimental contre le cancer en Belgique.

« Bernard Tapie est atteint d’un cancer au dernier degré. Il sait pertinemment que s’il n’est pas traité, il va mourir. […] En France, il ne le peut pas, c’est pourquoi il va deux fois par mois en Belgique, où on autorise ce genre d’expérimentation avec un patient totalement conscient de la situation bien entendu. » a-t-il déclaré en direct du plateau de LCI.

A ce sujet, Bernard Tapie avait déclaré : “J’ai été informé d’un traitement, dont on ne sait pas s’il est efficace véritablement. Mais il y a peut-être une chance qu’il le soit, donc je suis d’accord pour qu’on l’expérimente sur moi”.

Ainsi, il souhaite mettre toutes les chances de son côté même s’il est conscient des risques qu’il prend potentiellement. Pour ce faire, il se rend deux fois par mois en Belgique comme l’a expliqué le journaliste Olivier Mazerolle. On espère fortement pour lui que le traitement va l’aider à se rétablir…

Sophie Tapie ne veut pas parler du cancer de son père à sa place, à la télévision

Avec son cancer multiple, Bernard Tapie inquiète beaucoup ses fans ainsi que les célébrités. La question de sa santé revient souvent et justement, elle vient d’être posée à sa fille, Sophie Tapie. C’est dans l’émission animée par Laurent Ruquier « On n’est pas couché » que la chanteuse s’est faite interroger sur son père.

Ce samedi 30 mai, Sophie Tapie était l’invitée de l’émission pour présenter son dernier single “Malaisant” dans lequel elle parle notamment des violences faites aux femmes. Bien qu’elle ne soit pas là pour parler de son père, lui a tout de même demandé comment allait son père, atteint d’un cancer. Cette question a fortement gêné la jeune femme qui n’a pas hésité à dire ce qu’elle pensait.

Sophie Tapie explique à Laurent Ruquier qu’elle souffre face aux questions concernant l’état de santé de son père

Sophie Tapie refuse de répondre aux questions sur l'état de santé de son père
Source : capture Twitter

Elle a avoué publiquement qu’elle en avait assez qu’on lui demande comment va son père, même si ce n’est pas méchant à la base. En effet, ça lui rappelle sans cesse qu’il est en mauvaise santé et elle a envie de penser à autre chose. 

« C’est compliqué. Même pour moi, c’est compliqué d’en parler« , a-t-elle expliqué, visiblement très affectée par la situation. « Là maintenant, ce qui me gêne, c’est un rapport à la maladie, en fait. C’est déjà hyper dur psychologiquement d’avoir un proche qui est malade. J’entends la bienveillance des gens […] mais c’est juste que, psychologiquement, ça fait beaucoup de peine” a-t-elle avoué. 

« C’est très dur que toutes les cinq minutes […], on vous ramène au drame qui est : avoir un proche qui est malade. » conclut-elle avec un sourire gêné. Suite à sa déclaration, la chroniqueuse Laëtitia Krupa a appuyé le fait que Bernard Tapie parlait de sa maladie sans gêne. Sophie Tapie ne lui manque pas de répondre en disant que son père n’avait “jamais eu besoin de personne pour s’exprimer”, ce qui a fait sourire Laurent Ruquier. 

Sophie Tapie explique à Laurent Ruquier qu'elle souffre
Source : capture Twitter

Ne voulant plus aborder le sujet, elle a justement dit que si Bernard Tapiea envie d’en parler, il prend son téléphone.Elle a été très claire et on est certains que les journalistes ne vont pas lui reposer cette question de si tôt !


Marion Keller

Marion Keller

Aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours aimé lire et écrire. J’ai commencé un nombre incalculable de romans mais j’avais constamment besoin de renouveau. C’est donc tout naturellement que je me suis tournée vers la rédaction web pour produire des contenus courts et éducatifs. En ce sens, les actualités sont parfaites pour moi et j’aime les rédiger pour vous !