Anaëlle Guimbi : la miss déchue va collaborer avec l’ancienne première dame Valérie Trierweiler

La pauvre Anaëlle Guimbi a, malgré elle, déchaînée la fureur des internautes et de nombreuses personnalités après s’être fait exclure du concours de beauté à la veille de l’élection de Miss Guadeloupe. Elle a été dénoncée par ses concurrentes qui ont découvert qu’elle avait posé topless. La belle a plus fait parler d’elle en se faisant renvoyer par les jurés qu’en tant que prétendante au titre de Miss France.

Les célébrités se lèvent en signe de protestation

Le comité Miss France a certes décidé de la rayer de la liste de candidates, ce n’est pas pour autant que celui-ci a obtenu l’approbation de la communauté des femmes médiatiques. Alexandra Rosenfeld, Valérie Trierweiler, Iris Mittenaere ou encore l’ancienne directrice du comité, Geneviève de Fontenay se sont ainsi toutes relayées pour s’attaquer ouvertement à en soutenant la participation de la ravissante Anaëlle à la campagne de sensibilisation au dépistage du cancer du sein. 

https://www.instagram.com/p/CEIgW6Vn_Y1/?utm_source=ig_web_copy_link

Une bonne cause qui n’a néanmoins pas permis de sauver sa candidature, les règles de Miss France étant très strictes comme l’a rappelé Sylvie Tellier. La directrice du concours a en effet expliqué que “le règlement de Miss France ne permet pas de participer à des photos, des captations audiovisuelles ou tout événement exposant les parties intimes d’une candidate ». 

  • Contactée par le Morandini Live, la présidente d’honneur du Comité Miss Prestige a réagi sans ménagement : « Je suis outrée. Hier, j’ai eu Sonia Rolland (…) Elle m’a téléphonée pour me dire : ‘Geneviève, j’espère que vous allez réagir’. Je suis choquée par une telle décision. La photo est magnifique » tout en donnant tort à Miss France 2002.

« Elle a eu tort, ça n’a rien à voir avec le règlement. C’est même élégant, c’est plein de grâce”, a-t-elle fustigé.

  • Miss Univers 2016 a quant à elle déclaré qu’elle voudrait que le concours Miss France se modernise.

“Pour moi, il faut surtout changer le règlement. Qu’on supprime la partie sur les photos dénudées, à condition qu’elles ne soient pas à caractère pornographique.”, “Même la chirurgie ne devrait pas être un frein, notamment pour ouvrir le concours aux transgenres » a-t-elle proposé dans le Parisien.

  • Alexandra Rosenfeld, également ancienne Miss France a apporté son soutien à la jolie guadeloupéenne sur la toile.

“On est en 2020, ce genre d’engagement devrait être salué plutôt que puni », a-t-elle clamé.

https://www.instagram.com/p/CEIgUbwHojm/?utm_source=ig_web_copy_link

Un défi sportif parrainé par Valérie Trierweiler

Afin de présenter un minimum de compassion, le comité du concours national a suggéré à Anaëlle Guimbi de se présenter de nouveau en tant que candidate pour l’élection de Miss France 2022. La belle de 20 ans a déclaré sur NRJ 12 qu’elle avait décliné la proposition.

Grâce à Valérie Trierweiler qui a publié un tweet ce mercredi 26 août, les internautes déçus de ne pas avoir vu la jeune femme engagée sur le petit écran vont en savoir plus sur les projets à venir d’Anaëlle Guimbi.

« Je me réjouis qu’Anaëlle Guimbi ait accepté de participer au raid Défi d’Elles à Arcachon les 18 et 19 septembre que je marraine et auquel je participe. Ensemble pour la prévention du cancer du sein, a-t-elle publié.

L’ancienne Première Dame avait déjà annoncé sa participation à la course caritative. Anaëlle doit quant à elle, être ravie de soutenir ses valeurs en poursuivant son engagement.

Afficher Masquer le sommaire
Accueil » People » Anaëlle Guimbi : la miss déchue va collaborer avec l’ancienne première dame Valérie Trierweiler